taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Mes infographies sur la dysbiose

Explications de texte, pédagogiques, pour que les praticiens/férus de nutri puissent utiliser les infographies dans un argumentaire suivi

J'ai conçu la série des infographies sur la dysbiose pour faire connaître le ton de mon livre Du gaz dans les neurones, mais aussi pour que vous, praticiens, ayiez des documents explicites pour vos stages ou vos entretiens - qu'ils aient trait aux régimes RGS original d'Elaine Gottschall, à sa variante GAPStm ou à ma déclinaison Nouvelle flore.

Comme dans la série sur les sucres ou sur le burn-out, je voudrais faire passer un discours systémique, on l'on comprend les concepts -- ce qui me semble plus efficient que suivre des injonctions primaires, sans en appréhender les tenants et les aboutissants. Pensons "système" plutôt que confettis et mantras. Seule une vision systémique permet à mes yeux de trouver le bon bout de la ficelle qu'on déroulera pour sortir du labyrinthe du mal-être.

Dans le cas de la dysbiose, l'approche confetti/mantra est flagrante, comme si "dysbiose" était devenu un mot-valise.

J'ai envisagé  la série selon le raisonnement suivant, libre à vous d'intervertir l'ordre des infographies. J'introduis les notions très progressivement, histoire de ne pas bloquer l'écoute, car on travaille sur des réflexes quasi reptiliens quand on touche au ventre.

Pour info, les posters qui introduisent des concepts sont illustrés d'aquarelles.
Les posters pratico-pratiques reprennent des photos plutôt..

Le cercle vicieux de la dysbiose
D'abord comprendre comment un simple changement de population intestinale peut chambouler l'organisme entier. Le raisonnement sera publié sous forme de vidéo dessinée sous peu. Lire la suite

 

Infographie nr 2. Dysbiose: avant de penser "cure" Nouvelle flore.
ou de penser "GAPStm ou RGS".

Certaines personnes mal guidées sont emmenées à croire à la simplicité du raisonnement "tout se passe dans l'intestin, suivez donc la cure GAPS ou NF". Voilà qui est bien loin du raisonnement holistique. Parfois, cette cure est trop dure. Certains mangeurs adultes se sont aggravés en suivant au préalable des voies tout soja ou tout fructose, sans se douter qu'elles ne disposaient pas des enzymes pour les dégrader. Pas besoin d'une cure pour autant. D'autres personnes, arrivées à la ménopause, n'arrivent pas à comprendre que leur organisme s'est modifié et qu'ils ne supportent plus le sucre, le lactose, etc. Je pense aussi à tous ces enfants qu'on a contraints à la cure alors qu'une transition sage vers de simples nourritures vraies aurait suffi. Toutes ces personnes ne sont pas des clientes pour une cure aussi dure, on peut procéder bien plus simplement avec elles: en étudiant les 14 paramètres illustrés sur l'image. Et en rectifiant ce qui doit l'être.
J'ajoute sur l'affiche "Ces critères sont purement alimentaires et se cumulent à l’indispensable gestion du stress, le grand poison tripal...". C'est du bon sens pour tous les naturos. N'oubliez pas comme source de déséquilibre majeur l'effet des CEM, en particulier sur les D2/roseaux.

Lire la suite

Infographie nr 3. Dysbiose: réguler l’écologie intérieure en douceur

Comme suite au poster nr 2, une solution en 6 points, qui convient à quasi tous. A peaufiner au cas par cas, bien sûr. J'ai ajouté des pièces de puzzle hors champ, j'espère qu'il est clair ainsi que l'alimentaire n'est pas seul à régler la dysbiose. Ajoutons "la pharmacopée", "l'oxygénation/le souffle" et "la gestion du stress", selon nos 4 piliers habituels.
Lire la suite

 

Infographie nr 4. Nouvelle flore: une entrée en cure
Connaissant l'approche par diathèses de Ménetrier, vous savez que les diathèses de 2 de naissance ne sont pas fabriquées pour des volte-face soudains. C'est surtout pour ces roseaux que je prévois les "entrées en cure" comme celles-ci. Bcp de praticiens de profil chêne/D1 ont tendance à vouloir pousser tout le monde à une cure stricte. Ce n'est non seulement pas nécessaire (parfois un recalibrage en finesse suffit), mais parfois c'est un trop grand chamboulement, d'un coup. J'ai tenté d'y imprimer la notion de progression en douceur, par paliers, y compris le concept suivant: on peut passer les marches 2 à 2 ou 4 à 4, on peut sauter l'une ou l'autre marche

A la 7ème semaine les menus seront comme suit:

  • pas de farineux, pas de gluten, pas d'amidons
  • pas de sucre ajouté ou substitut sauf miel bio
  • 1 seul dessert par jour, en critères NF (miel et amandes)
  • 2 bols de bouillon d'os par jour
  • plus de pseudograisses, uniquement des graisses originelles, au minimum 1 cuill. s. par repas
  • plus de source de lactose

En gros, on peut utiliser quasi la même progression pour la paléo et la modifier vaguement pour décrochez des sucres.

Lire la suite

Infographie nr 5. L'hypothèse des polysaccharides
Pour ceux de vos clients et élèves qui ne comprennent bien qu'en catégories. Si vous suivez l'hypothèse d'Elaine Gottschall sur les polysaccharides comme source et carburant du cercle vicieux, soyez cohérent: respectez les 3 principes de base sans y ajouter d'autres prescriptions qui vous sont chères et sans les négocier non plus. Sinon, vous ne pratiquez pas Nouvelle flore, mais de la cétogénique ou de la paléo ou même le régime Dukan...
Cette supposition d'Elaine Gottschall est bien mécaniciste et simplificatrice pour quiconque connaît la physiologie humaine, mais elle a le bénéfice de pousser à entrer en action.
Lire la suite

Infographie nr 6. Dysbiose : les réactivités par accumulation

J'espère qu'en images on pourra enfin faire passer la consigne aux hypersensibles: il est inutile de réduire la plage alimentaire à quasi rien comme le conseillent tant et tant de coachs "hypotoxiques". Une éviction en enchaînant une autre, il y a de hauts risques que le mangeur devienne orthorexique, si pas anorexique. Une autre solution, plus durable: la rotation alimentaire de bon sens (ou guidée en tableaux, pour les plus "mentaux"), qui fonctionne pour les déficits enzymatiques (le cas des amines), pour les blocages de chaîne détox' (les salicylates) ou pour les réactions à IgG mais qui ne fonctionne bien sûr pas pour les allergies. Quoique... je tiens ce principe de rotation d'allergologues pointus, confrontés à des enfants qui deviennent allergiques à tout.

L'étape suivante sera, vous vous en doutez, de faire la liste des catégories de réactogènes: sucres cachés, amines et histaminolibérateurs, oxalates, salicylates, résidus et additifs industriels, moisissures/levures, purines, lactose, fodmaps. Le tableau vous sera soumis un de ces jours, toujours en brouillon pour la prochaine édition de "Du gaz". Il n'est PAS utilisé pour engendrer la peur alimentaire chez un coaché, mais on l'emploie pour repérer des catégories qui peuvent poser souci, selon la biochimie de chacun. Splication plus tard. AUCUN mangeur n'est réactif à tout, la subtilité du coach est de l'aider à définir quelle catégorie est le maître des intolérances. En attendant de trouver la source, je ne vois pas d'autre solution que les rotations sages.

 

Infographie nr 10. Les parcours possibles en Nouvelle flore.
Ce poster ne demande quasi pas d'explication pédagogique, je crois. Ou si?


Lire la suite

A venir juillet 2017

Infographie nr 7. Dysbiose : variez les catégories d’aliments

Infographie nr 8. La dysbiose: version technique (villosités atrophiées)
Version technique de l’infographie nr 2 «Le cercle vicieux de la dysbiose». En temps normal, les villosités de l’intestin grêle produisent des enzymes pour décomposer les polysaccharides. Lors de la décomposition « normale » des disaccharides par une muqueuse intestinale performante, les nutriments peuvent donc pénétrer utilement le circuit sanguin après avoir été filtrés par les cellules ad hoc. Lorsqu’ils sont INcomplètement décomposés, vu l’absence d’enzymes et l’atrophie de la muqueuse, les sucres sont mal digérés, ils font la joie de la flore intestinale déviante, qui croîtra en beauté et en force, avec pour résultat force dégagement de gaz et sous-produits toxiques. Illu à commenter par un coach, de toute évidence. Lediscours complet est dans Sortir de la cacophonie gastrique (page 56).

Infographie nr 9. Comprendre la perméabilité intestinale (les jonctions serrées)
Explication en images de l’hypothèse gliadine/perméabilité intestinale. Les jonctions serrées de la muqueuse, qui garantissent son intégrité, s’ouvrent, comme une « fermeture éclair » déréglée. Illu à commenter par un coach, de toute évidence. Le discours complet est dans Sortir de la cacophonie gastrique (page 67).

Retour au blog