taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Diète cétogénique: pour qui? pourquoi? p. 78

Cet automne, je publierai régulièrement des brouillons de mon livre à paraître sur le sujet, comme c'est mon habitude. Si j'écris des âneries, c'est le lot des brouillons. Ils seront relus et corrigés, vous aurez la version épurée dans le livre final.
Executive summary: voir mon pitch.
Voir la table des matières des billets à ce jour
Aujourd'hui: Comment juguler une récidive

Pourquoi je suis si prudente face à la cétose permanente

Illustration par une vidéo amusante que m'envoie mon fiston:

et qu'il commente pour sa soeur sur FB: "Julia ça te fait pas penser à Taty quand elle est en cétose? smiley"

En effet, dès que la cétose est installée, que ce soit par le jeûne ou par la cétogénique, je monte les escaliers quatre à quatre, je fais plein de blagues, je ris aux anges, j'ai besoin de jouer deux fois plus d'heures au tennis; on dirait que j'ai non pas 62 ans mais bien 10 ans! Pour être plus prosaïque, j'ai l'impression d'être sous amphétamines.

Quel intérêt de parler de ma petite personne? C'est l'occasion d'insister sur le fait que notre société valorise les comportements à risque et hors soi, si pas le fait de se déshabiter de soi (voir les succès des rave parties). Or, je danse la cétose avec joie mais "hors nature". Ma nature profonde est paranoïde et mélancolique, avec une façade de clown. Du plus loin que je me souvienne, même enfant, j'étais assez léthargique de corps (et hyperactive d'esprit). Bien sûr, j'aime avoir de l'énergie, mais si je dois la payer au prix d'une aliénation de mon être...

Ce petit os à ronger au passage, pour vous inviter à méditer les effets de bord des régimes excesssifs. J'en profite pour clôturer ce dossier, puisque les brouillons que j'y publie depuis plus d'un an sont partis en préproduction (ils disparaissent du blog dans quelques jours, le livre paraîtra en avril).

 


retour tdm