taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

15.3 Je suis venu te dire que je m'en vais - page 7: "bonjour chez vous"


Répertoire "non-food" de ce site.
Petits billets expliquant pourquoi, après les 9 mois de test que j'ai promis à mon fiston, je quitte l'ambiance FB.

NB. Billet publié en clair le 30.3. J'accélère la publication des petits billets "FB" qui ont été partagés depuis le début mars avec des camarades par mail et qui sont la mise au net des notes glanées depuis un an que j'ai vécu FB de l'intérieur pour le décoder. J'accélère puisque je quitte aujourd'hui ce réseau, comme promis.

Je peux comprendre que tous les internautes, facebookiens compris, n'ont pas les mêmes ressorts que moi et ne comprennent peut-être pas le contenu de mes billets. Un de mes critères: libre, autonome, responsable. Pour illustrer cette posture, une série mythique de mes jeunes années: "Le prisonnier". Incarné par Patrick McGoohan, il est un espion britanique à la retraite, kidnappé et transporté dans un village à l'apparence idyllique, un paradis Disneylandesque: voiturettes de golf, jardins impeccables, population heureuse, "no questions asked", servitude volontaire à l'échelle d'un village. Qui veut s'échapper se fait rattraper et absorber par une bulle géante et sordide, le ballon gardien, dit le Rôdeur.

Revoir cette série est à l'ordre du jour. Le scénariste (mcgoohan lui-même) a eu des visions prémonitoires. Citoyens fliqués, société désincarnée, prison volontaire, "village global", mantras obligés comme "bonjour chez vous" ("be seeing you"), on y est, non? Essayez par exemple de trouver qui est votre rôdeur, celui qui intervient lors des tentatives d'évasion pour étouffer les récalcitrants.

Voir la première rencontre avec le rôdeur :

L'épisode "Ma vie m'appartient" sera délicieux pour tous les facebookiens qui découvrent que leurs données sont stockées et partagées (3 minutes):

On peut voir tous les épisodes en français sur le net. A vous de chercher! Je viens de vous donner une clef.

Et qui tu es toi dans le film? ben le numéro 6 tiens.

Je ne sais plus comment McGoohan interagit avec les habitants, je me rappelle juste ses échanges avec les numéros 1 et 2. Devrai revoir la série. Une illustration actuelle des interactions croisées des "prisonniers" et des "habitants du village": savez-vous, chers facebookiens, qu'en synchronisant vos données sur smartphone, vous transmettez mes propres données à zucky? sans me demander mon avis? Une camarade tisserande du forum tricofolk nous pointe vers cet article, où un journaliste révèle ce qu'il a appris après avoir inspecté les données engrangées par Facebook au cours de ses 11 années d'utilisation ..."Sur 1 382 lignes s'étalent, souvent en doublon, les adresses e-mail et numéros de téléphone de tous mes contacts. Tous. Y compris ceux qui ne sont pas mes amis sur le réseau social."

Episode clef du Prisonnier: le dernier, qui explique qui est le nr 1... Un ravissement pour l'esprit. En tout cas pour celui qui veut accueillir qu'il n'est qu'un humain, doublon de tous les autres humains. C'est dans cet esprit que j'écris tous mes topos, sans me distancier de la fourmillère d'humains dans laquelle j'existe. "Je est un autre"... "Tu aurais pu être lui"... C'est mon analyse du dernier épisode, il doit y en avoir autant que de spectateurs.

Le picheu

Le lien entre ce billet et mon blog sur la nutri? Mon slogan LAR: libre, autonome et responsable (ben oui, j'ai évité le D final, c'était trop convenu) ne parle pas à tous. Pas grave, j'ai mis un peu de temps à comprendre que je ne serais lue que par un petit nombre, mais depuis 2003 je n'essaie plus. Et je vous remercie, lecteurs, tous les matins, car c'est prodigieux que mes livres soient encore en vente et de un, et si bien partagés et de deux...

Curieux? Lire mes billets Une libertaire hédoniste en cuisine ou Se libérer de la toile ou l'emprise des araignées

 

 

Page 8 - Retour au blog "Articles"