taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

25.4 Je suis venu te dire que je m'en vais - page 16


J'aurais pu intituler ma série de billets "Tremble, facebook, je vais parler", ce qui est d'autant plus drôle que même si une véritable personnalité médiatique tenait le même discours, la foule continuerait à se presser sur ce réseau. Il a de beaux jours devant lui!
Répertoire "non-food" de ce site. Je prends ma casquette de Jiminy Cricket et je commence les petits billets expliquant pourquoi, après les 9 mois de test que j'ai promis à mon fiston, je quitte l'ambiance FB.

Fb et twitter ont de beaux jours devant eux. Même des medias qu'on pense alternatifs, ouverts à la pensée démocratique et autonome, sont entrés tête la première dans le piège.

Exemples.

Je voudrais relayer sur ce blog une alerte scientifique aux fongicides, qui me semble drôlement d'actualité. Rendez-vous sur le site de l'émission de France Inter La tête au carré, qui a relaté cette alerte dans son chapitre "la une de la science" du 18 avril 2018. L'auditeur n'a pas le privilège d'une transcription (comme c'est le cas pour les émissions du dr Dupagne, dans la même émission - merci à lui!), format qui est privilégié par certains (qui a le temps d'écouter de longs échanges? alors qu'on lit si vite le contenu d'une conversation), ni même de résumé, ni le nom d'intervenant. Rien pour faciliter la recherche. J'imagine qu'ils s'épargnent ce travail sur le site parce qu'on trouverait ces infos sur leur page FB? Car ils s'y réfèrent sans arrêt: "rendez vous sur notre page facebook". Que font-ils donc des résistants à cette hégémonie? de ceux qui souhaitent rester droits et fiers, qui n'ont pas l'âme d'un gnou? Comment un non-geek pourrait-il relayer cette information cruciale sur son blog, facilement? On comprend que la majorité silencieuse ne se fie plus qu'à ce réseau, vu que les relais sont prémâchés.

NB. Gnou est un libellé de l'amusant Marc Jolivet « Gnou, animal votant de la famille majorité silencieuse. [...] A un regard asexué imprégné de mollassonnerie consensuelle. Politiquement, se situe entre le veau et le mouton. L'espèce n'est nullement en voie de disparition, l'animal se reproduisant avec la rapidité des lapins. »

Je cherche donc à la source, chez Libé, qu'on pourrait aussi croire un peu plus "pensants" que le troupeau. Ah mais non zut, dans la tribune en question, les SEULS mode de relai qu'ils suggèrent sont fb et twitter:

FB et twitter n'ont donc aucun souci à se faire. France Inter est le pire exemple ici, car c'est un média public qui sous-traite ses services informatiques à une firme privée (fb et twitter en l'occurrence), sans concurrence. Du libéralisme à outrance dans un service public? Incohérent si on connaît le discours des intervenants. Et dire que , techniquement parlant, c'est simplissime de proposer un bouton "partager sur votre blog". Il faut croire que, politiquement, ils n'ont pas compris les intentions de facebook. Ou qu'ils croient pouvoir l'utiliser, le gérer. Oh! les naïfs... Je ne remercie ni France Inter ni Libé de contribuer à tuer l'internet libre d'avant. Grrr, je peste.

Page 17 - Retour au blog "Articles"