taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Une cure
antifatigue


Blog & FAQs

 feuilleter la dernière version
 télécharger des extraits
 commencer page 1 -> page 7 de cette série d'échanges mails depuis 2003
  voir des vidéos sur ce thème
  forum

Le livre "Une cure antifatigue" en est à sa neuvième édition (2017). Après ces longues pages de FAQs, je marque la fin de mes réponses aux mails à ce sujet. Toutes les réponses sont dans le livre ou dans ces pages. Merci de votre intérêt.

1.7 Voir l'infographie nr 6
Organiser une cure antifatigue



30.6 Voir l'infographie nr 5
Entrée en cure antifatigue



29.6 Voir l'infographie nr 4
idées petits déjeuners



28.6 Voir l'infographie nr 3
idées de collations



28.6 Voir l'infographie nr 2
Idées de plats




27.6 Une nouvelle série: des infographies autour de la cure antifatigue. Elles sont surtout conçues pour les praticiens qui recommanderaient cette cure de mégadrainage à certains. Ces affiches demandent à être commentées en entretien ou en atelier.
Lire la première: les principes

NB: décodage coachs ici

 


D'ici la fin juin, organisez-vous une petite cure drainante de printemps. Idée superbe: Efarmz propose des colis tout prêts. Voir le site

Autre solution de rêve: faites-vous dorloter en chambre d'hôtes ou en stage résidentiel.


14.1.17 Un cas d'école pour les praticiens tentés par le profilage en naturologie douce: Comment adapter la cure antifatigue, où je consigne un échange par mail avec une lectrice. Lire la suite


8.8.16 Un long échange avec une amie, sur un gourou du cru.


Q. (par mail, mai 2015) Mon mari et moi avons commencé la cure mardi dernier. Pendant les trois premiers jours, j'étais en bonne forme. Mais depuis le quatrième jour, c'est la catastrophe : énorme fatigue... J'ai enfin "vu" le paragraphe sur les victimes d'épuisement chronique dans ton livre (version 09/10.11) et pense être dans le cas (je score bien au petit test), d'autant que je cumule cette fatigue quasi-constante avec toute une kyrielle d'allergies. Je voulais donc voir si tu fais toujours des consultations individuelles et alors prendre rendez-vous. Sinon, peux-tu me conseiller quelqu'un ? Grand merci de me répondre.

R. Je réponds par mail pour pouvoir répéter ce qui ne le sera jamais assez (voir la page contact sur ce site): Quelle bonne réaction d'avoir lu la bonne page au bon moment ! La kyrielle d'allergies est peut-être une kyrielle de réactivités "de type allergique", comme en connaissent les épuisés et les canaris de passage. Mais je ne fais plus d'audits depuis des lunes. J'ai repris sur la page "référents" les adresses des auditeurs qui peuvent te suivre, dans l'optique "profilage" (j'ai mis X. en copie de mail). Tous connaissent les alternatives à la cure antifatigue pour les épuisés ou les polyréactifs..


juillet 2014. Une très intéressante vidéo de Julien Venesson, journaliste scientifique, où il explique les processus de détox'.


 

Témoignage. Après avoir tourné autour de la cure anti-fatigue pendant plusieurs années (à coups de "je devrais"), je me suis lancée dans ce défi il y a quelques semaines, en voyant la bonne mine d'une amie qui terminait sa cure.
Outre le plaisir d'avoir perdu trois kilos en douze jours, je me réjouis au quotidien de m'être débarrassée de maux de tête, d'une douleur articulaire gênante à une hanche et de mon addiction au sucre.
J'ai maintenant repris une alimentation plus sociable, pour reprendre votre expression, tout en gardant la ligne de conduite adoptée pendant la cure. Je n'ai plus envie de sucre, je mange beaucoup moins de pain, je remange un peu de fromage (mais moins qu'avant) et je rebois un peu de vin rouge.
Parfois, une "crasse", pas utile mais qui fait plaisir, et en quantités qui n'ont rien à voir avec l'avant-cure. Je continue à perdre du poids, tranquillement (2 à 300 grammes par semaine).
Je me sens en pleine forme et... libre. Après des années de dépendance au sucre et de recherche de réconfort dans des aliments riches et gras, sucrés ou salés, je me sens libre et ça, je n'y croyais plus, cela relevait de l'inaccessible.
Alors, merci pour vos conseils et votre enthousiasme.
Bonne continuation !
Martine


T. Petit récit perso d'une lectrice. Ma soeur cadette hyper-hypoglycémique, infirmière en gastro-endoscopie par dessus le marché, s'inquiètait de ma santé (Ah! ces gens qui vous veulent du bien...) parce que chaque fois que j'ai un(e) pensionnaire, je l'accompagne dans la cure antifatigue (bien que je ne sois pas vraiment rigoureuse et me permette quelques petits "à côté" nature...bien sûr).

Ma petite soeur me prédisant des carences, des manques, des surplus enfin un tas de trucs pas fort sympas !!!!, j'ai pris l'initiative de me faire faire une prise de sang. On ne lésine pas sur les moyens objectifs.

Les résultats : renversant, épatant, magnifique! Mon médecin traitant (généraliste/homéopathe) était ravie de m'annoncer que ce n'était vraiment pas courant d'avoir de si bons résultats.

Extrêmement important pour moi : disparition de toutes les traces de mes excès (oh! combien excessif) alcoolique...sic!

Moralité : ma soeur est à présent convaincue que je ne risque rien si ce n'est que d'être en super-forme. Merci à toi !

Bien sûr tu peux utiliser ce témoignage et j'ai toute confiance en ce qui concerne l'anonymat (Ah!Ah!).

Tu pourrais également te servir d'une magnifique remarque qui m'a été faite par mon neveu/filleul, 28 ans venu m'aider à tapisser et embellir la chambre "ressourcement" : "je me demande comment tu parviens à faire tout ce que tu fais en une journée ! C'est incroyable, tu fais le travail de cinq hommes et de quatre femmes ! et tu n'as même pas l'air fatiguée et tu es toujours de bonne humeur!"

Réponse : "Simple, je mange nature et sain. Tu verras après tes deux journées passées ici."

Autre commentaire dont je t'avais fait part (je crois), venant de mon beau-frère (instituteur, 38 ans)après une cure antifatigue : "quand on s'est donné la peine de faire cette cure, on se sent tellement propre en-dedans qu'on n'a plus envie de manger comme avant de crainte de se salir à nouveau."

D'ailleurs, il consulte régulièrement ton site parce qu'il utilise certaines de tes données et conseils pour sensibiliser ses petits élèves et leurs parents sur l'importance de l'alimentation.


Q Voilà une heure que je me promets de retourner à mes dossiers..pas moyen: je suis rivée à votre site internet, je me régale déjà de recette colorée et saine et me rejouis à la lecture de vos expériences.
Merci également pour votre encourageant livre "Cure anti-fatigue" grâce auquel je surfe sur vos conseils internet. Comme vous le voyez, les bonnes résolutions sont en passe de se concrétiser par un premier jour de cure.
J'ai toutefois une question plus précise, je ne sais si vous y répondez par courriel ou non, mais voilà: j'ai eu le bonheur de faire une crise de psoriasis (anti-sexy au possible) en mars et n'en suis toujours pas débarrassée, même si mon état est très très nettement amélioré.
Je suis sujette aux problèmes de peau (suis également consciente de ce que la peau symbolise et représente, à un niveau plus social et psychologique), de stress, de fragilité du foie (la totale en somme) et travaille sur une meilleure image de moi etc - à 33 ans, il était temps...-.
Mais outre le côté "sérénité à acquérir", j'aimerais savoir s'il est des aliments (au sens large de cuisine, boissons, vitamines, oligos, autre etc) que vous me conseillez ou au contraire, déconseillez totalement.
Merci d'avance pour votre aide mais surtout pour vos recherchesprécédentes (et à venir!) tellement dynamiques, claires, compréhensives et humoristiques.

R Merci pour tous ces bons mots. Pour les problèmes de peau, on commence généralement par éliminer les produits laitiers (TOUS), de manière stricte pendant trois semaines, le temps de nettoyer le terrain. Après, ça se module en fonction de votre histoire. Mais svp ne remplacez pas par du lait de soja. Et surtout reprenez le plus vite possible l'excellent beurre de lait cru adjoint à de l'huile de foie de morue, c'est un vrai remède. Et s'il est cru, le beurre n'est pas un agresseur du foie...
Dès que vous y êtes prête moralement, les dix/quinze jours de cure devraient amorcer un tout beau nettoyage de peau. Si vous êtes débordée, contactez xx, elle compte organiser des accompagnements de cure antifatigue sur Bruxelles.
Par ailleurs, et là je quitte mon domaine de connaissance mais je me dois de faire la remarque, les soucis de peau sont souvent liés à une « problématique de séparation » (ancienne ou récente). A voir avec votre psy chéri


T. J'ai fait votre cure anti-fatigue l'année passée et cette année, et finalement par expérimentation et par la sensibilité à mon propre corps que cela a provoqué, j'ai trouvé des habitudes alimentaires qui me vont vraiment bien.
Je vous raconte cela pour vous remercier chaleureusement pour tous vos efforts, pour votre site, etc. Le fait de vous lire m'apporte beaucoup !


T. Je suis venue vous voir lors d'un atelier de cuisine.
J'ai fait la cure anti- fatigue en Juillet pendant une dizaine de jours. Pas facile. mais, 4 kilos en moins, fatigue nettement diminuée, si on considère qu'il y a qd même des problèmes d'hypothyroïdie et traitement THS.
Moins de coups de barre grâce à l'hydromel et à la supression quasi complète des pâtes et pains sauf épeautre. Punition immédiate aussi après coup: un bon spaghetti = 2h de sieste !! à ne déguster que le we!! idem avec un sandwich baguette !
Aail et oignons que j'adorais, me chavirent le coeur, nausées. incapacité à ingurgiter du mauvais poulet GB. ( pas Grande - Bretagne, mais ci- devant Carrefour!! ex gb)
- du bon bio, en petites quantités. viande idem, engouement extraordinaire pour...les broccolis!
récompense: un délicieux parfait au chocolat maison arrosé de chocolat chaud et chantilly le dimanche. sans problème aucun.
sucres: presque zéro sauf une éventuelle boulimie
Rome ne s'est pas bâtie en 1 jour. merci pour ces bons conseils.


Q. En remplacement du café puis-je prendre du Caro ( chicoree, Malte et seigle, je crois ) ?

R. T out vaux mieux que le café pendant la période de transition douce. Mais il n'est pas nocif pour certaines personnes (en tout cas à moins de deux tasses par jour). Vous observerez mieux sur vous même après une période de nettoyage.
Après la période de transition, quand les forces sont revenues, ce sera donc selon tolérance personnelle. Mais : chicorée, malte etc. sont quand même des produits torréfiés, qui rajoutent une triste couche de "toxiques" sur le foie.


Q (dr A.d.). Veux-tu animer une réunion (environ dix personnes) que nous tiendrons en fin de jeûne collectif, sur le thème de l’alimentation après jeûne ? 

R (TL). Je suis peut être mal choisie car je suis TRES prudente, voir l'extrait ci joint (4ème édition de cure antifatigue). Il faudrait voir un spécialiste, comme J. Hertay à Rochefort.

R2 (dr A.d.). J'ai réfléchi à ta position concernant le jeûne, forte d'un peu plus de lectures et de contacts qu'avant.
Je reviens d'une réunion à Paris avec Harry Wettstein (psychologue et philosophe suisse) qui est à l'origine de ces groupes de jeûne au quotidien (j'en coordonne un en Belgique ; je dis bien coordonner et non animer), jeûne spitiruels (et non thérapeutiques) il faut bien le souligner. Son bouquin* en présente tout le sens et la place qu'il a dans l'histoire humaine (282 pages très enrichissantes).
Ces jeûnes insistent surtout sur le détachement (de la société d'abondance et de surconsommation) et la quête spirituelle, plus que sur le nettoyage physique (complètement intégré par ailleurs). Il ne s'adresse qu'à des adultes en bonne santé.  
J'ai parlé des craintes intestinales à un médecin qui a l'habitude de jeûner : il ne les partage pas, au contraire, si l'on se prépare bien sur les plans physiques, psychiques et spirituels (méthode Büchinger : Pas de nourriture solide, Tisanes à volonté, jus de fruits et/ou de légumes en quantité limitée, bouillon de légumes.Réalimentation progressive).
Le plus important c'est 'la centrale de commande' et aborder le jeûne avec calme et sérénité.
J'ai vu à Paris différents jeûneurs et animateurs de jeûnes spirituels qui se portaient très bien, en toute modestie (pas d'illuminés!) (on a évoqué les problèmes de Mérien en France, l'accueuil beaucoup plus facile en Allemagne et en Suisse) ; il y avait entre autres une petite religieuse de 85 ans (toute simple et souriante) qui jeûnait deux fois par an de puis 30 ans! Voici des références bibliographiques :   - Harri WETTSTEIN, Le jeûne  pour la vie. Un guide spirituel pour le jeûne de longue durée, Ed. St Augustin, 1999  (code barre: 9782880111779) - 18,5€ - Dr. Françoise WILHEMI DE TOLEDO, L’art de jeûner, Ed. Jouvence, 2005  (code barre : 9782883534186) - 18,5 € - Dr.  H. LÜTZNER, Comment revivre par le jeûne, Ed. Terre vivante, 2004  (code barre : 9782904082054) – 8,5 € - Anselm GRÜN, ......., éd. Mediapaul.

R2 (TL ) Merci pour tes précisions. Si la motivation est spirituelle, je n'ai rien à redire, car le spirituel porte tant l'humain que mes paragraphes n'ont plus lieu d'être.
Je suis hyperprudente à cause des personnes que j'ai rencontrées et dont j'ai pu évaluer que c'est le jeûne qui les a mis dedans...
Mais je ne les verrais pas en cours privé si elles allaient bien, of course! Par parenthèses, l'ayurveda déconseille le jeûne si je me rappelle bien surtout aux tempéraments en excès vata de naissance ou passager.


T. Voilà, j'ai enfin réussi à faire la cure ! Ouah ! Incroyable le résultat !
Effectivement je me sens rajeunie de 10 ans, la peau du visage est moins grasse, les cheveux également. Preuve s'il en fallait que j'ingurgitais trop de graisses animales et de sucres .....
2 observations : 1-le 6ème jour de la cure, j'ai craqué pour du chocolat et des friandises bourrées de E....... (que mes enfants avaient ramené et que je zieutais avec dédain jusque là) Le lendemain matin, je me suis levée avec le genou droit endolori. Quelle bonne leçon !
2-Hier soir, après avoir mangé pommes de terre, broccoli et surtout "rôti de poisson" retravaillé, mon ventre s'est mis à gonfler de manière impressionnante, je me suis soudain sentie épuisée et mal, avec une forte envie de sucré. J'ai relu la composition du fameux rôti !?! Serai-je hypersensible aux additifs, ça m'en a tout l'air.
Durant la cure, après disparition des légères migraines le 3ème jour, et le genou endolori du 7ème jour, je n'ai ressenti aucune sensibilité. Dorénavant je sais à quoi m'en tenir (j'ai d'ailleurs encore le ventre légèrement gonflé ce matin)


Si vous êtes en route pour faire une petite diète (cure de riz de saison, cure antifatigue ou un petit régime minceur) rien ne vaut un petit tour via quelques courtes vidéos sur youtube « How it is made » (voir aussi www.commentcestfait.com/), en choisissant les plans alimentaires (bacon, hamburger, etc.)

Ce n’est pas l’objectif des producteurs, mais après le visionnage de ces infos, j’ai l’appétit coupé pour plusieurs heures. Le gigantisme et l’inhumanité de ces lieux me rebute tant ...

C’est aussi un petit tour intéressant pour les ninfants: leçon de choses modernes ?


voir page 1