taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Du gaz dans
les neurones

 

FAQs p. 1

Q. En mai 2002, après des douleurs abdominales; je subissais une première  intervention chirurgicale : ablation de l'appendicite. Quelques mois plus  tard, je fis une occlusion sur bride : on m'a donc sectionné un bout  d'intestin si bien qu'il ne m'en reste aujourd'hui qu'un peu moins de 4 mètres. J'ai appliqué un regime sans fibres durant 1 mois, voila la seule recommendation que l'on m'a faite a ma sortie de l'hopital. A cette période  j'ai perdu 10 kg (je faisais alors 45kg pour 1m62) et j'ai arreté de fumer (je fumais un paquet depuis 10 ans)

Depuis je me suis assez documenté sur l'alimentation et il y a des choses que je ne consomme plus (produits  raffinés- produit laitier)  Subistent au jour d'aujourd'hui certains désagrements dont je ne parviens  pas a trouver la source : - ventre souvent tres gonflé et douloureur apres les repas (malgre une  tentative de bonne association alimentaire - glucides et protides non  ingérés en meme temps, pas de glucide avec des aliments acides, pas de fruit  en dessert..) - beaucoup de vent tres incommodants - absence de mes regles depuis l'occlusion dois-je remettre en question ma nouvelle alimentation : soja, plus de légumes ?

Puis-je esperer, avec le temps à une amélioration? Pourriez vous m'orienter vers un médecin spécialisé dans le domain intestinal et resident en IDF. Merci d'avoir pris la peine de me lire, en esperant trouver des solutions grace à votre aide

R. J'ai reçu votre courriel par des amies qui connaissent mon travail de recherche (de profane).  Je vous propose, pour ouvrir une piste, de lire le brouillon d'un de mes prochains livres que je vous joins en format Word et de pratiquer le régime des glucides spécifiques que j'y détaille. Il concerne le type d'alimentation qui vous aidera à retrouver celle que vous étiez avant. Vous y comprendrez peut être que tous les bons conseils de l'alternutrition (dont je suis un des fervents promoteurs et dont vous semblez amateur) sont inopérants pour des cas comme le vôtre.

Entre autres, la consommation de soja est une aberration nutritionnelle pour des colopathies. Je ne connais pas de praticien qui utilise la méthode que j'y mentionne, sauf aux Etats-Unis, et elle est très facilement praticable seul.


Q. Une amie à moi est opérée ce jeudi d'un polype aux intestins.Elle te demande quelques conseils pour sa réalimentation. Elle est assez pressée.

R.. Difficile de donner quelques conseils de réalimentation sans la connaître mieux. Elle peut prendre son temps, car après une opération de l'intestin de toute façon elle doit suivre les conseils du gastro qui, dans les quatre premières semaines, visent à ne pas agresser la cicatrice par trop de fibres - ce que n'importe qui conseillerait dans ce cas. Pour la qualité, ces conseils sont diamétralement opposés à ce que la naturol recommande. Elle suivra ces conseils-là mais en ajoutant à chaque ligne "frais, de qualité bio, et non manipulé", ce qui lui garantira qu'elle absorbera des aliments remèdes et non des aliments neutres, si pas toxiques.

Pour son alimentation par après, une lecture lui sera utile: le site www.regimegs.com ou le brouillon de mon futur livre sur l'alimentation des colopathes, qui explique en détail cette méthode Glucides Spécifiques, que je te joindrai en annexe plus tard.


Q. Mon mari souffre de la maladie de Crohn. Pensez-vous qu'un changement alimentaire pourrait l'aider à guérir?

R. Je serai prudente: "l'aider à éviter une rechute", si vous voulez bien. Jean Seignalet prétend avoir de tout bons résultats avec le Crohn (plus de 90% de stabilisation). On peut s'en sortir tout seul: mettez votre mari au Régime des Glucides Spécifiques, et il verra de lui-même les résultats!

Seignalet a publié un livre très volumineux et très compliqué pour un profane... Son régime peut se résumer en une page pourtant! De plus, son régime est un protocole d'études universitaire. Si c'est votre choix, vous devez être suivi par un médecin.

Les anglais-parlants visiteront le site de la SCD (specific carbohydrate diet) d'Elaine Gottschall et se réchaufferont le coeur à la lecture des centaines de témoignages positifs des résultats de cette cure. http://www.scdiet.org

Il peut aussi tout simplement s'inspirer du programme que je vous soumets sur le site, un condensé de chez condensé pour les plus pressés d'entre nous, en attendant mon article final.


Q. J'ai fait deux fois de la randonnée la semaine dernière mais je t'écris car je (...détail technique sur les désastres intestinaux...), raison pour laquelle ton humble avis me ferait plaisir car je n'y vois pas très clair quand il s'agit de moi-même et mon gastro ne voit que les examens techniques et il n'a jamais le temps...

Si tu pouvais me donner ton avis, cela m'aiderait peut-être à prendre la bonne décision. Merci si tu as le temps d'éclairer ma lanterne une fois de plus, 

R. Si je peux me risquer à échanger dans un domaine de santé que je connais bien , (...suit un échange riche en détails peu transmissibles car très indiscrets ). Quand j'y vois (...délice des détails) je sais que c'est de l'inflammation, quel que soit le nom qu'on met dessus et je mets au régime plus strict c'est à dire :

  • éliminer sérieusement les produits riches en gluten (type blé,froment, épeautre, seigle), mais aussi toutes les céréales (voir le régime des Glucides Spécifiques),
  • éliminer bien sûr les sucreries, quelle que soit leur source et leur prétendue "qualité bio", éliminer le soja et ses avatars
  • consommer consciencieusement des jus de légumes trois fois par jour et du bouillon de poule maison deux fois par jour au moins, ce qui permet de ne pas devoir consommer de légumes entiers, dont les fibres pourraient irriter ici et maintenant
  • consommer plus de graisses saturées, via les viandes grasses p. ex.
  • voir les détails dans le brouillon

Le calme se manifeste en cinq jours. Si ce n'est pas le cas, on  file chez le gastro.

Pour un autre aspect de ton mail, je me résume et tu le prendras comme il faut, je le sais, sans le projeter comme un jugement de valeur. Avant, j'avais tant besoin qu'on me reconnaisse comme victime (de ma triste expérience de vie) que mes souffrances me servaient d'outil de communication, y compris envers moi même. Je voulais inconsciemment qu'un modèle de père (le médecin, par exemple, ou mon mec, ou qui sais-je encore de virtuellement paternel) me prenne par la main ou dans ses bras en disant "tout est fini, je prends tout en main". En vain. ça n'existe pas sur terre.

Aujourd'hui je crie avec  force que je ne pardonne à personne, que je n'ai pas à prendre sur moi ce qui m'est arrivé. Je n'ai donc plus aucun intérêt à me poser en victime, puisque j'en suis une. Moment de réflexion, petit os à ronger que cette dernière portion de phrase. Et donc: je peux en toute paix intérieure me prendre en charge puisque j'ai compris profondément à quel point ma stratégie était inopérante.

Je n'ai aucun mérite à enfin vouloir 1/ me libérer de l'avis du médecin-tout-puissant, c'est-à-dire sagement l'intégrer dans MA stratégie et 2/ arrêter l'inflammation avec des outils tout simples; puisque j'ai libéré cette chape de malentendu qui me paralysait. Voilà l'essence de ce que je voulais transmettre, en espérant que tu peux en faire ton pain. Euh, non, pardon, PAS DE PAIN!!! :))) .


Q. Je suis la maman d'une petite fille de 4 ans atteinte de mucoviscidose. C'est une maladie génétique qui touche les poumons et le pancréas essentiellement. Elle prend beaucoup d'enzymes digestives d'origine animale (bcp trop !) pour digèrer les graisses. Malgré tout, elle a des selles très grosses et grasses. 

R Si le pancréas est aussi touché, vous devez cibler les deux matières grasses qui ne demandent pas de travail digestif : le beurre (et crème fraîche, mais oui) et surtout l'huile de coco ou graisse de palme (et coco râpée dans les desserts). Bien sûr en version la plus originelle possible: beurre et crème de lait cru et coco non hydrogénée. Si c'est bio, c'est tant mieux mais ce n'est pas indispensable. Vous verrez que les selles grasses et flottantes s'en trouveront aussi mieux.

Pour des idées de desserts et autres plats aguichants (à base d'huile de coco/graisse de palme), faites un tour chez www.hyperactif.org qui publie des recettes pour enfants sans blé et sans aucun produits laitiers. Dans le cas des enfants autistes et hyperactifs (le contexte de ce site), les parents ne se permettent même pas le beurre alors que chez les seignaletistes, le beurre est tout de même autorisé. Dans votre cas, que disent les spécialistes?

Votre question m'a amené à retrouver dans ma bibliothèque le livre d'Elaine Gottschall "Breaking the vicious cycle", explicitant le régime utilisé pour les malades coeliaques et autres déficients du système digestif par les docteurs Haas depuis les années 50 - sous le nom dorénavant de SCDIET (specific carbohydrate diet), que je traduis par Régime des Glucides Spécifiques . Leurs deux cibles: maladie coeliaque et cystic fibrosis (terme anglais pour mucoviscidose). C'est le plus efficace des régimes à ma connaissance (bien plus que Seignalet) mais il n'existe pas de livre en français. Je peux vous envoyer le brouillon de mon prochain livre sur ce régime.

Q J'avais découvert le site d'Elaine Gottschall (Ndt: du SCD, en fait) et j'avais aussi lu le témoignage d'une grand-mère dont le fils s'est guéri de la muco avec le régime Halleluja (85% de cru, 15% de cuit et pas de viande ni poisson) mais ces régimes doivent être très strict (absolument aucun écart autorisé) et sont difficiles à suivre quand on ne mange que mixé. Donc, j'essaie de trouver un compromis en m'en inspirant au maximum !

R Le régime Gottschall est le moins excessif, les américains le pratiquent tout en continuant à choisir des aliments plastiques!

Je connais le témoignage de l'Hallelujah Diet que vous mentionnez. A prendre avec des pincettes (c'est un régime passager, de maximum trois mois) car ce régime a déjà produit de tels dégâts sur la durée...

Mon ami Chet Day aux Etats Unis en fut l'un des instigateurs et s'en repent tellement qu'il a ouvert sur son site un chapitre pour les témoignages des autres repentis.

Q. J'ai déjà entendu parlé de l'intérêt de l'huile de coco chez les mucos. Mais de quel type d'acides gras s'agit-il pour que l'assimilation se fasse sans enzymes ? Je n'ai jamais entendu dire que le beurre et la crème fraîche avaient les mêmes caractéristiques. Avez vous des références de livre ou article à ce sujet ?

  R. Ce sont des acides gras à chaîne moyenne et, à ce titre, ne demandent pas d'enzymes de décomposition, comme les polyinsaturées -- ce qui permet de la recommander chez les personnes à la digestion difficile.

(je recopie un extrait du site) L'huile de coco présente dans la chair de la noix (ou utilisée en graisse de cuisson) est en effet digérée chez l'homme par la salive et les jus gastriques, ce qui soulage le travail du pancréas, très sollicité par les temps qui courent. Elle régule par ailleurs la glycémie défaillante. Avis aux amateurs de minceur: les triglycérides à chaine moyenne de cette huile augmentent la capacité de l'organisme à brûler les graisses alimentaires, ils sont brûlés plus vite et plus facilement, alors que les acides à chaine longue sont entreposés là où vous ne le voulez pas. L'huile de coco contient  environ  9% d'omégas 6 et pourtant elle ne rancit pas à température ambiante. Des détails complets dans  l'article de Lita Lee (en anglais: http://www.coconut-info.com/coconut_oil_why_it_is_good_for_you.htm.).

Faites aussi un tour sur le site Weston Price: www.westonaprice.org.

Q Ma fille a de gros problèmes digestifs : gros reflux, maldigestion, flatulences, etc. Elle ne mange que mixé en prises fractionnées et a beaucoup de mal à grossir malgré les grosses quantités qu'elle mange. Voici en détail, selon votre demande, son plan alimentaire :  - céréales + purée d'amandes + jaune d'oeuf  + sucre complet le matin, (Céréales Ludmilla del Bardo + flocons avoine ou riz ou millet bio complet marque Bio Holle (en alternance)

commentaire Taty : Pour les plus fragiles, les flocons d'avoine DOIVENT avoir trempé une nuit pour être digestibles, les autres céréales aussi mais c'est moins catégorique.

Pourquoi ne pas commencer la journée avec un potage aux légumes à base de bouillon de volaille maison? Si vous lisez attentivement l'article (brouillon appelé " dysbiose intestinale ") sur mon site , vous comprendrez que quelque céréale que ce soit, vous entretenez la dysbiose intestinale qui fait flamber sa faiblesse génétique. Après une première passe plus stricte, vous calculerez les unités céréales que vous lui donnez, mais on arrive très bien à s'en passer, surtout pour quinze jours de remise à niveau. 

Le bouillon de volaille est une merveille de digestibilité, c'est un pansement de l'intestin, il me semble que c'est un des atouts majeurs du succès de Gottschall & C°. 

Souvent, ce sont les parents qui croient qu'il faut "de la colle" pour tenir au ventre. Peut être n'est-ce pas son cas individuel.

J'utilise le Rapadurat

Comm : Pourquoi du sucre? Le sucanat/rapadura est tout aussi riche en saccharose, qui entretient la fragilité intestinale. Quelle prison que cette folie du sucre... (dit la prédiabétique de service, totalement inféodée à la vision d'un monde sucré)

  - purées légumes-pdt-poisson ou viande le midi et le soir, cuisson vapeur, j'ajoute  après cuisson, huile olive bio première pression à froid cru (ou colza ou tournesol ou noix ou germe de blé)

Commentaire. Ces huiles sont beaucoup trop difficile à digérer pour elle (enfin, pour son pancréas). Par ailleurs, o ù trouvera t elle la puissante vitamine A si ce n'est dans le beurre?

  - purées de fruits crues au goûter

Commentaire: aime-t-elle? ne préfère-t-elle pas une compote à la vapeur? à tester de manière individuelle. Ce sont surtout les légumes dont elle a besoin, les fruits c'est du gadget (longue explication). Et du cru, en plus!

Le cru: je ne conseillerais pas s'il y a insuffisance digestive. Elle préfèrerai cuit mais on parle tellement de l'intérêt du cru à cause de la présence des enzymes que j'opte pour le cru

Comm. Le cru des légumes et fruits est peut-être utile à certains mangeurs à certains moments, mais ce n'est pas pour les enzymes, c'est une légende urbaine qui est dure comme un cal aux pieds. C'est une hypothèse de travail développée par les crudivores, mais sans aucune justification scientifique.

De plus, au niveau énergétique, la petite sent peut être mieux sa réalité que vous: elle n'arrive pas à se nourrir du cru, il la dévitalise peut être. Voyez les photos de crudivores que je publie sur mon site (dans la page " coin couture " où je taille quelques costars ! je n'utilise beaucoup de cru dans la cure antifatigue que pour les personnes en excès, voir le " gros bonhomme rougeaud " en caricature délicate en couverture , et pendant trois semaines maximum ) .

E lle boit peu, avant ou après, eau osmosée dynamisée

Commentaire. Il vaut mieux boire tiède ou chaud, après le repas, par petites gorgées. Surtout: boire peu si elle se nourrit aussi sainement que ce que vous décrivez. Voir mon article "Dégats des eaux" dans cuisine nature.

Elle rechigne de plus en plus à prendre son petit-déjeuner

Comm . L'heure de faim pour l'humain n'est pas au lever, mais vers 10 heures du matin (sauf individualités).  Chez les enfants qui vivent dans cette biochimie là (je pense à une forme de petit canari de la modernité), le corps détoxifie encore jusque midi. Laissez le faire.

Ou alors essayez l'un des petits déjeuners salés de mon livre Petits déjeuners, mais sans les farineux.

C'est surtout qu'elle n'aime pas son petit déjeuner. Et je suis tentée de lui proposer le même repas qu'à midi et soir.

Comm Pourquoi pas ? Du moment que ça change de jour en jour. Une des erreurs nutritionnelles est de vouloir varier au même repas. Trois fois non pour les cas fragilisés, enfants ou adultes: UN SEUL légume, UN SEUL féculent, UN SEUL apport animal, UN SEUL lipide (voir mon article "Quels aliments quand l'état vital est au ras des pâquerettes" dans l'un des Cuisine Nature) .

C'est d'ailleurs plus facilement accepté par les enfants, les adultes étant conditionnés culturellement.  Ce serait votre conditionnement culturel qui vous fait proposer des céréales et de la purée d'amandes alors que la petite signifie autre chose. Je n'ai pas de baguette magique pour vous inviter à écouter ce qu'elle demande...

Elle mange en gros 2 yaourts au lait de soja par jour au désert de midi et soir.

Lapsus scriptae intéressant: vous avez écrit "désert" au lieu de dessert. C'est ce qui risque d'arriver dans son petit corps en continuant avec le soja...

Quels livres me conseillez vous ? J'ai déjà le livre de Jean Seignalet.

Seignalet est une bonne piste, à condition de le tempérer avec les quelques corrections que j'ai postées dans mon article dans Cuisine Nature (auquel vous êtes abonnée).

Je conseille toujours les livres de Kousmine, la plus sage, la plus rigoureuse et la plus accessible, le juste milieu. Dans les six cent (??) pages de Seignalet, la majorité s'adresse à des chercheurs ou médecins. Kousmine vise surtout à informer /former les malades.

Pour votre cas précis, je crois avoir déjà précédemment mentionné la piste du Régime des Glucides Spécifiques, qui est plus adaptée et qui a fait ses preuves vraies sur les cas de mucoviscidose, mais il faudrait une analyse plus fine pour évaluer si la petite ne doit pas commencer par une forme de programme pour les canaris, PUIS s'occuper de son intestin...


 retour page de base - voir page 2