taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Canaris de
la modernité


 

Blog & FAQs p. 9

 retour page de base

T . (d'une lectrice assidue , après qu'elle a lu le topo Canaris de la Modernité  )
J ai imprime la Failsafe diet dans le texte en anglais hier pour le lire, j ai commence…mais tu as raison, nous sommes en Europe (hors UK) et surtout je pense encore en France tres chanceux sur la qualite de nourriture que l on peut trouver …
il est difficile de prendre en compte cette cure a la lettre ici car les gens ne sont pas encore aussi dependants (ou du moins n'en n ont pas conscience) de « crasses » et « junk food » bien qu on y va tout droit je pense quand tu vois les caddies …
il reste un travail a faire de prise de conscience et surtout de discours ….
Ton topo était clair car justement il adaptait ce regime a l Europe …
je vois dans les familles francaises, ( cela devient mon passe temps favori l observation des rythmes et comportements alimentaires) beaucoup d aliments bruts encore et aussi beaucoup de produits manufactures,je dirai 50/50 par rapport au UK (que je connais ou ils sont a 80-90/20-10)
ici les gens aiment aller au marche, choisir les legumes, les fruits « les francais mangent bien par definition »…
les gens ont beaucoup de mal a realiser que ce sont les residus de pesticides, PCB, et autres antioxydants, conservateurs, traitements dans les produits meme dits bruts (type farine, etc) qui sont nocifs …
Je suis piplette, desolee de polluer ta boite mail, tu sais tout cela je suppose. Et c est vrai que la tendance actuelle chez les medecins homeo est d eliminer massivement le gluten et le lait.


T. Sur sa page http://blog.plantpoisonsandrottenstuff.info/2008/09/21/pregnancy-supplements-may-trigger-asthma-in-kids/ xx, Emma Davies alias The Witch relate une étude du New Scientist selon laquelle des compléments vitaminiques consommés pendant la grossesse pourraient provoquer l’asthme chez les enfants par la suite.

Expérience sur souris, d’accord, mais à prendre en compte quand on sait déjà que les vitamines de synthèse ont fait leur mépreuves. Une assiette ressourçante vous prémunit contre tout besoin de compléments, n’est-ce pas plus simple que de prendre des risques ?


Q. j'abuse de tes connaissances pour te demander ton avis sur la consommation de kefir d'eau qd on est atteint de candidose...

je bois du kefir tous les jours et cela me fait du bien. je viens de donner des grains à une amie qui a la candidose...

je check sur le net pour savoir si ce n'est pas déconseillé et là... il y a tout et le contraire...

Elle a déjà supprimé le fromage, l'alcool, le gluten, elle tente d'éviter le sucre ... ton avis sur l'utilisation du Kéfir d'eau?

R. salut! aucune fermentation si c'est une vraie candidose.

Encore moins kéfir d'eau qui est une aberration européano-lactophobe (c'est le kéfir de lait qu'il faut enfin...).

Si c'est une simple dysbiose: OK.

Concept de "candidose" voir l'article en téléchargement libre ici: xx, c'est une bouteille à encre!


Q1. J'ai fait mes recherches sur la thyroïde, j'ai commencé à apprendre plein de choses. mais je suis exténuée et surtout j'ai mal partout.

J'ai commencé la T3 mais je pense que je suis trop dosée: je suis encore plus fatiguée, j'ai des diarrhées, des insomnies, je vis un véritable enfer et je doute sérieusement, parfois, de revenir un jour à un état de santé.

En tous cas, il est clair que ces hormones influent beaucoup sur la digestion. Mon endocrino me dit que peut-être mes pbs digestifs ont un dysfonctionnement thyroïdien pour origine.

J'ai fait quelques recherches et j'ai remarqué, dans mes analyses de sang que je suis aux limites inférieures pour le calcium, la vitamine D, et même en dessous des normes pour le cholésterol. Je crois que tout cela est lié.

Le fait est que quand je suis mal supplémentée en hormones, comme en ce moment, le moindre geste est douloureux.

Mon endocrino veut m'envoyer chez un rhumatologue. Je ne comprends pas ce qui m'arrive: avant j'avais certe mal au ventre mais je ne me sentais pas comme une mamie dès qu'il s'agissait de faire un effort.

R1. Bonjour, voici quelques réponses dans l'espoir de vous tenir la main à distance dans ce moment si difficile.

Quand on commence une supplémentation forte (de type hormones), surtout chez les "mutants" (les pauvres comme vous qui ont eu la flore intestinale probablement radicalement modifiée par la voie du vaccin hépatite B comme vous - je n'attaque personne ici, je rappelle vos observations...), on doit passer par cinq à dix jours de nettoyage profond de je ne sais quels circuits.

C'est très dur à vivre. On patiente.

Si ça dure plus de dix jours, c'est une erreur de dosage claire, il me semble. 

Que dieu préserve les endocrinos, mais c'est bien pour ces difficultés de dosage que je mets en garde les utilisateurs de produits aussi puissants et que je fais confiance aux aliments-remèdes, si indulgents.

J'ai observé que, surtout chez les victimes d'épuisement chronique (quel que soit le nom qu'on leur donne: mononucélose chronique, fibromyalgie, etc.), ces supplémentations en hormones sont trop délicates et n'ont pas les mêmes effets que chez les autres sujets.

Je ne suis que consultante, je ne peux hélas vous aider comme thérapeute. En particulier chez les personnes de votre profil que je surnomme les "canaris », il est flagrant que leurs "allergies" miment tout à fait bien les signes de souffrance de la thyroïde.

Les nutrithérapeutes se trompent régulièrement chez eux, supplémentent en Armour Thyroïd ou autre.... et c'est la cata ou rien, mais pas l'amélioration prévue.

Parfois, la souffrance de la thyroïde est due à une carence en progestérone, aussi. Allez vous en vous y retrouver..

Q2. (suite de la précédente intervention) Et mon entourage qui me dit que c'est à cause de mon régime: je finis par douter. Il me semble pourtant que maintenant que j'ai réintroduit 2 cuillères à soupe de céréales dans le bouillon du soir, je suis plutôt une diète équilibrée, non? Voilà, c'est un soir sans énergie. J'étais bien naïve de penser que mon changement d'alimentation et de soin de moi allait me faire retrouver la santé. J'avais même secrètement éspéré que cela remettrait ma thyroïde en route ou que cela la ferait fonctionner correctement avec les hormones de substitution.

R2. En tant que consultante culinaire/nutrition, je peux en tout cas affirmer que, le connaissant en détail, votre régime est tout à fait équilibré pour votre cas, mais qu'il y manque une plus haute dose de graisses, en particulier animales. Votre entourage ne peut bien sûr pas imaginer que des grands prêtres puissent se tromper, alors on cible le plan "mémé" puisqu'il faut bien trouver un coupable.


Q1. Bonjour, L'année dernière je vous avais consultée et vous m'aviez établi un profil nutritionnel, qui m'a été très utile. J'avais aussi été voir votre soeur, sur votre conseil, qui avait ajouté quelques éléments à vos recommandations. J'ai à la maison plusieurs de vos livres, que j'ai lus avec beaucoup d'intérêt. Je vous écris car j'ai appris au cours des derniers mois que mes problèmes avaient aussi une cause externe bien précise. Il s'agit d'un empoisonnement par des moisissures toxiques présentes dans l'air intérieur de mon bureau. J'y suis devenue très sensibilisée, avec une composante allergique, mais aussi semble-t-il un empoisonnement par des toxines qui chargent le foie. Au total il s'agit plus de troubles d'ordre général et digestif que respiratoires. La situation est bien difficile à gérer car ce problème est mal connu de la plupart des médecins (aussi bien du point de vue du diagnostic que de la conduite à tenir). Même les naturopathes ne semblent pas familiers du tout avec cela, beaucoup semblent faire une fixation sur les candidoses. Il est vrai que le régime alimentaire préconisé dans les candidoses, pauvre en glucides, a un effet positif, mais j'aurais vraiment besoin d'une vraie expertise et d'aide. Est-ce que par hasard, au cours de vos diverses recherches et au travers de vos nombreux contacts, vous auriez entendu parler d'un médecin qui connaisse les problèmes liés aux moisissures (type aspergillus, etc)? Je vous remercie par avance si vous avez une suggestion. Avec toute ma considération pour le travail remarquable que vous avez effectué toutes ces dernières années

R1. bonjour, désolée je ne connais que les ambulances vertes, pas de spécialistes vraiment (et je ne crois pas vraiment besoin d'un spécialiste pour cela) car pour s'en remettre

1/ quitter l'environnement à moisissure au moins six mois et éviter les aspergillus de l'environnement (dont la moitié des additifs et enzymes, je crois...)

2/ reconstituer son immunité

3/ revenir se tester...

enfin, je crois...

Michèle pourra peut être vous orienter, je la mets en copie

Q2. Je vous remercie. Bien sûr l'essentiel est d'arrêter l'exposition, et je crois que vous avez raison que cela englobe les quantités minsucules d'allergènes contenus dans des produits utilisant de telles moisissures dans le processus de fabrication. Mais il y a de multiples effets sur l'organisme et il est très difficile de gérer la situation sans expertise, même le diagnostic est difficile car dans les analyses de sang standard il n'y a que peu de paramètres qui sont pertinents. Il est donc utile d'avoir des médecins qui connaissent - ne serait-ce que pour vous prescrire de quitter l'environnement à moisissures plusieurs mois. Et le problème est en partie d'ordre allergo, en partie toxicité / foie, donc il faut des gens qui sachent qu'il y a des effets multiples. Et aussi savoir comment aider la détoxication.

J'ai trouvé pas mal de papiers scientifiques et de témoignages sur internet, mais c'est une autre affaire de trouver un médecin, notamment pour les problèmes qui ne sont pas respiratoires.

Peut-être votre soeur pourra-t-elle m'aider en effet, merci de l'avoir mise en copie.

(de Michèle) Je suis du même avis que Taty. D'abord, s'éloigner de la source et renforcer l'immunité. Ensuite, je pourrais tester les "toxiques" et vous aider à y être moins sensible. Mais sur un terrain fragilisé, ce n'est pas très efficace.

Q2a. Cela peut sans doute aider et je vais reprendre RV avec vous à mon retour à Bruxelles dans 15 jours si c'est possible. Mais un gros problème que j'ai en ce moment est de réussir à m'éloigner de la source, qui est professionnelle. J'ai besoin d'expertise médicale pour m'y aider. Il arrive un moment où la sensibilisation est telle qu'il vous reste très peu de marge de manoeuvre (quelques heures dans mon cas maintenant, ce qui n'est pas assez pour trouver un autre job).

C'est vrai, la Belgique a la chance d'avoir ce dispositif, mais il ne fonctionne que pour les pollutions à domicile, pas à son travail. J'ai déjà appelé la cellule qui s'occupe de ça à Bruxelles, et ils m'ont répondu, aimablement d'ailleurs, avec des infos d'ordre général. A son travail, on est dépendant de la bonne volonté de son employeur (qui met 6 mois à nous montrer, et encore en partie seulement, des résultats d'analyses).

Mais il y a deux aspects : l'un concerne les analyses d'environnement, l'autre les aspects médicaux. On est obligé de s'intéresser au deux à la fois. Et je voudrais bien trouver un médecin qui soit familier avec ce problème, car c'est très difficile à gérer tout seul. J'ai une généraliste et une allergologue, qui sont bien, mais mais il s'agit d'une pathologie bien particulière, qui ne fait pas partie des connaissances médicales de base. Je continue à chercher.

R3. Bonjour j'ai regardé par curiosité votre ancien audit (vous n'êtes pas la seule à avoir ce problème et hélas je ne connais personne qui s'en occupe, la plupart des thérapeutes ciblent la « candidose »), vous êtes diathèse II et groupe A + excès aérien/vata : c'est une prescription à parasites/moisissures/champignons. Il faudrait donc surveiller, dans le détail : : les moisissures de l'environnement ainsi que les moisissures alimentaires (une tonne !) selon le tableau www.taty.be/canari/canaritabl6.pdf ; en notant que vous y êtes génétiquement sensible. Roulette russe de la naissance…. Il faut donc être plus soucieuse que le mangeur lambda (pendant au moins trois mois, strictement…).Mais si vous vous ressourcez, il n'y a pas de raison pour que vous ne puissiez faire face à votre environnement « toxique ». La coach qui a le même profil que vous serait Christine van Hoof (pratique en France, mais fonctionne aussi sur la Belgique par téléphone – je la mets en copie de mail) :

Christine Van Hoof , diététicienne et naturopathe, à La Rochelle et environs (17340) 05.46.27.14.57 et 06.88.26.80.42 (christinevanhoof@orange.fr) – aussi par téléphone et mail

Elle travaille aussi avec des médecins pratiquant la méthode si efficace du CST (allemande) qui prend en compte ces réactivités aux moisissures.

Au passage, je crois de plus en plus que les tests IgG (qu'ils utilisent) ne seront vraiment efficaces que quand on ciblera la hiérachie (j'ai l'intuition que vanille et aspergillus niger par exemple sont des têtes de liste, si on les cible bien on ne devrait pas éviter les autres allergènes sortis en IgG ; curieuse comme vous êtes vous m'avez comprise dans cette curieuse formulation).

Pour votre cas réactif aux moisissures, un jour par semaine à la mer du Nord est souverain. Je n'ai pas d'explication.

NB. Dans votre cas j'avais aussi indiqué « (si on peut résumer ainsi, la réactivité aux sulfites serait secondaire à celle aux amines, qui elle-même dérive de la réactivité aux salicylates dont la mère est la réactivité aux polluants quotidiens (additifs, cosmétiques, médicaments, moisissures etc…) . » + conseillé une plateforme antidysbiose : cela avait-il été efficace ? Pas à fond, en tout cas, puisque vous n'avez pas ressourcé le terrain…

Q4. Toutes mes excuses pour ma réponse tardive, j'ai été encore malade quelques jours et suis en voyage, j'ai laissé une pile d'e-mails sans réponse. Merci beaucoup d'avoir retrouvé mon ancien audit et d'avoir examiné cette question. En effet, la sensibilité individuelle semble varier beaucoup (j'ai de nombreux collègues qui ne sont pas malades ou très peu, certains ont des malaises au quotidien comme moi, un certain nombre d'autres ont développé des cancers). Et merci beaucoup pour les coordonnées de Mme Van Hoof, je vais prendre contact avec elle (je doute qu'une consultation par tél puisse suffire pour ce type de problème mais peut-être pour un premier contact ce peut être utile). Je crois que l'alimentation peut aider mais non résoudre le problème : il me serait tout aussi impossible de ne pas être malade ici que si j'étais empoisonnée par de l'amiante, du plomb ou du formaldéhyde. Malgré tout, si un régime ou certains compléments alimentaires peuvent renforcer la résistance ou diminuer la sensibilité (et je pense que c'est le cas, je l'ai déjà expérimenté), c'est déjà beaucoup.


Q. j'ai oublié de vous dire que je n'ai pas mangé de beurre de toute la journée et je ferai pareil demain pour voir si c'est ça qui a créé les soucis de peau. De plus après avoir mangé le beurre j'avais une sensation dans la bouche comme pateux (le foie peut-être). Je ne l'ai pas eu aujourd'hui. Si ce n'est pas ça c'est autre chose. La crème que je mets sur le visage peut-être. Mais elle n'est pas nouvelle pourtant, je l'utilise depuis un certain temps..... Il m'est d'ailleurs difficile de trouver en Belgique une crème qui me convienne. Même les très bons produits ne me conviennent pas. Hauscka, Weleda par exemple ne me conviennent pas. Et je me demande si je ne commence pas à réagir à Mosquetas (c'est ce que j'utilise depuis quelques temps). Adolescente j'utilisais Avène ou Galènic. Je n'avais pas de réaction. Mais il y a des années que je n'ose plus utiliser ces marques là car c'est du chimique. Qu'en pensez-vous? Que conseillez-vous? Je vous souhaite de belles découvertes dans le pays où vous êtes actuellement.

R. Je ne vais pas pouvoir répondre à chacun de vos courriers, je suis désolée. Je réponds à celui-ci pour le reprendre sur le site. A première vue: le beurre, même de lait cru, même fermier, s'il n'est pas bio de chez bio (biodynamie idéal), provoque des soucis chez beaucoup de personnes SI elle sont fragiles (pas chez tout le monde). C'est une observation répététive de ma part, mais je ne connais pas d'autre observateur puisque soit ils omettent le beurre, soit ils l'incluent sous toutes ses formes. Il se pourrait qu'il s'agisse d'une forme d'allergie croisée à des résidus. Cela s'observe rapidement: arrêtez pendant trois jours le beurre et observez.

La réactivité aux produits Weleda & Cie: elle traduit une fragilité (du foie ou d'un autre organe) qui demande à être tamponnée, sinon vous allez passer votre vie à "penser" allergie. D'où l'intérêt de voir un médecin qui comprenne le besoin de ressourcer et s'autorise à chercher la source autre part que, soit dans les intestins pour la mouvance Mouton, soit dans le foie pour les naturos. Parfois, la source est dans les carences en neuromédiateurs (cerveau, s'il faut caricaturer...). Le remède est quasi toujours dans les cinq formes de repos doublées des dix critères alimentaires que je cite dans mon livre Quand j'étais Vieille (guérir de l'épuisement chronique).


T. Bonjour, Je viens de lire le témoignage de la maman de Jeanne et je suis touchée profindément. Un jour, quand j'aurais le courage, et je pourrais en parler sans pleurer,si ça vous intéresse, je pourrais faire le témoignage de ce que nous avons vécu. Ce qui serait intéressant en comparaison du cas de Jeanne, c'est le fait que quand Anna était petite (elle a 3 ans et 1/2 aujourd'hui) nous mangions déjà bio, sans additifs, colorants,utilisions des produits cosmétique et ménage bio ou Raffa et (peut être grâce à ça) les symptômes étaient atténués. Pas autant de ne pas nous faire vivre l'enfer pendant à peu près 1 an, mais assez pour qu'elle puisse vivre une vie à peu près potable et ne devienne hyperactive, autiste ou que sais-je.

Je suis ravie de trouver un témoignage honnête et aussi de la compréhension / compassion car ce n'est pas courant, même au sein de la famille, des amis et des médecins/soignants/thérapeutes. Merci de l'avoir publier, en espérant que de plus en plus de personnes soient au courant.


Q. Je suis thérapeute et je vous ai commandé récemment "les canaris.." J'ai cru comprendre qu'il était possible d'accéder à la liste compléte (en Français,) des aliments contenant des amines ; mes recherches sont restées vaines, ai-je mal compris ? pouvez-vous m'éclairer Merci infiniment pour votre immense travail et l'aide si précieuse que vous nous apportez.

R. Non, je n'ai pas traduit la liste complète, qu'on peut trouver chez les anglophones, car je pense que c'est illusoire (et pinailleur). Ma liste en deux pages est largement suffisante d'habitude pour voir des résultats et obtenir du long terme. En outre, à mon expérience, de trop longues et précises listes renforceraient le comportement "délirant" vis à vis de la nourriture chez les mangeurs particuliers que sont les canaris (que l 'on retrouve souvent chez les victimes d'anorexie, boulimie, qu'elles soient ex- ou limite). J'essaie de rester sur une ligne juste, au milieu... :))


Fin de mes réponses aux mails sur le sujet des canaris et des enfants atypiques.

Le livre sur le sujet est sorti sous le titre Canaris de la modernité.

Merci de votre confiance et de votre attention.


 retour page de base