taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Diète cétogénique: pour qui? pourquoi? p. 31

Cet automne, je publierai régulièrement des brouillons de mon livre à paraître sur le sujet, comme c'est mon habitude. Si j'écris des âneries, c'est le lot des brouillons. Ils seront relus et corrigés, vous aurez la version épurée dans le livre final.
Executive summary: voir mon pitch.
Voir la table des matières des billets à ce jour (dans le désordre)
Aujourd'hui: Le jeûne intermittent

12.2 Le dur art de durer

Long billet sur la base d'un échange mail avec un de mes proches, sur le thème du jeune intermittent (JIT) au départ, sur le fouillis du ouaibe pour finir. L'échange est dans le dossier cétogène, car le JIT est une technique plus facile que la cétogénique pour celui qui veut perdre du gras et quitter les fausses-faims permanentes. Technique pour les hommes. A ne pas pratiquer pour des cas fragilisés comme les enfants épileptiques, les cancéreux avant ou après traitement, les troubles bipolaires.

Je t'ai conseillé de pratiquer le jeûne intermittent, ce qui tient en deux lignes, que je te rappelle en conclusion du mail. J'ai été voir le gars que tu veux suivre. Il a beau avoir publié chez Thierry Souccar éditions, je n'ai pas trouvé de cv plus précis que "JB Rives est un entrepreneur de 34 ans. Il a retrouvé la ligne de ses 20 ans grâce au jeûne intermittent. Transformé par cette expérience, il se passionne aujourd'hui pour la nutrition et partage ses découvertes sur le site Fasting.fr".

J'ai écouté quelques unes de ses vidéos en rangeant le bureau. Il est hypersympa, il doit être coach de vente dans la vie, un de ces gaillards qui te motive des équipes de démarcheurs en trois phrases, tous les lundis. Pour la nutri? Il repassera. Ce gars est en première candidature, il a lu 2 livres à tout casser, il croit encore au mythe de la calorie, il te sort des études de son chapeau hors contexte, sans analyse fine ni prospective... J'abrège.

Lire un billet sur son blog: pourquoi pas?
Regarder une vidéo comme tu regarderais un copain qui raconte ses dernières vacances: sympa.
Acheter 12€ un livre dont le contenu tient en deux lignes et se trouve partout sur le net pour toi qui lis l'anglais: si tu as les sous, pourquoi pas?
Mais suivre "sa" méthode? Sur abonnement, avec courriels pour te soutenir si j'ai bien compris? 50€ pour un mois, c'est cher pour ce que c'est, dis donc, même si c'est "satisfait ou remboursé"...
"Sa méthode": hilarant d'ailleurs, vu que le jeûne intermittent existe depuis si longtemps! Il est si bon vendeur que, sachant pourtant qu'il allait au devant de vives critiques d'anglophilie en intitulant son livre d'un nom anglais, il appelle "sa" méthode "le fasting" pour qu'on ne décèle pas qu'il surfe simplement sur la vague du JIT.

Ce gentil bonhomme respire le faux-self. "Oh! dis donc, j'avais pris 20 kilos sans m'en rendre compte". La photo d'une des filles sur le site, qui aurait maigri de 5 kilos avec son système, ne montre pas la même personne avant et après! Je n'ai pas noté tout ce qui m'a sauté aux yeux. Menteur comme un bon vendeur, te disais-je. Ou un bon politicien. Oh, pardon.

Je suis passionnée par les bonimenteurs sur les marchés ou dans les salons d'électro-ménager. Je ne manque jamais de m'arrêter et de les voir jouer des mots. Je suis même tétanisée quand par hasard je tombe sur une émission de télé-achat. Je ne peux quasi pas quitter l'écran. Je crois que c'est leur emprise sur le mental des humains qui me fascine. Si tu t'es pris d'amour pour lui, s'il parle à ta sensibilité, vas-y. Si tu cherches un coach sérieux qui connaît vraiment la physiologie du sport et autre chose que le bout de ses chaussures à lui, je te conseille de contacter xx, qui pratique tout près de chez toi.

Mon résumé. Le jeûne intermittent (JIT ou IF en anglais pour intermittent fasting) consiste à laisser de longues plages horaires chaque jour sans manger. De 18 à 20 heures par jour - selon nature, généralement 16h à 18h pour les femmes, 18h à 20h pour les hommes. On ne mange que deux repas : un brunch à 10h et un repas à 17h (ou 12h et 19h ou 14h et 19h)... ce qui représente de belles périodes de repos pour le système digestif. Cela signifie que vous mangerez tout ce qui vous plaît lors de la plage de 4 à 8 heures qui reste - tout ce qui vous plaît hors méthode ou dans la méthode qui vous botte (paléo, LCHF vegan, la cure d'oeufs, le zerocarb, que sais-je encore). En quelques jours, le JIT régule naturellement les fausses faims et les compulsions alimentaires, mais au début de la pratique on peut s'aider un peu d'un coup de graisse dans le café du matin (beurre, coco ou octane oil de l'ami Dave Asprey du site Bulletproof).

Ce sujet est amusant car aujourd'hui le net fourmille de coachs autoproclamés. Trrrrès difficile de faire le tri. Ici, c'est superfastoche car le cv de cet auteur est peu engageant et le discours est drôle tant il est peu informé. Il est juste ton voisin de chambrée qui se prend pour le grand Schtroumpf.

C'est parfois plus malaisé de discerner la créativité de la rigueur. Un brillant néphrologue comme le docteur Jason Fung, qui doit avoir 140 de QI au bas mot, publie de nombreuses interventions et conférences sur le net. Un long dossier sur l'obésité et le jeûne sur son site intensivedietarymanagement.com. Il s'exprime on ne peut plus clairement, il est drôle, il illustre bien, il est léger, il veut le bien de l'humanité. Il est aussi l'auteur d'un livre sur le jeûne (avec plein de recettes, n'est-ce pas amusant d'assumer la contradiction à ce point), livre que j'ai acheté et parcouru.

En fait, sous ses dehors brillants, Fung pratique le wishful thinking. "Prendre ses désirs pour des réalités"... comment traduit-on cela en français élégant? Il énonce des vérités qui vont à l'encontre des études et du terrain. Par exemple il prend beaucoup de peine à nous démontrer que... "on ne perd pas de muscle en jeûnant 20 jours". A l'appui de ses dires, il cite des études. Génial! Mais si tu prends la peine d'aller lire le contenu de l'étude à laquelle il fait référence, il se réfère au jeûne intermittent ADF, soit 1 jour de jeûne suivi d'un jour d'alimentation classique. C'est bien différent du jeûne de 5 jours à plusieurs semaines, dont il glose dans son livre. En alternance, le corps n'a pas le temps de placer ses défenses.

Il suffit donc de mettre de jolis bas résilles pour attirer le chaland: terminer un article par plein de références bibliographiques. Personne ne va vérifier, mais ça fait sérieux! Si tu prends la peine d'aller surfer sur des forums, tu en verras de ses propres patients obèses ou diabétiques qui contredisent tout ce qu'il avance avec tant de brio.

Pas plus que JB Rives ni aucun des auteurs que j'ai suivis, Jason Fung ne mentionne que le JIT ne fonctionnne quasi PAS chez les femmes. Très efficace chez les hommes. Je ne vois pas pourquoi, c'est un fait que j'observe depuis que j'ai commencé à suivre Hofmekler en 2000. Chez les femmes, c'est le stop-and-go qui fait de l'effet durable. Le JIT semble efficace chez les femmes qui font de l'entraînement au moins 4 fois par semaine, ce qui est quasi un rituel de passage en "alimentation saine" aux States mais qui est loin d'être le cas chez nous. Heureusement!

Je ne suis pas plus diplômée que le fana de JIT français sur lequel tu m'interroges. Mais je n'ai pas "ma" méthode, je fais la synthèse de ce qui existe, j'en propose des versions pragmatiques. Je mets aussi en perspective les lendemains qui chantent des tigres de papier que sont les gourous des régimes. Je cite à tour de bras les auteurs dont je m'inspire, en mettant en contexte. A mes yeux, c'est ce qui manque le plus aujourd'hui. On nous balance plein d'infos comme des confettis. Pas moyen de les ordonner.

En outre, une mode chasse l'autre dans les réseaux sociaux tourbillonnants. Le JIT en est une. Quand j'ai commencé à rédiger mes livres en 96, j'ai pris le défi de pouvoir être lue après trente ans sans être ridicule. Prétentieux, hein? Cette contrainte m'a poussée à tout vérifier, contrevérifier, à interroger sans fin les experts et les historiens ainsi qu'à lire trois mille pages avant de produire un petit topo. Ce n'est pas le contenu qui est obsolète en 2017, c'est la posture. Choisir de durer me semble très XIXè.

Le titre du billet "Le dur art de durer" ne qualifie pas seulement ma pathétique tentative d'anti-obsolescence. Il faut aussi durer avec le mode alimentaire que tu choisis. Or, s'il est imposé plutôt que naturel (le cas de la chasse en savane), le JIT produit les mêmes effets que tous les autres régimes: compulsion alimentaires après quelques mois de pratique, ou tout au moins "rages" alimentaires qui sont plus que de simples envies. Il suffit aussi d'ouvrir ses petits quinquets sur les forums des pratiquants depuis plus d'un an. Comme tous les autres régimes, c'est une restriction cognitive. Le cerveau cherche une parade: le grignotage prendrait le dessus. J'exclus de cette remarque les surhommes que sont les body builders au long cours, ils ne sont qu'une infime partie des humains.

AH ! qu'il est dur l'art de durer!

Annexes

Détails pratiques en français chez un curieux profane comme moi, qui pratique le JIT, et qui est bien documenté, Remi Raher: les 8 erreurs classiques qu’il ne faut pas commettre avec le jeûne intermittent. NB j'ai acheté son ebook, tu peux le lire chez moi.

Tes sources en anglais, sur le JIT pour les body-builders:

  • Ori Hofmekler et sa diète du guerrier, qui consiste à ne manger ses calories quotidiennes qu'en une fois, le soir, après une journée aux jus de légumes frais. Un vieux de la vieille, un peu fantaisiste, càd peu rigoureux dans ses exposés, mais très directif: comme il dit et pas autrement. Parfois on a besoin d'être hyperguidé. J'ai essayé vers 2003, très peu pour moi.
  • Brad Pilon sur www.eatstopeat.com, créateur de Eat stop eat, qui consiste à passer 2 jours par semaine en jeune hydrique de 24 heures. Diplomé en nutrition humaine, passionné de bodybuilding depuis l'adolescence. Son ebook: 2.84€. Si tu cherches des études, la méthode s'appelle Alternate day fasting (ADF)
  • Martin Berkhan sur www.leangains.com: autodidacte de la nutrition mais diplomé en sciences, ce qui lui confère un petit plus pour ce qui est de la rigueur

Non bodybuilders:

  • LA référence, car c'est un synthétiseur hors pair: le site du docteur Mercola qui cultive aussi l'art de durer. Aussi fana de sport quasi quotidien. Le JIT fonctionne sans sport je le rappelle. Pratique du sport si ça t'amuse, si ça te fait du bien, si tu as le temps.
  • Proche du JIT: le régime 5:2 du dr Michael Mosley, où l'on pratique un jour maigre à 400-600 kcalories deux fois par semaine. Moins "je me la pète torse nu". Il prône tout de même le sport intensif, il est fana de HITT.
  • Même le médiatique docteur Cohen s'y met en France. Cela va être bientôt plus facile de pratiquer en société sans ne plus devoir expliquer longuement!

Ma nature m'inviterait à suivre les scientifiques qui étudient le sujet, comme Mark Mattson. Parlons à dieu plutôt qu'à ses apôtres, non?
C'est lui qui a suggéré au dr Mosley de développer le 5:2, car selon lui cette pratique suffit largement à l'humain. C'est aussi grâce à lui qu'on sait que le 5:2 ou le JIT sont aussi efficaces que la restriction calorique permanente à 50 ou 70% de la ration habituelle (Chronic Restriction ou CR - on appelle les pratiquants des CRonistes, je vois pas pourquoi on les appellerait pas par leur vrai nom: des anorexiques).