taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Du gaz dans les neurones

 

FAQs

lire aussi le blog "Sortir de la cacophonie" (praticiens)

Le livre "Du gaz dans les neurones" en est à sa troisième édition (2014).
Après ces longues pages de FAQs, je marque la fin de mes réponses aux mails à ce sujet.
Toutes les réponses sont dans le livre ou dans ces pages. Merci de votre intérêt


21.4 Le vendredi 5 mai à 19h30 à La Louvière (BE) , venez écouter Maya Dedecker, brillante physicienne qui est aussi pointue en nutrition et qui a repris mes stages en Belgique. Elle animera une conférence sur les liens intestin-cerveau, sujet très très peu abordé en francophonie. Conférence gratuite, car financée par une mutuelle, mais sur réservation (les409@ml.be ou au 064 23 61 94). La même conférence à Namur le 2 juin, à Gosselies le 29 septembre. Espérons que la conférence sera enregistrée et rediffusée ensuite pour les personnes habitant la France ou la Suisse. Lire la suite sur le site de Maya.

29.5 "Le ventre, notre deuxième cerveau" ou les conversations secrètes entre le cerveau du haut et celui du bas. Un peu en retard... l'émission ARTE date de mi 2015... mais on peut toujours voir des extraits sur la chaîne.

"Michel Neunlist, Directeur de recherche à l’Institut des Maladies de l’Appareil Digestif (CHU de Nantes) nous parle des dernières avancées scientifiques concernant les relations entre intestin et cerveau, microbiote (flore intestinale) et maladies neurodégénératives. Il évoque aussi les perspectives thérapeutiques révolutionnaires liées à une meilleure connaissance des bactéries nichées au creux de notre ventre." Voir la suite...

 


Je reprends tous les témoignages concrets qu'on m'envoie, que ce soit d'un bénéfice (on espère !) ou d'autres évolutions. La politique du réel, quoi. Le nouveau mail de cette dame, mail que je reçois quelques mois après qu'elle a débuté ce régime, est un de ces témoignages concrets que je chéris. La RCH que mon interlocutrice mentionne est un cas de maladie autoimmune assez grave. Lire la suite


J'en profite pour transmettre en bonus ma recette de chocolat maison "Nouvelle Flore". Aladdin reprend une page d'extraits de recettes résumées sur le site officiel. Celle-ci n'y est pas. Elle se trouve page 121 de la dernière édition.

La recette du topo

  • Faites fondre le mélange suivant au bain-marie : 1 à 2 cuill. s. de beurre fermier (*1), 3 cuill. s. de cacao en poudre non sucré, non dégraissé (marque Hervé en bio, par exemple), 2 cuill. s. de miel, une pincée de sel. Le tout fond rapidement (en une minute). Fouettez, sans laisser chauffer trop haut. Disposez au frigo, dans une coupelle, ou moulez en bâtonnet. Le résultat sera un peu moins dur que du chocolat du commerce.
*1 Si vous remplacez le beurre par de la graisse de coco, fouettez jusqu'à refroidissement complet. Sinon la graisse se fige en surface.

Facultatif : ajoutez 1 cuill. s. bombée de crème fermière épaissie. Pour l'épaissir (et la débarrasser de la majorité de son lactose), laissez le pot en cave, à 15°C pendant trois jours. Ou encore, congelez le pot de crème. Après quelques semaines, elle aura naturellement épaissi. 

Ma version perso rapidos et plus grasse

J'aime pas le chocolat "trop fort" malgré la mode actuelle.

  • Je fais fondre dans un fond de café expresso 3 cuill. s. de beurre fermier bio, 1 cuill. s. de crème épaisse, 1 cuill. s. de cacao bio et 1 cuill. s. de miel bio. Je sale bien plus que d'une pincée parce que je suis un salée et voilà hein bon. Prêt en une minute. Assez refroidi en 30 minutes pour être stocké au frigo. J'ai même pas peur du gras ! Je lui dois tant...

Q. Bonjour, Je viens d'entamer la cure Nouvelle Flore (pour cause de colopathie récalcitrante). Pourriez-vous me dire si la chicorée est autorisée en remplacement du café ? Je n'ai
pas trouvé l'information, ni dans "Du gaz dans les neurones" ni dans "Sortir de la cacophonie gastrique".
Merci d'avance pour toute indication à ce sujet.

R. Café: pourquoi faudrait il arrêter? Je ne me rappelle plus si c'est un des critères dans la cure Nouvelle flore? Cela dépend tant des personnes... Cela doit venir d'une autre source? Pardon si je fais des noeuds, mais j'ai tellement de cures je ne les connais plus par coeur.

Q2. En fait c'est le thé (vert) que je voudrais essayer d'arrêter car je  soupçonne que je suis sensible aux oxalates. Je ne supporte pas le café, et donc j'ai eu l'idée de remplacer le thé  par de la chicorée. Mais je me suis aperçu en lisant la composition de cette dernière  qu'elle contenait plus de 50 % de glucides dont une fraction seulement  de monosacharrides. Je ne suis pas parvenu à obtenir du fabricant la nature exacte des  glucides contenus dans sa chicorée. Je me suis dit que vous aviez peut-être eu des retours à ce sujet venant  de personnes ayant pratiqué une diète apparentée à RGS ou à NF...

R2. Je vous réponds sur ce point, ça me permettra une petite mise au point pour le blog.

Dans « Du gaz dans les  neurones », je propose la cure Nouvelle flore simple mais stricte, et je ne suggère pas de la cumuler aux évictions d'oxalates ou autres. Pourquoi ? Pour des raisons d'efficacité.
Etape un : on teste la cure telle quelle, pendant quinze jours.
Si rien ne change, ou peu, on part dans une autre direction (comme hypothèse oxalates).
Si elle est efficace, on ne devra pas recourir à l'éviction des oxalates ou salicylates ou autres.
Si l'on mélange trop de variables, le thérapeute qui vous aide ne s'y retrouvera pas ; et vous encore moins. Vous resterez dans une zone très floue « je ne sais pas ce qui a été efficace ».
Entre parenthèses, les évictions strictes de polysaccharides ne valent que pour les malades graves (Crohn, RCUH). Pour un « simple » colopathe comme vous, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures : s'il y a « un peu » de polysacch dans la chicorée, et que vous n'en buvez qu'une tasse…


Q1. Bonsoir et merci pour vos précisions et la délicate attention (nDt : envoi de livres rapides par amazon) , je dépose une question qui me taraude, car je me sens perdue et bloquée, alors même toute gênée ;))) j'ose : je veux essayer le yaourt 24 heures à votre manière, mais me voilà toute penaude devant le yaourt bio à acheter pour démarrer, le lait, cru de préférence, j'ai bien noté, mais le yaourt, il y en a tellement à ma biocoop, je suis revenue bredouille, j'ai cherché sur votre site et bien sur dans Nouvelle flore, je n'ai pas trouvé cette précision, et une part de moi a besoin de cette précision, car déjà remanger des yaourts, grand pas, et grande envie, alors comment commencer ??? Accepteriez-vous, si et quand vous en aurez le temps, de me donner cette précision ? Je vous souhaite une bien douce soirée.

R1. bonjour, je réponds pour reprendre sur le site: vu les heures de vol que j'ai en cours de cuisine et en recettes (vingt ans), toutes les recettes ont été rodées –> si je ne précise rien, c'est qu'il faut pas se casser la tête.

Je dois préciser cette mienne particularité, pour les primo-arrivants dans mes livres.

C'est ma plus grande difficulté dans l'écriture des recettes: osciller entre la nécessaire recherche de perfection et le lâcher-prise. Avec les années, cela devient de plus en plus difficile pour les mangeurs car ils sont entourés de conseilleurs très pontilleux, qui leur compliquent la vie. Les conseilleurs alimentaires qui vous rendent la tâche difficile (des noms! des noms!) sont des êtres de pouvoir, qui veulent prendre possession de vous par l'assiette!

Cela a fort changé en vingt ans. Courage! C'est si facile, pourtant.

Pour le détail: je n'ai même pas précisé yaourt "bio" je crois (mais bien lait cru ou fermier? pas souvenri), vous voyez que tout est fait pour que ne vous rentriez PAS bredouille du magasin! 

Q2. Je vous remercie pour votre prompte et claire réponse à ma question, je suis touchée de cela, une part en moi se sentait gênée de rajouter une question à toutes celles auxquelles vous répondez directement et indirectement si généreusement sur votre site et dans vos livres et vidéos, je suis ravie de l'avoir fait toutefois car je me sens renseignée et éclairée : quand vous ne précisez rien, aliment vrai, expérience et bon sens, je retiens... ce chemin de simplicité.

Ma part aimant la précision étant rassurée et renseignée, je vais, quand le bon moment sera venu pour moi, tester ce yaourt, alors merci encore pour ce coup de pouce énergique, chaleureux et encourageant,


Historique. Pour comprendre les échanges mail des pages suivantes.

Jusqu'en 2003-2004, ne connaissant pas de médecin pratiquant le Régime des Glucides Spécifiques d'Elaine Gottschall (SCD ou Specific Carbohydrate Diet en anglais), j'ai référé les curieux vers la consultation de la doctoresse Natasha Campbell-McBride à Cambridge. Elle avait développé le GAPStm, à partir de ce régime américain SCD. A partir de 2004, j'ai pensé utile de franciser le régime SCD et de rendre sa pratique plus facile d'approche que l'existant (tenu à vie par des malades graves) ou le GAPStm de Campbell (dur et long, car ciblé vers des troubles psy majeurs). Ma version de ce régime s'intitule "Nouvelle Flore", elle est détaillée dans "Du Gaz dans les neurones".


Des idées de menus en soliste pressé, pour une cure Nouvelle Flore ou Retour au calme. Avec des idées de recettes, mais cela peut être infiniment plus simple et répétitif. Vous vous en doutez....


Q1. Atteint de RCH depuis 4 ans, j'ai testé le régime Nouvelle Flore (phase A, B et C) pendant plus de 3 mois de juin à septembre avec très peu d'écarts (5-6 verres de vin, et 3-4 tartines) tout en continuant un traitement pentasa 4g/j.
J'ai suivi attentivement les conseils prodigués dans votre ouvrage "Du Gaz dans les neurones" ainsi que dans "Cuisine nature", qui sont vraiment très intéressant et "alternatifs".
Je n'ai malheureusement remarqué aucune amélioration des symptômes durant cette période sauf pendant 3 semaines en juillet lors desquelles j'ai doublé les doses de pentasa (afin d'être tranquille durant mes vacances).
J'ai toutefois ressenti un mieux au niveau fatigue, dû je pense à une meilleure alimentation (produits frais, plus de vitamines et de bonnes huiles).
Pensez-vous que je devrais me tourner vers des compléments alimentaires (pro et pré-biotiques, aloe vera, voire même des choses plus "violentes" conseillées sur le blog rectocolite.blogspot.fr ?)

R1. je voudrais pouvoir vous aider, mais je ne fais plus d'audits, or pour comprendre ce qui s'est passé il faut une analyse fine et en profondeur des multiples facettes de votre personnalité biochimique
Le SCd américain dit soigner 8 personnes sur 10. Vous êtes peut être l'un des deux...
Quand le régime ne donne pas grand chose dans les 15 jours, je propose de chercher autre chose.
Bravo d'avoir tenu si longtemps....
Je ne connais pas les voies hors alimentaire pur. Désolée,
Bon courage pour la recherche
PS Vous pourriez contacter et faire un audit par skype avec xx ou xx qui connaissent bien ce régime aussi
En général, 50€ l'audit pour une analyse fine - avec ou sans coaching après, selon affinités
Cela pourrait vous économiser l'achat de compléments...

Q2. Merci de votre réponse, j'ai effectivement réalisé un audit nutritionnel avec xx, qui en plus du régime, m'a conseillé des compléments (pré et probiotiques, vitamines et capsules d'huiles de poissons). J'ai suivi tous ces conseils sauf la suppression de la viande rouge de mon régime: c'était carrément trop pour moi de ne m'en tenir qu'au poisson, œuf et volaille pour les protéiné animales, et également en raison de mes carences en fer.
Je vais tenter d'autres voies... Les symptômes étant toujours plus importants en période de stress au boulot, la méditation est, pour l'instant, ce qui marche le mieux.
Vous souhaitant une bonne journée,

R2 intéressant message car le régime ne limite pas au poisson oeuf volaille bien au contraire
pourquoi ôter la viande rouge?
j'en parlerai avec xx la prochaine fois que je la vois
de même les pré et probiotiques peuvent entraver la remise sur pied (on se trompe trop souvent de flore), au moins tant qu'on fait confiance au régime
vous avez bien suivi la méthode telle que dans le livre, avec des graisses saturées (beurre, coco, etc.)?
RCUH: parfois ça prend deux ans de se remettre sur pied, mais au moins on a des résultats dans les dix jours pour savoir s'il faut continuer ou pas
dites moi (restera aussi anonyme) si c'est xxx qui vous a laissé tenir 3 mois sans résultat?
je suis d'accord avec vous, la méditation est cruciale

Q3 J'ai effectivement suivi le régime plus les pré/probiotiques et les compléments, avec les phases de fibres (sauf pour les oléagineux tels que les amandes et noisettes en poudre que j'utilisais beaucoup dans mes substituts de desserts avec de la compote et de l'huile de noix).
J'ai également utilisé beaucoup de gras dans mes préparation : beurre, huiles de noix, noisettes, olives, colza, sésame, lin mais pas de beurre de coco. J'ai vu un mieux en suivant le régime sur son principe "mécanique" c'est à dire en mangeant moins d'aliments "durs" pour mon colon (soupe, cuissant des crudités, etc.) et en mastiquant plus longtemps (excellent conseil de votre livre!).
J'ai commencé le régime fin mai, mais de façon vraiment sérieuse à partir de début juin, et jusqu'en septembre. A cette date, je n'ai pas recontacté xx  comme convenu (j'étais un peu dépité des résultats) et j'ai progressivement repris un régime alimentaire classique (ce qui m'a remonté le moral!). Je ne suis toutefois pas un gros mangeur de pain & co. et continue à faire attention en privilégiant le sarrasin et le riz.
Pour les deux ans, c'est effectivement la durée du régime préconisée par Mme xx. Mais cela me parait être un investissement aléatoire aujourd'hui.

Q4. Pour une précision complémentaire, la micro-nutritionniste préconisait, en plus du régime, "d'éliminer les aliments tels que : œufs, crème glacée, lait vache, mayonnaise, lait soja, noisettes, viande rouge".
Pensez-vous que je devrais continuer le régime SCD "version light", c'est à dire sans restrictions hormis les sucres raffinés et les céréales de type blé? Et voir si les symptômes s'améliorent progressivement?
Est-il possible que dans mon cas, le régime SCD puisse n'avoir un effet que sur le long terme?

R4. le SCD/Nouvelle Flore a TOUJOURS un effet flagrant dans les dix ou quinze jours, c'est dans la puissance du changement que l'effet diffère de l'un à l'autre
puis on consolide pendant quelques mois à quelques années pour les cas graves
donc: quand RIEN n'a bougé les dix premiers jours, j'en déduis qu'il faut trouver une autre forme de cure, ou qu'un élément de type allergène est dans le chemin
ce serait probablement votre cas

Il faut en tout cas pratiquer Nouvelle Flore tel qu'il est indiqué dans le livre.

Il est contreproductif à mon sens d'ajouter les évictions que vous citez comme oeufs ou viande rouge (crème glacée, lait, lait soja: évidences, ce sont des évictions du programme même). je comprends les thérapeutes qui veulent ajouter leur grain de sel, mais alors il ne faut pas appeler cela "SCD" ou "Nouvelle Flore". Je ne peux alors garantir qu'il aide 80% des malades, comme je l'énonce dans le livre.

Vous pouvez reprendre ma réponse sur rectocoliteblogspot que vous fréquentez, je crois, car c'est un des points capitaux: le suivre à la lettre.

Deuxième élément crucial: le suivre de manière fanatique pendant les dix premiers jours, sinon l'effet est compromis.

Pour vous, c'est soit pas la bonne cure, soit pas le moment, soit une façon trop radicale de travailler (il faudrait prévoir une "entrée en cure" comme je l'ai intégrée dans la dernière mouture du livre Du Gaz dans les neurones), soit que vous avez un besoin accru de graisses saturées, soit qu'un allergène caché empêche l'effet antiinflammatoire.

J'ai prévu dans Nouvelle Flore (ce qui diffère du SCD) un principe de rotation (assez casse-pieds, je le reconnais) pour que les victimes de cette forme d'intolérance ne soient pas confrontés trop souvent à leur petit diablotin. Cela peut être un aliment ou une catégorie. Pour moi, il est important de pratiquer cette rotation dans cette cure là.

La version que vous proposez ci-dessus est du quasi-Seignalet, dont lui même reconnaissait que le régime n'avait pas d'impact sur les rectocolites.


Q1. J'hésite a acheter les 3 premiers topos. (...) J'ai du mal a comprendre l'enchainement: regler la disbiose d'abord, la glycemie apres. tout est lié n'est ce pas. pour regler la disbiose il faut arreter les sucres et feculents de toute facon. Je cherche a faire les 2 en meme temps
R1. Je vais m’expliciter longuement, car je reprendrai ceci sur le site. Une grande partie des textes de ces livres (collection Les Topos) ont déjà été publiés, par morceaux, dans le bimestriel qui a duré de 2003 à 2006. Ici, les articles sont réunis en synthèse. Ils font plus de sens.

Si vous avez fait la synthèse vous même, vous n’en aurez évidemment pas besoin.

Les Topos sont conçus pour être lus dans l’ordre des numéros des tomes, mais devraient pouvoir être compris individuellement. (NB 2014: plus de nrs de tomes désormais).

Ils ne sont pas écrits pour faire de l’automédication, mais bien pour comprendre pourquoi le thérapeute recommande l’une ou l’autre cure. C’est à lui ou elle de définir pour vous quelle cure suivre quand, et sous quelle forme.

Nourritures Vraies constitue la base, à laquelle je me réfère toujours comme pilier central. Puis, en fonction de la pathologie d’une personne, les autres livres sont utiles:

  • Pour les victimes de douleurs chroniques (dorsalgies, etc.), de maladies autoimmunes, lire Paléo le bon plan pour savoir comment adapter Nourritures Vraies à ces cas-là.
  • Pour les cas de colopathie et dysbiose sévère, , lire Du Gaz dans les Neurones pour savoir comment adapter Nourritures Vraies à ces cas-là.
  • Pour une personne qui serait „allergique“ au gluten ou au lait, lire Gloutons de Gluten pour mettre en perspective la piste du sans-gluten sans-laitage et savoir comment adapter Nourritures Vraies à ces cas-là.
  • Une Cure Antifatigue vise les personnes qui, sans être vraiment victimes de maladie chronique, sentent que le peps baisse un peu et voudraient se reprendre en mains (manger bio, cuisiner un peu, acheter frais, etc.); la récompense étant une plus grande vitalité légèreté.

Dans Nourritures Vraies, une des nouveautés par rapport au bimestriel est pratique: j’ai ajouté le catalogue des achats ressourçants, qui aide à choisir les bons produits. Je maintiens que la plupart des troubles actuels (depuis les petits bobos jusqu’aux maladies dégénératives) sont entretenus au tout premier chef par les aliments dénaturés, les graisses trans et isomérisées, les additifs, les pesticides, les résidus de traitement, etc. – bref tous les aliments vides de nutriments et tous ceux qui provoquent des inhibitions enzymatiques (non seulement, on ne mange plus de vitamines, mais on mange des „antivitamines“, un comble, non?). Nourritures Vraies aide à y faire le tri.

Quant à savoir quelle cure vous devriez faire ici et maintenant, idéalement, je répète que vous devriez être suivi par un thérapeute qui vous aidera à choisir. Malgré votre grande curiosité dans le domaine, je crains qu’il ne soit pas possible de gérer seule la progression: faut il commencer par la dysbiose ou par la glycémie instable? Alors que ça peut être un problème autre.....

Les livres de cette collection sont rédigés comme une synthèse des questionnements actuels, à l’intention des mangeurs un peu pointus en nutrition, mais les cures et les tableaux de chaque livre sont destinés aux thérapeutes.

Ce sont des outils qui peuvent s’ajouter à leur arsenal classique.


Question rebond, par un référent questionné par un de ses audités

Voilà ma question concernant le traitement anti-parasitaire du Dr. Clark.
J'ai commencé le traitement comme prescrit par le docteur Clark (teinture broux de noix et clous de girofle) dans les doses et le planning prévus par le Dr. Clark il y a 6 jours.
J'ai essayé le premier jour la gélule d'absinthe (commandé chez santé-détox qui livre les produits du Dr. Clark de France) mais cette gélule contient aussi du Quassia et de la fougère mâle.
J'ai eu une réaction immédiate type problème thyroïde (sueur, grosse faiblesse et tristesse presque comme dépression).
Le deuxième jour j'ai juste pris 1 goutte de teinture mère d'absinthe (de chez boiron) avec tous les autres traitements comme indiqué et depuis j'augmente d'une goutte par jour l'absinthe et je le supporte bien sans réaction bizarre.
Taty aurait-elle un planning de dose TM absinthe qui corresponde à celui en gélule de chez Clark car je sais que pour l'absinthe en TM on peut aller jusqu'à 20 gouttes 3X par jour pour avoir l'efficacité antiparasitaire. Je ne sais donc pas quelle nombre de goutte ni le planning par jour pour avoir l'efficacité comparable à celle de Clark dans mon cas?

Une autre question, est qu'elle préconise le nettoyage de rein puis du foie pour arriver à sortir le virus de la mononucléose qui reste en activité en continu chez moi (ainsi qu'enlever les plombages, ce que j'ai commencé à faire). Puis-je prendre les traitements de Clark ou est-ce trop fort pour une surrénalienne épuisée qui commence à reprendre le dessus tout doucement? Et donc quels compléments pour avoir une efficacité semblable préconiserait-elle?

Tu peux lui reformuler ce qui suit, je le copierai sur le forum
1/Cclark était folle-cinglée, ne pas oublier -> discernement obligatoire sur son discours
sa cure du foie et des reins = catastrophe; surtout chez les épuisés
la cure du foie est même une imposture biologique
je crois l'avoir détaillé sur le forum des auditeurs, si tu es inscrite
2/ cure antiparasitaire: on ne la fait que pour de bonnes raisons, par exemple quand nouvelle flore est inefficace
ça ne fait rien sur des virus
ET on ne le fait que quand on n'est pas trop fragilisé
à la limite, si elle insiste, j'ai une version "fragiles" via les articles sur mon site perso
Sur le forum, j'ai aussi annoncé la sortie de la cure chez Energetica Natura


Un blog pour découvrir la cure: http://rectocolite.blogspot.fr/

Mais je me permets un bémol: la cure Nouvelle Flore est très simple à suivre, plus simple que le protocole développé par ce blogueur. Si vous voulez vous simplifier la vie, suivez la cure NF toute seule. Observez, puis peaufinez...


Q. (d'un coach). A propos de la plateforme anti-dysbiose, j'ai remarqué que tu autorisais les châtaignes: c'est quand même riche en amidon, non? Ca voudrait dire qu'on peut proposer des galettes à la farine de châtaigne ou du Pain des Fleurs, même pendant la cure? Si tu pouvais m'expliquer, ça m'arrangerait.

R. J'hésite car le SCD de Gottschall l'autorise, mais sous le nom "water chestnut".

Je ne connais pas la composition mais s'il y a maltose... c'est nul pour la cure...

Si je pouvais sans dénaturer Gottschall, je le retirerais. je ne sais ce que fait Campbell.


Q. Je m'appelle … j'ai …. ans, je me permets de vous contacter car j'ai reçu votre adresse e-mail par l'intermédiaire de Mr Ioan Alstadt lors d'une prise de renseignements sur le K-phillus tout récemment.

J'ai déjà lu 4 de votre livres ("Nourritures vraies", "Mon assiette en équilibre", "Cinglés de sucre" et "Du gaz dans les neurones") et j'ai maintenant acquis toute la collection. Ce que vous écrivez me parle et m'apporte de l'aide qu'à vrai dire je ne trouve quasi nulle part ailleurs, et à mon grand désarroi chez aucun médecin....

Donc je me raccroche à votre barque et à toutes les lectures qui peuvent m'aider à retrouver une énergie vitale digne de ce nom...

je voudrais commencer en septembre une formation qui dure 35h par semaine et mon énergie vitale est dans mes chaussettes et bien que je m'efforce d'appliquer vos conseils je peine au niveau "discipline" et confiance dans le régime choisi aussi (pour l'instant "nouvelle flore" sans sucre, ni fibre...), j'aimerais avoir plus d'info sur mon profil et trouver, en quelque sorte le "régime bombe", enfin qui fasse un effet bœuf sur ma santé, mais peut-être suis-je trop exigeante...

J'ai discuté avec Mr A  au sujet des lavements car cela fait presque deux ans que je pratique les lavements au café et certains disent que cela est inoffensif, de la même manière que les lavements à l'eau le sont, et d'autres disent que cela détruit la flore intestinale, donc aussi la bonne flore.
C'est ce que me disait Mr A , que l'on peut faire une hydrothérapie du colon avec un professionnel une fois une seulement et la renouveler deux ans après mais qu'il faut automatiquement réensemencer la flore après par de bonnes bactéries. Pourriez-vous me donner votre avis par rapport à cela SVP?


Il me disait aussi que les probiotiques en poudre sont morts et que contrairement au K-phillus qui est bourré d'organisme vivants activés lors de l'ingestion, les probiotiques en poudre étaient rarement bénéfiques ou vraiment actifs. Pour ma part, j'en ai ma claque de payer des produits la peau des fesses, qui même associés à un régime sain, au minimum, sans sucre et fibre, ne semblent pas faire des miracles.
Je prends les probiotiques conseillés par la doctoresse Campbell (GAPS) depuis février. J'ai lu ce que vous disiez au sujet du probiotique VSL3, et cela m'interesse surtout parce qu'il agit sur les oxalates et que j'y suis réactive comme à une série d'autres petites choses au nom bizarre..

.
Du coup, il ne reste pas grand chose, pas facile...Et j'ai l'impression de passer pour une folle car aucun dignostique n'est posé sur "mon cas".
A l'adolescence j'avais des micoses vaginale à répétition, j'ai toujours "bouffé" des quantités astronomiques de produits sucrés et j'ai toujours eu des grosses phases d'hyperactivité suivi d'une fatigue importante avec les nerfs à fleur de peau.

Il y a 3 ans j'ai chopé la mononucléose et depuis tout dégringole.J'ai le foie très fragile il a du mal à faire son boulot comme il faut, j'ai l'intestin enflammé et douloureux avec des gaz, sorte de colopathie fonctionnelle je pense, j'ai d'importantes matières fécales très dures coincés dans tout le colon (d'où les lavements qui d'ailleurs ne suffisent pas dans ce cas), avec dysbiose, problème de circulation sanguine, tout mon côté gauche qui se traîne avec des sortes d'afflux sanguins puissants qui me font parfois bouger la tête par leur force et me donnent l'impression forte que tout cela tient à un fil....
J'ai aussi pratiqué la cure du nettoyage du foie que préconise Andreas Moritz et conseillée aussi par le Docteur Campbell, j'ai l'impression que cette cure a plus fait de dégâts qu'autre chose, boire un litre de jus de pommes par jour pendant 6 jours, avec le recul, je me dis que c'est absolument stupide dans le cas de dysbiose, candidose et de prédiatète (comme c'est mon cas maintenant, mais sans diagnostique, juste l'observation...), qu'en pensez-vous?


Sur ces symptômes et tous les autres aucun diagnostique n'est posé, ce qui me discrédite un peu auprès de certains proches qui ne comprennent pas ces hauts et ces bas, aussi au niveau des humeurs c'est peut-être là le pire surtout pour mon compagnon... Je ne trouve pas de médecin compétent qui prennent mon cas au sérieux, ils sont désemparés dès que ça sort des autoroutes qu'ils empruntent tous les jours et ne souhaitent quittés, apparemment, pour rien au monde. Deux médecins m'ont même dits qu'il ne me croyaient pas quand je leur ai décrit mes symptômes, alors là c'était le comble. Voilà pourquoi j'essaie de me débrouiller toute seule sur la base de l'aide que représente votre expérience écrite, mais voilà cela a, semble-t-il sa limite, d'autant que ma confiance en moi-même a sa limite aussi, quoique la vie me rende grâce avec toutes ces infos justes et précieuses que je reçois d'Elle...sinon je serais peut-être déjà morte qui sait...
En espérant pouvoir participer à l'un de vos stages très prochainement (et pas trop loin de chez moi si possible...), je vous remercie de votre attention et surtout de votre finesse et de votre bon sens. Merci pour tous ces écrits précieux.

R. bonjour
merci pour votre confiance

1. lavements au café: yiiiiks! quelle violence! malgré l'avis de la ligue kousmine je continue à prétendre que c'est l'arme du dernier recours, ça libère la vésicule mais uniquement quand il le faut et s'il le faut, et une fois par mois, surveillé par un thérapeute qui les comprend (!! sous-entendu ceux qui les conseillent n'ont même pas compris comment et pourquoi le père Gerson les conseillait)
les lavements kousmine habituels: prodigieux, pas d'effet négatif si hebdomadaires et si suivis d'une instillation d'huile

2. cure du foie: je ne comprends pas que Campbell cautionne, c'est une imposture, il s'agit d'un simple précipité chimique naturel (mais au passage les fragiles morflent sec! pour rien comme effet en plus);
il faut que je vérifie si vraiment Campbell soutient cela (avez-vous une page de référence?) - seule la cure antiparasitaire de Clark a du sens, ses autres cures: pffffttt!

3. contactez    xx  pour un audit/suivi par mail ou téléphone, elle connaît super bien votre type de profil et pourra vous en sortir - je la mets en copie. Je l'ai choisie car elle pourra tempérer votre tendance à l'excès, si j'en juge par les thérapeutiques que vous avez choisies.


Q. Les excellents topinambours de la recette de votre site ... nous ont occasionné des troubles digestifs tempétueux toute la nuit!

R. Les personnes aux intestins fragilisés devraient oublier momentanément ces délicieux aliments que sont les salsifis ou scorsonères, les topinambours, parfois même les oignons...
Dès que vous recouvrez votre intégrité intestinale, c'est reparti pour tous les plaisirs!


Q. Je suis le régime du Dr Campbell depuis peu, qui me fait grand grand bien (canari en dysbiose, candidose avérée, polyallergies, et électrosensible depuis 1 an).
Je cherche à commander le VSL 3 en France, impossible de le trouver par Ferring (ne répondent pas, site confus) ou sur le site en lien avec le dr campbell que vous mentionnez dans du gaz dans les neurones...
Savez-vous par quel biais je peux le trouver ?

R bonjour. les probiotiques, c'est en désespoir de cause, car c'est la roulette russe, surtout chez les canaris...
il faut trouver la bonne souche, celle qui vous convient ici et maintenant
continuez plutôt sans
ils ne sont utiles que quand on n'a pas le bon diagnostic, ce que vous semblez avoir fait
je trouve que beaucoup de personnes en recherche (bravo!) en font trop (moins bravo…)!


Q Sentant que le sucré/mou/raffiné ne me convient pas (en plus du trio fatigue/acidité d'estomac/maux de tête, la dernière otite a tiré la sonnette d'alarme), j'ai introduit dans mon alimentation qqes changements: plus de sucre raffiné, supprimer les croissants du matin, les sandwichs gras et les douceurs du soir en les remplaçant par la crème buldwig, le milk-shake de l'athlète, des salades, des potages, du bon et du frais, quoi! C'est bien meilleur au goût! Tous ces fruits et légumes (bios) donnent à mes pauvres tripes malmenées du fil à retordre.

Je me doute bien que l'organisme doit s'y faire, mais après combien de temps peut on espérer du mieux? Parfois j'échangerais bienlescrampes du tonnerre contre l'acidité d'estomac (à laquelle j'étais habituée). Pas facile de changer, hein? Merci pour les bonnes suggestions, vos livres que je feuillette tjs avec bcp de plaisir et votre sens de l'humour!

R Ce ne sont peut être pas les fibres des légumes mais bien celles des amandes & C° ou céréales & C°. Essayez quelques jours (max. dix jours) de jus de légumes frais à haute dose, il n'y a plus de fibres mais il y a tout le bénéfice...

Vous mangez aussi peut être trop de légumes par rapport à votre profil, ou dans un déséquilibre par rapport aux autres nutriments. Dans la cure "Nouvelle Flore", je communiquerai les phases de fibres, une forme de rééducation tripale (NB 2014: ôté du livre pratique "Du Gaz", mais article gardé sur mon site).


Q. Lorsque tu parles de pdt cuites (recette chx fleur) j'ai comme information que réchauffer une pdt c'est activer la solamine de celle-ci, donc mauvais?!

R. En réalité, je viens seulement d’apprendre par le professeur Marcel Roberfroid (à l’occasion de l’écriture de mon prochain livre Que Reste-t-il de Nos Céréales? pour Nature et Progrès) que l’amidon des pommes de terre cuites puis refroidies devient un amidon résistant (au même titre que les bananes peu mûres) qui n’est pas digestible.
Tu manges donc alors des «non pommes de terre» puisqu’elles passent inapercues théoriquement de ton système digestif.
Théoriquement, car après toutes ces pdt rissolées du lendemain, toutes ces salades de pdt froides, toutes ces frites précuites, la Belgique entière devrait être malade...
Sans parler de toutes ces bananes de petit blanc ( = non mûres) qu’on donne à manger aux enfants (vision de l’africaine que je fus).
Conclusion: à ne pas prendre à la lettre, mais garder l'oeil et l'oreille ouverts sur ces aliments si on se plaint de ballonnements...


Q. Depuis trois semaines, fatigué par les discours contradictoires de médecins (maladie de Crohn), je m'impose le régime cru de Seignalet... sans grands changements sinon une terrible sensation de "brûlant" dans l'oesophage.

R. Jean Seignalet (voir mon article sur la méthode dans Cuisine Nature) annonce de très hauts taux de résultats avec sa méthode, et la pratique sur le terrain le confirme en partie - mais il est des tempéraments qui ne digèrent pas le cru! ou qui sont dans un état de fatigue physiologique telle que momentanément ils ne peuvent pas. J''y ai laissé des plumes lors de ma dernière flambée de recto-colite, car je m'accrochais avec trop de rigueur au "seignaletisme" (j'ai lu entretemps dans la dernière version de son livre qu'il avoue échouer dans les recto-colites, précisément).

Or, la méthode adoucie est parfois plus efficace.Voir ma longue page de commentaires. D'autre part, c'est un régime qui demande un contrôle médical ou professionnel.

Le crudivorisme de Burger dont Seignalet s'inspire a eu des martyres... tandis que Kousmine dont il s'inspire aussi n'a eu que des bons résultats (et à long terme). La méthode Seignalet suivie à la lettre donne des résultats dans les dix jours pour la majorité des gens. Après une quinzaine, je pense qu'il faut revoir la stratégie si les résultats ne sont pas au rendez-vous. Je souris quand je lis que vous êtes "fatigué par ces discours contradictoires de médecins". Puis-je vous prévenir que le monde des cures alimentaires: c'est aussi une jungle!


Q Je pratique la méthode seignalet depuis six mois, sans résultat sur ma maladie de Crohn. Le pain/beurre me manquent encore beaucoup. Je ne sais plus quoi manger, il m'arrive de ne plus manger qu'une fois par jour.

R Les résultats de Seignalet concernent les 2 personnes sur dix qui ont continué le régime chez lui (son propre témoignage). Les cent pour cent de résultats positifs qu'il annonce dans ses tableaux pour le Crohn peuvent donc paraître impressionnants mais il s'agit de 20% dans le réel. Il est des tempéraments (voir médecine énergétique chinoise) qui ne sont pas nourris, sont même dévitalisés par le cru, par exemple les sujets dits yin mince ou yin instable. D'autres qui doivent cibler les graisses. D'autres encore qui doivent éliminer toutes les céréales, et pas seulement celles à gluten. Ce sont peut être ces personnes là qui ont abandonné l'idée du régime par manque de résultats.

De plus, pour tous, le crudivorisme est idéal pour nettoyer le terrain pendant quelques mois, mais après trois à six mois de nettoyage, on observe souvent des effets inverses aux premiers résultats: dénutrition, affaiblissement général, déminéralisation, etc. Il faut alors passer en phase de recharge en nutriments.

Si vous aimez les oeufs à la poele, je ne vois vraiment pas pourquoi il faut arrêter quand on est hors cure antifatigue (voir mail d'hier sur les oeufs). C'est une cuisson plus énergisante que la vapeur douce pour ces mêmes tempéraments. On fait gaffe à la matière grasse utilisée (beurre clarifié ou graisse de palme non hydrogénée). Pour les malades chroniques, on refait une petite cure hypotoxique (anti fatigue) régulièrement, mais on ne peut tenir en permanence...

Pain et beurre: essayez le pain à l'épeautre, au levain vrai (et pas "sur" levain),, en tout cas sans un gramme de blé (souvent dans les magasins et coop bios) et mâchez consciencieusement. Il semble que c'est en particulier le blé qui fasse les dégâts majeurs, pas chez tous les mangeurs.

Avant de tomber en anorexie/orthorexie, ce qui est la voie des désillusionnés de Seignalet & C°, essayez de suivre les conseils du régime des Glucides Spécifiques. Ajoutez, après avoir évalué quelles sont vos intolérances individuelles :

1. bouillon de volaille dans les soupes etc (pansement de l'intestin et surdosage en minéraux biodisponibles)

2. cuire au wok ou Baumstal plutôt qu'à la vapeur douce (dépend du tempérament vu de l'énergétique chinoise)

4. Le contrôle de la charge glycémique par la Liste des Unités sucres doit être radical !

5. je n'arrive personnellement à tenir sous le boisseau ma maladie auto-immune (soeur de Crohn: rectocolite ) qu'en complémentant deux fois par an pendant dix jours mon alimentation en méga-doses de vitamines (je vous dirai le programme si cela vous parle, mais parfois les Crohns graves doivent passer par les injections)

6.les viandes et autres produits animaux: deux à trois fois par jour pour les malades chroniques, de 100g à 200g à la fois. On les choisit bio pour leur composition nutritionnelle plus riche et moins riche en déchets divers ; on les cuit "à la Seignalet" pour respecter les nutriments: soit crus, soit au four à 80°C, soit Baumstal quand la vapeur ne convient pas.

7. Manger simple si vous êtes très fragilisé: la gastronomie variée sera pour plus tard. Un plat. point. Le soir: un potage. point. A 4 heures: une crème de fruits. point. etc. Vous venez de consommer le repas classique d'un français moyen, mais en trois fois.

8 On élimine les aliments auxquels vous êtes individuellement hypersensible (pour certains le blé, d'autres toutes les céréales à gluten, les derniers les laitages, ou encore le soja).

9 si vous avez l'intuition que c'est la portion " trop crue " de Seignalet qui ne vous convient pas, mais que vous aimez les crudités, toujours les accompagner de cuidités: soit légumes cuits mélangés, soit graines de tournesol grillées légèrement à la poêle, à sec

9. La cerise sur le gâteau pour beaucoup de malades chroniques, c'est d'associer les trois autres piliers de santé en même temps. Je suis désolée que même de brillantes intelligences comme Seignalet oublient l'approche multifactorielle de la santé. Voir sur l'article sur les Piliers de santé autres que l'alimentaire.


T. (juin 2007 - un long échange de mails qui peut servir à l'un ou l'autre) Je me permets de vous solliciter, en espérant que vous aurez le temps de me répondre. Je souffre actuellement de maux d'estomac assez handicapants dans la vie de tous les jours. En fait, j'ai des ballonnements ( le ventre plat je ne sais pas ce que c'est...) et suis constipée en permanence.

J'ai par ailleurs bien du mal à digérer certaines fois. Pourtant, il ne me semble pas avoir d'allergies particulières. La semaine prochaine, je vais passer une coloscopie, sur les conseils de ma gastro entérologue. Je précise que j'ai 27 ans. Je souhaiterais savoir quel régime il est préférable d'adopter après cet examen, non douloureux, mais qui "nettoie" les intestins.

(Je suis aussi très fatiguée, j’ai de la peine à me lever). Jevous remercie beaucoup pour votre aide. Par ailleurs, si vous donnez des consultations en nutrition sur Paris (la ville où j'habite) je suis fortement intéressée.

(après dix jours d’essais alimentaires nouveaux: choix d’aliments ressourçants ou «nourritures vraies», rotations alimentaires, augmentation des graisses et des protéines animales + élimination des oxalates comme le thé, en attendant de trouver une solution à ce que je pense être un souci autre qu'alimentaire, plutôt hormonal)

Bonjour, alors voilà le résultat :

- en ce qui concerne les graisses, je ne mange plus que du beurre cru, de l'huile d'olive VPPF, du fromage au lait cru dans mes plats. Résultat : je suis bien rassasiée, j'ai beaucoup moins envie de sucre. Par contre je digère moins bien l'huile d'olive que les deux autre sources de gras; Je ne sais pas pourquoi. Hier j'ai mangé des maquereaux à l'huile d'olive, j'avais légèrement mal au coeur.

- je me sens moins ballonnée. J'ai remplacé les fruits et légumes par des protéines (oeuf, steak haché, jambon...) je suis un peu moins fatiguée (à la fin de la semaine j'étais super en forme alors que d'habitude je suis crevée à la fin d'une semaine de boulot). En fait pour remplacer les fruits je mange de la compte de pomme bio, du melon, de la pastèque et pour les légumes je me limite à courgette, concombre pelé, laitue, en petite quantité. C'est clair je digère mieux

- j'ai arrêté le thé et le chocolat. Ca me manque un peu, surtout le chocolat car j'adore les petites douceurs.
- les féculents, je m'en prépare en petit quantité, ou bien je mange du pain pour faire des tartines, avec du fromage ou du foie de morue. J'aime le riz; ça me ballonne moins que le pain. Dans tous les cas j'en prends qu'un peu, en accompagnement, car je sens trop de ballonnements + mauvaise digestion et donc fatigue au rendez-vous.

Résultat de tout cela: je me sens certes moins gonflée, moins vaseuse, mais surtout moins fatiguée. Donc je pense que les fruits et légumes ne me conviennent pas tant que ça, sauf quelques uns ( = ceux ne qui ne seraient pas riches en oxalates???) et que les protéines me font du bien, ainsi que le beurre cru et le fromage frais au lait cru.

J'ai comme objectif de continuer sur ma voie, de manger plus de boeuf et de protéine en général. Pour ce qui est des graisses, c'est génial elles ont un effet hyper rassasiant (enfin surtout les graisses que vous m'avez indiquées, car quand je mange un pain au chocolat j'ai toujours faim après)

Sinon j'aimerais faire plus de chose crues ou quasi crues mais j'ose pas j'ai peur des maladies (salmonelle et autre). Comme est-sûre que c'est extra frais? Par exemple le lait de poule j'aimerais essayer avec un jaune d'oeuf cru mais j'ose pas. C'est peut-être idiot de ma part. idem pour la carpaccio de boeuf. Qu'en pensez-vous? est-ce idiot de ma part?

Pour répondre aux questions détaillées sur les changements:

1/ selles : moins de constipation

2/ odeurs : pas d'odeur particulière

3/ odeurs corporelles : un peu moins de transpiration

4/ qualité peau cheveux ongles : peau moins sèche

5/ crampes :rien de spécial

6/ fatigue : beaucoup moins de fatigue (merci les protéines???)

7/ concentration : ça va mieux

8/douleurs articulaires : aucune, je n’en avais pas

9/ douleurs musculaires : toujours pareil, je crois que le stress y est pour beaucoup. En ce moment j'ai la paupière et la peau en dessous de l'oeil gauche qui n'arrête pas de tressailler, sauter. J'ai bien peur de me choper une névralgie un de ces quatre.
Je crois que les oxalates ne sont pas les seuls à être en cause dans ma fatigue et mon mal être physique...en effet, j'ai remarqué que si je mange trop de féculents = c'est ballonnements, maux de ventre, envie de rien faire juste aller me coucher au RDV. Par contre, il m'en faut quand même un petit peu, juste pour avoir l'impression d'être "rassasiée". Voilà pour ce soir.

A part ça j'ai préparé une liste de plats que je compte faire. je vous joins les idées. Merci de me dire ce que vous pensez de tout cela, s'il ne manque rien, ect...
Merci infiniment pour votre travail, votre patience et votre bonté.

PETIT DEJEUNERS

  • Pain au levain + beurre au lait cru + chèvre frais, avec ½ pamplemousse rose
  • Fêta à l’huile d’olive + thym, pain au levain grillé, 1 morceau de pastèque ou melon.
  • Crème de banane, réalisée avec une banane mure et du fromage frais de brebis au lait cru.
  • Riz au lait avec une gousse de vanille; réalisé avec du lait de riz Rice Dream. J’essaierai pour voir avec du lait cru.
  • Pas essayé comme petit déjeuner mais pourquoi pas: le lait de poule, avec un jaune d’œuf cru, du lait cru et un peu de vanille (sans café pour le moment à cause des oxalates). Si je digère pas le lait cru, je mettrai du lait de riz, ou pourquoi pas du lait de coco.

A EMPORTER AU TRAVAIL

  • Sandwich fait avec du pain au levain, du beurre cru et du jambon cru (ou du fromage au lait cru).
  • Un bouillon de légume (en poudre, bio) emporté dans mon thermos, un œuf dur, un yaourt, une compote ou un fruit.
  • Je me ferai des salades simples en été (riz et poisson, etc.)

A FAIRE QUAND JE SUIS A LA MAISON

  • Côtes d’agneau premières, avec des bâtonnets de courgettes cuits à la vapeur douce.
  • Purée de pomme de terre avec de la crème fraîche crue, une tranche de rôti de porc, un peu de moutarde.
  • Bœuf haché cuit au four doux avec du thym, bâtonnets de concombre
  • Riz, beurre au lait cru, un œuf dur + un peu de moutarde
  • Salade de lentilles huile d’olive et citron, boulette de viande de bœuf
  • Un bouillon de légume (en poudre, bio) avec un peu de riz + boulettes de viande de bœuf
  • Salade de navets avec de la crème fraîche crue + une escalope de veau cuite au four doux ou un pavé de saumon cuit à la vapeur.
  • Riz cuit réchauffé dans une sauteuse avec du lait de coco + curcuma + petits pois et je sers avec une escalope de poulet cuite à la vapeur douce.
  • Salade frisée + une pomme de terre en rondelle + quelques lardons et un œuf mi-mollet + huile olive et citron.
  • Emincé de volaille à la crème fraîche crue + moutarde à l’ancienne (avec des grains): je fais cuire le poulet à la vapeur douce, je l’émince, je prépare une sauce avec la crème et la moutarde et je sers avec quelques feuilles de laitue pour un repas léger.
  • - Escalopes de thon servi avec de l’avocat en guacamole ( avocat écrasé en purée avec un peu de jus de citron).
  • f Foie de morue tartiné sur du pain au levain bio, servis avec quelques tranches de poivrons, pour un repas léger ou bien servi avec des pomme de terre cuites dans leur peau, avec du gros sel.
  • En dessert toujours la même chose: une compote de pomme ou un yaourt ou un fruit pauvre en oxalate.

Je sèche encore un peu sur les en-cas :sur quoi craquer (de sain, cela va sans dire...) quand j'ai un petit creux en dehors des repas? pas facile...

(après une de mes questions) (juillet 2007) Je n'ai pas éliminé les farineux, ni les sucres, juste un peu réduit, car trop de ballonnements et manque d'énergie au RDV. je pense qu'il me faut un peu de farineux et de sucre mais si je dépasse mon seuil de tolérance personnel, rien ne va plus.

Je vais continuer ma route avec votre manuscrit. Et dans quelques temps, on essaiera la cure sans farineux pour voir (NT: "Nouvelle Flore"). Juste une dernière petite question : est-ce que la prise à une dose plus élevée qu'à mon habitude de graisses saturées (beurre de lait cru, lait de coco...) ne va pas me faire prendre trop de kilos? Je sais que c'est très superficiel comme préoccupation, mais bon, avec l'été qui approche...

R. A l'inverse des huiles, les beurre et lait de coco & Cie sont des acides gras rapidement métabolisés, à condition d'un peu faire fonctionner les muscles (marche, par exemple). Ce sont les sucres qui font grossir... lorsqu'ils sont joints aux graisses (plastigraisses en particulier).

Si vous faisiez un test de dix jours au minimum de glucides comme dans Décrochez-des-sucres (farineux autorisés, mais très peu) mais avec plllllein de graisses, vous verriez que vous perdriez même quelques kilos!

Merci pour les menus, cela servira à bien d'autres lecteurs.

Les ballonnements ne demandent pas toujours qu'on en passe par une cure dure comme "Nouvelle Flore", il faut parfois un simple recalibrage de la qualité alimentaire, des proportions, et ... mâcher. Nouvelle Flore vient comme la cerise sur le gâteau, et ne devrait durer que quinze jours...