taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Metabolic Typing ou Horisan

Mes camarades auditeurs savent à quel point je suis amateur d'autres approches de profilage. L'une d'elles m'envoie ce message sur le Horisan Metabolic Typing:


un prochain livre,
à paraître chez Aladdin, par Bibi

 

Tu connais Horisan Metabolic Typing? C'est basé sur Wollcott. Ce qui m'a sidéré c'est qu'ils utilisent une machine pour dire en quelques minutes le type métabolique. (EVA 3000)

Pour info, iIl faut 3 modules pour apprendre à utiliser la machine. (3 grande we à Ravensburg, chacun environ 500 €+ TVA)
La machine est à 8400€. (si vous l'achetez, les modules sont gratuites)
Formations en allemand (ou en hongrois :-)), pas de formation en français pour l'instant. (même pour l'anglais je doute, je n'ai pas reçu de réponse de Horisan à ma lettre en anglais, il fallait que je me décide d'utiliser l'allemand pour avoir une réponse)
Ils utilisent l'appareil pour déterminer les trois critères essentiels dont l'interaction défnit le profil chez wollcott: la glande majeure, le type de combureur, le système nerveux autonome,

Une vidéo mais en allemand http://www.metabolic-check.de/de/film.php

J'ai trouvé sur leur site la référence d'une praticienne francophone en Suisse, que je voudrais contacter sous peu
Véronique Benoit, Les Grands Vergers, CH-1565 Missy - Telefon: +41 (0) 79 435 91 75 - E-Mail: v.benoit@bluewin.ch

Mes remarques après avoir visionné la vidéo :
+++ pour faire connaître la notion de profilage et l'écoute de soi, merci Horisan. Mais je ne ferai pas suivre la vidéo aux médecins et diététiciens classiques car elle n'est pas probante. Si je l'analyse d'un œil rationnel (avocat du diable), les résultats obtenus l'auraient été par une simple remise en forme de leur menu par du bon sens.

Illustration. La dame nr 1 (la brune) : ne mange plus de pâtisseries ni de sucreries, plus d'alcool, plus de blé mais de l'épeautre, de la coco et de l'olive comme graisses, plus de laitages. Elle s'est bien pomponnée pour la vidéo ; on pourrait être leurré en voyant ses photos d'avant mais elle n'a perdu « que » cinq kilos en quelques mois de pratique.

+++ : elle se sent infiniment mieux, mais n'est-ce pas le lot de tous ceux qui mangent sans sucre et sans alcool, diminuent les excitants (café/thé probablement aspartame dans les sodas), évitent le blé et les laitages et surtout rajoutent des protéines et des graisses à un menu presque végétarien ? Surtout quand ils sont de base « terre » ?

La deuxième (la sportive) : mince mais épuisée.

Modifications +++ depuis le metabolic typing depuis 3 ans. Elle consommait bcp de sucreries, bcp de produits à base de farine blanche. Elle était végétarienne depuis toute petite Son type demande peu de glucides, peu de graisses, plus de protéines, pas de café/thé, sucre. Selon son profil, elle doit boire 2.5 litres d'eau par jour. Tiens, bizarre, je dois relire le Wollcott, je n'avais pas vu cela. Ah, on apprend toujours… Mais en tout cas quand on rencontre un végétarien épuisé, on se trompe rarement en sous-dosant les farineux et en ciblant les protéines animales pour le requinquer (une partie de l'interview se déroule dans une boucherie...).

Hors sujet, dans la vidéo, j'entends qu'en Allemagne, 80% des femmes ont déjà fait régime minceur; et 60% plusieurs fois! Ah... on se sent moins seul.

On m'a parlé de Claudia Keyser, allemande vivant à Bruxelles
http://www.metabolance.com/Metabolic-Screening-and-Real-Food-advice-15-h 150€
je crois qu'elle utilise cet appareil Horisan.

Keyser demande 99€ pr un questionnaire en ligne http://www.metabolance.com/Metabolic-Typing-Just-the-Test + docs personnalisés

En 2003, j'avais payé 250€ chez Peter Koenig (Frankfurt) pour des tests assez fins et complets en pur metabolic typing à la Wollcott (glucose, pH etc.) en plus du questionnaire, mais il faut lire l'allemand. Je n'ai pas repris cette piste dans mon approche (ni dans mes séminaires, je ne fais que l'effleurer) car on désapproprie à nouveau le mangeur de son "devenir-soi". Ici, c'est même une machine qui le fait! Par ailleurs, c'est cher; or je privilégie les approches budget.

Je trouve qu'avec mon approche mémé on s'en sort pas mal, tout en faisant œuvre pédagogique d'ouverture à soi.

Voir l'historique de Mamzelle Keyser si j'en crois son site: elle ressemble à une chasseur qui mangeait comme un cueilleur, un grand classique de métamorphose soudaine (trouve déjà plus la page sur le site, fouillez un peu). Peut-être sans metabolic typing, en simple raisonnement, on serait arrivé au même résultat ?