taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

  Les auto-détectives en nutrition

Pour l'instant, dans la perspective de l'écriture d'un prochain livre ("Choisir les aliments qu'il me faut"), je cherche via le ouaibe les maîtres à penser qui nous donneraient des outils supplémentaires pour être à l'écoute de soi au plan nutritionnel et qui offriraient au lecteur une autre parole que la mienne, toujours la mienne, ras le bol à la fin, quoi.


un prochain livre,
à paraître chez Aladdin, par Bibi

Rappel de ma posture. Pour les ceintures blanches en nutri (équivalent des débutants en judo), je présente des maîtres à la parole charismatique, généralement carrée, fermée. C'est la seule façon d'entrer en action dans ce domaine si délicat de la réforme alimentaire. Qu'ils soient vegan cru, détox, paléo pure et dure ou macrobiotes, ces gourous sont une pièce capitale dans notre puzzle. Mais ils n'en sont qu'une pièce! Lorsqu'on passe de grade en grade (gardons l'analogie et imaginons la progression en judo: blanche, jaune, orange, verte, bleue, brune, noire, blanche & rouge, rouge pour les tous grands maîtres), on peaufine et on comprend ce qu'on peut garder du discours catégorique, ce qu'on peut jeter et ce qu'on peut paramétrer pour soi.

On connaît la mouvance du Metabolic Typing, modèle médiatisé par le docteur Wollcott qui a synthétisé les différentes écoles américaines qui l'ont précédé. Cette mouvance est très présente aux States et, pour l'Europe, en Allemagne; peu présente en France et Belgique. J'ai choisi de ne pas les suivre pour plusieurs raisons.

Ces coachs sont rassurants, car ils répondent à une question floue (que manger?) par des certitudes: par exemple "vous êtes un profil oxydatif lent, thyroïde faible, groupe sanguin O, à dominance parasympatique"; ce qui induit que "vous devez manger ces aliments XZ dans cet ordre et éliminer ces aliments ABC de manière radicale". Miam, des listes, des catégories finies, quel confort.

Mais enfin, les gars! Outre que nous ne sommes pas tous pareils en matière de digestion et de métabolisme, nous ne sommes pas figés dans le temps, individuellement. Notre métabolisme se modifie en fonction des saisons et de l'âge, mais aussi en relation avec notre capacité à gérer le stress et en harmonie avec nos efforts de réforme alimentaire et hygiénique en général. Ce qui nous nourrissait hier peut ne pas être bénéfique aujourd'hui. Les mangeurs qui sont très attentifs à leur métabolisme propre peuvent passer d'un jour végétarien à un jour paléo carné sans souci (voyez le cas de Paul Chek, dont il sera question dans un prochain billet); ou alterner des pauses kétogéniques ou vegan dans un quotidien de simples nourritures vraies. Ils observent que ce qu'ils peuvent métaboliser le soir ne passe pas du tout le matin, entre autres.

Il est donc illusoire à mes yeux de définir un profil. Je garde du Metabolic Typing des directives, qui peuvent aider les ceintures blanches à trouver leur voie dans la jungle des régimes aujourd'hui. Une directive n'est pas une règle fixe. Elle est une orientation, une invitation à se diriger dans un certain sens. Chacun est libre de progresser dans ce sens à son rythme, et de négocier cette direction selon ce qu'il vit. Je résumerai en vidéo dessinée sous peu ce que j'ai pu retenir de mes observations: quel régime pour quelle typologie, "en gros".

En outre, le Metabolic Typing fonctionne à l'inverse de ce que je cherche à faire passer en nutri: seul vous-même avez les clés de votre fonctionnement interne, de votre "être nutritionnel" réel, seul vous-même pouvez être votre propre détective.

Ce très subtil mobile à mille fils qu'est notre métabolisme peut, chez certains, bouger de mois en mois. Chez d'autres, il se réadapte plus lentement. Chez moi et d'autres personnes toposensibles (terme que j'ai créé faute d'en connaître en français), les mécanismes naturels changent aussi selon les lieux: l'harmonie hormonale, nerveuse, digestive est différente à Paris de ce qu'elle est à Bruxelles. La nature m'a donné un corps de ce type pour que je puisse vivre le message qu'il est indispensable de s'écouter. Quel gourou pourrait m'indiquer ce qui me fait du bien, me tient droite et verticale, l'esprit clair et chantant, selon l'endroit où je suis, la saison où je vis?

Me voilà donc sur le web, à la recherche de pointures en nutri qui seraient ouvertes à ce discours. Eh bien les amis... ma récolte est assez pauvre. Normal: quiconque a un ego assez puissant pour avoir envie de communiquer ses découvertes en conférences ou sur le net a généralement un ego assez puissant pour croire que son nombril vaut l'univers.

En illustration, je viens d'écouter un échange entre Dave Asprey (Bulletproof Diet) et Nora Gedgaudas (émission au titre alléchant "Food consciousness" mais trompeur car il n'en est jamais question pendant cette heure). Elle est une prêtresse du mouvement paléo. Je l'ai présentée dans mon livre Paléo: le bon plan pour équilibrer la surprésence masculine dans ce mouvement. Cette fille est intelligente, très cultivée, très informée en biologie. Formidable source de motivation pour amorcer la paléo en mode cétogénique, par exemple.

Mais au fil de l'interview il est clair qu'elle ne veut entendre que sa propre chanson. Asprey émettant des doutes sur l'efficacité de la diète cétogénique au vu de ses propres tests et des retours de ses propres clients, Gedgaudas lui répond par des analyses biochimiques complexes qui en gros nient les sensations que ce biohacker de profession a pu noter. Pour terminer son discours par "et d'ailleurs moi je n'ai jamais eu ces effets et je ne digère aucun sucre, complexe ou simple". C'est drôle, non? Passer en deux secondes d'un argumentaire documenté à une réponse purement tripale.

C'est la malédiction de la nutri, qu'on veut présenter comme science: c'est un art, ce n'est même pas une technique. Qui veut se la jouer scientifique dans ce domaine tire avec tant de force dans une direction aberrante (la logique) que le balancier l'emmène aussi violemment dans l'autre sens (les tripes, l'instinct).

"N=1" n'est pas un argument, c'est une anecdote. Même une collection d'anecdotes n'a jamais fait un système! Si j'en crois son histoire, Gedgaudas doit être un canari de naissance, à la biochimie si particulière qu'il lui faut une méthode très particulière. Tant mieux si elle a trouvé ce qu'il lui faut pour ne plus vivre de périodes suicidaires, ce qu'elle connaît depuis sa plus tendre enfance (ne nous croiront que les vrais canaris, car la doxa en psychologie veut qu'avant l'adolescence le suicide ne soit pas une option). Mais quelle drôle d'idée de pousser le monde entier à pratiquer la paléo cétogénique.

Rappel. N= 1 est une raccourci de langage à l'Américaine. "N" représente le nombre de sujets repris dans une cohorte, lors d'une étude clinique. "N=1" représente le cas si fréquent d'une personne croyant que son ressenti personnel vaut pour l'univers, en gros "N=1" signifie "vous ne parlez que pour votre cas perso".

Avant de vous présenter dans le contexte des autodétectives l'ami Paul Chek et le délicieux Daniel Vitalis, je vous invite à découvrir le docteur Jade Teta. "Docteur" (MD) en naturopathie de l'université de Bastyr USA. Je n'ai toujours pas compris l'équivalence de formation entre les naturos américains et français. Je ne peux donc juger de son background. Mais il semble rigoureux, logique, ouvert, généreux.

Il est l'auteur, avec son frère Keoni, de deux livres: "The New ME Diet: Eat More, Work Out Less, and Actually Lose Weight While You Rest" et "Lose Weight Here: The Metabolic Secret to Target Stubborn Fat and Fix Your Problem Areas". . Il a 25 ans de métier alors qu'il n'en a que 40, car déjà ado il coachait ses coéquipiers de football américain. Il consultait dans son dortoir de fac'...

De son propre aveu, il regrette le choix du titre de son dernier livre par l'éditeur (en gros "maigrissez où vous voulez") car le coeur de son discours est différent: il voudrait que chacun puisse lire les messages de son corps, adapter la nutri et l'exercice en fonction. L'abréviation de son système est M E ("moi" en anglais). Tout est dit.

Pour un autre pan de notre approche (les régimes minceur), c'est par son historique propre et sa grande souplesse intellectuelle qu'il a pu systématiser une méthode hors des sentiers battus. Je l'exposerai plus avant dans un autre billet, mais en gros il définit de nouvelles règles, plus justes que l'orthodoxie actuelle tout simplement parce qu'elles reflètent la réalité: loi de la compensation métabolique (ajustement permanent du thermostat, ne jouez pas trop avec les manettes, retour de feu en vue), loi du multitaches métabolique (le corps ne suit pas plusieurs voies simultanées, il n'est PAS multitaches, il ne peut faire du muscle et perdre du gras en même temps), la loi de l'individualité métabolique (auto-explicatif).

Il est très fin car il ne choisit pas son camp: faut-il penser "hormones" ou "calories" pour mincir? aérobic ou High-intensity training? Les deux, mon général!

Les praticiens qui voudraient s'inspirer de sa méthode consulteront son site Metabolic Effect ou regarderont ses conférences en vidéo via sa chaîne YT:

Les moins patients, comme moi, profiteront du professionalisme d'un Dave Asprey qui offre les transcriptions d'interview. Merci Dave!

NB perso. Je n'aurais pas la patience de suivre ces lllllongues et bavardes vidéos si je n'étais pour l'instant passionnée de filage de laine et de soie. Lire la transcription d'une vidéo d'une heure me prend 5 minutes! Et je retiens mieux le contenu...

Les profanes suivront la même piste, en retenant que son hobby, sa raison d'être est le fitness. Donc, ne pas suivre à la lettre ses injonctions, très orientées "apparence physique" et performances. Ne garder que ses bons conseils de "sortir vos antennes".