taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Gloutons
de gluten

FAQs du livre "Gloutons de Gluten" p 1

 retour page de base - voir page 2


Q Je suis "tombée" par hasard sur vos livres chez ma fille. Je suis en pleine "panade" au niveau nutritionnel car je ressens des problèmes . je me soigne par homéopathie et cela va bien dans l'essemble mais.....
Je ne sais plus à quel cuisine me vouer! je souffre d'allergies sans que l'on puisse déterminer lesquelles exactement ( à l'axception des colorants textils et de "certains produits alimentaires" et là est tout le problème).
Pendant quelques années on a cru que je commençais de l'asthme mais ce n'est pas cela. En fait mon pire ennemi c'est moi-même car je ne sais pas me tenir à un régime strict.
J'ai beaucoups grossi suite à d'én ormes problèmes psychologiques et je n'arrive pas bien à remonter la pente.Je viens de m'inscrire chez WW et cela m'ennuie déjà !!
Bref : si vous avez une voie simple à me communiquer je serais toute ouie.

R Il est à la mode de cibler les allergies alimentaires, comme si on pouvait cibler un ennemi tout simple. Comme Bush vise BenLaden et point et voilà.

Je tâche dans quelques textes, et dans les applications pratiques de mes guides culinaires, de proposer une vue un peu plus vaste. J'ai publié récemment quelques brouillons pour expliciter cette vue sur le site.

Dans votre cas, j'aurais tendance à recommander le programme Mes nerfs en paix xx pour les allergiques atypiques, qui va remettre les compteurs à zéro et vous permettre de voir plus clair dans votre kaléidoscope intérieur.

Elle est moyennement stricte, mais ça ne dure que quinze jours, et on mange tout le temps de bonnes choses ! Subterfuge conçu par une boulimique comme moi qui déteste en plus toute contrainte...

C'est ce que j'ai de plus simple comme voie.

Après, on recalibre millimètre par millimètre, semaine par semaine. Je vous invite à faire ce travail avec un référent qui connait les canaris (c'est marqué sur la page des référents).


Q. Merci pour votre témoignage de vie qui m'a beaucoup touchée.
J'ai acheté un de vos livres de recettes il y a peu de temps, un peu par hasard...(enfin non, sûrement pas!) parce que je suis en recherche d'une plus grande qualité de vie et que je souffre de problèmes chroniques  de digestion. C'est vrai qu'un changement des habitudes alimentaires ne se fait pas en une semaine, mais j'y travaille, j'expérimente.
Je pense que cela demande aussi des prises de conscience à un niveau affectif. Je suis psychothérapeute et j'ai cru comprendre que vous aviez fait un travail en analyse.
Il me semble que vous en parlez comme si le travail psy ne tenait pas compte du corps??! Cela m'a intriguée...

R. Non, je n'ai pas fait d'analyse telle quelle, et les quelques essais que j'ai faits ont été de courte durée car je les sentais vains et je me retrouvais dans mes ornières de pensée suranalytique. En revanche j'ai un lpng passé de fréquentation des psys.
A chacun sa voie.
J'ai observé que beaucoup de psys ne veulent pas intégrer l'approche alimentaire, ni même écouter cette parole-là (j'ai dû parler erronément du corps, alors).
Comme si les troubles psys ne pouvaient provenir d'une allergie cachée, ce qui fut le cas chez moi et que l'on peut même démontrer chez certains schizophrènes...
Je suis en recherche d'adresses de psys qui voudraient accompagner le traitement de leurs patients par un retour à une alimentation ajustée et surtout par une recherche des allergies cachées...
Ils seraient d'ailleurs overbookés pendant deux ans... Je n'en connais pas ici en Belgique.


Q. je souffre du phénomène de Haglund , c'est à dire du grossiment de l'os du talon d'achille ce qui provoque aussi l'inflammation des tendons d'achille c'est donc un problème osseux qu'en pensez-vous ? s'agit-il d'une intolérance alimentaire ?

R. Je n’ai aucune crédibilité pour me prononcer sur une question médicale. L'inflammation est peut être entretenue par un mauvais choix alimentaire, mais n'en est probablement pas la source. éviter un aliment ne sera pas la solution...


Q. J’ai eu déjà eu le plaisir de vous rencontrer en avril 2006 pour un bilan alimentaire, au moment où je venais d’apprendre que j’étais intolérante à tout (!!!) (dysbiose) et où manger était devenu un vrai casse-tête. Vous m’aviez donné des conseils et après plusieurs essais, nous avions trouvé une formule qui fonctionnait (sans gluten, sans lait, sans œuf). 

L’amélioration avait été spectaculaire pendant plusieurs mois à tout point de vue (physique et psychique).  Malheureusement, les petits soucis ont recommencé à réapparaître (acné, prise de poids, difficulté digestives). Je n’en suis pas revenue au même point qu’avant notre rencontre, mais je ne comprends pas comment je peux régresser alors que je continue mon régime (de plus en plus difficilement d'ailleurs). Il faut dire que l’on m’a enlever la vésicule biliaire en janvier 2007 et que je crois que ça n’a pas arrangé les choses.

J’ai été suivie pendant un an par le Dr M. (que vous aviez eu la gentillesse de me renseigner à l’époque) qui a continué à surveiller l’évolution de mes intolérances, mais elle a pris sa retraite et je ne sais plus vers qui me tourner à présent. Pensez-vous qu’il serait utile de refaire un bilan alimentaire avec vous ou pouvez-vous m’indiquer une personne qui pourrait m’aider ? Je suis ouverte à toute proposition et vous remercie d’avance de votre réponse.

R. Bonjour. J'avais probablement proposé de se passer de gluten & laitages & oeufs temporairement, comme d'habitude quinze jours, puis d’élargir en fonction des effets.

C'est rarissime chez moi qu'il faille prolonger plus d'un mois, mais je peux comprendre que, comme tous  les autres disent l'inverse (comme la doctoresse l’a fait, probablement), vous ayiez retenu "à vie"... Or, il s'est passé ce que j'observe toujours, c'est à dire un plafond, si pas une régression...Je propose de faire un suivi d'audit chez X. je ne fais plus d'audits ni de suivi.


Q. Salut Taty, Si ce genre d'info est inutile,tu préviens et je m'abstiens j'ai lu qu' en Suisse l'école www.stelior.com sous la présidence d'Elke Arod met en parallèle hyper et autisme avec la nutrition;(source: bioinfo).

R. Salut, et c'est loupé: je connais! et bien, en plus. Si tu relis mes articles, entre autres dans du Gaz, je pense que je dis ce que je pense d'elle personnellement. Pour son travail, merci d'ouvrir la porte, mais elle reprend la piste DAN! des Américains: sans gluten sans laitages et ajout de mille et un compléments. Utile pour certains et limité pour la majorité. Dommage!  ciao


Q. Je vous ai consultée à plusieur reprises pour,  notamment, des douleurs articulaires,etc.... J'avais acheté alors, sous vos conseils, un extracteur dont je suis très  contente. J aimerais acheter un déshydrateur. Avez-vous une marque à me  conseiller et ou une filière à suivre pour faire une bonne affaire? En fait, j' essaie de faire du pain essenien en respectant la cuisson à  basse température. Tous mes essais se sont soldés par des échecs. Pensez  vous qu' un désydrateur pourrait m'aider dans cette expérience culinaire  spécifique? Et si c'était le cas, y a pas la place pour y mettre un pain  puisque tous les désydrateurs se présentent en plateaux sup. Je ne cherche  pas a faire des galettes mais du pain. Pourriez-vous me donnner votre avis.  Merci d'avance. Bonne journée.

R. Ma réponse est simple: je suis "contre" le pain essénien tant que des douleurs  articulaires sont présentes sans raison, car le gluten doit être évité jusqu'à un mieux être global - et curieusement celui-là en particulier (observations sur le terrain, pas d'études). Pas plus de deux mois, mais parfois pas moins. Je ne vois pas sur le terrain autant d'avantages au pain essénien par rapport à un bon pain au levain bio que ce qu'en annoncent les germivores. Beaucoup de travail pour rien, me semble-t-il.

Q2 Merci pour votre réponse. Je ne suis pas sure de bien comprendre le sens de  votre réponse. Est-ce le pain de manière générale qui vous déconseillez aux  personnes souffrant de douleurs articulaires ( à cause du gluten qu'il contient?) Est-ce le pain essenien en particulier? Pourriez-vous avoir la gentillesse de me l'expliquer ou de me renvoyer à une publication contenant l'info. ? Merci d'avance Par ailleurs, l'achat d'un déshydrateur m'intéresse toujours Je me dis que  je pourrais désydrater des fruits style framboise, mure, etc. pour remplacer  les bonbons de mes enfants.

R2 J'ai bien écrit "pain essénien" en particulier! Pas d'erreur, je donne l’impression d’aller vite, mais je mesure toujours mes termes. Pour le reste,  c'est trop compliqué, c'est pour ça que j'écris chaque semestre un nouveau livre  de deux cent pages...  Je n'ai rien sur les déshydrateurs, car j' utilise le four sans souci. Trop  cher pour moi, désolée. Je refais la même conférence le 25/9, voir via "activités" sur mon site.

Les bonbons des enfants remplacés par des fruits déséchés, je ne suis pas sûre que c’est une idée impeccable. A voir selon leur santé.. Si ce sont des canaris... aïe!


Q. je suis l'Italian qui vous a parlé de la recette du pesto sans lait   (enchois) chez Shanti. Je ne sais pas si vous vous souvenez.. Depuis notre rencontre j'ai acheté 4 de vos livre (en plus des 2 que   j'avais) ainsi que le Jazz Max.

Le livre sur la dysbiose m'interesse   personnellement, car malgré le sans gluten/s lait je continu à avoir   des problèmes (sinus, muscles, periartrites). Mais la raison de ce   mail est en réalité ma fille de 2 ans et demi qui montre les mêmes   problèmes avec une tendance à faire des bronchites (l'année dernière   après une varicelle elle nous a fait une pneumonie). Je vois   immédiatement que son alimentation (riz de lait, yaourt de soja, riz,   mais dans les pâtes sans gluten) est directement lié aux changements   de sa motilité intestinale/consistance des selles etc. Vous connaissez   le topo.

Quel plan hebdomadaire réaliste peut on mettre en place pour contrer   l'excès en sucres / soja de la situation actuelle ? Un enfant habitué au goût sucré refusera les alternatives salée. Vous   savez comment il est difficile de persuader un bébé à manger des   légumes. ET quand on fait un stoemp il y a toujours des pommes de terre. Je suis dans l'impasse avec mon épouse sur ce point.

SI vous avez un   instant, donnez moi des indications de bases (liens internet -   sections dans vos livres ou autre). Je vais essayer de venir vous   redire bonjour dans l'un où l'autre événement. Car je crois que vous   recevez bein trop de mails.... J'aimerais aussi vous dire que dans mon cas de figure ayant acheté 6   livres actuellement je suis un peu perdu sur la séquence idéale des   régimes: le RGS avant, l'assiette ressourçante après , la détox   alternée ? Probablement malgré le temps consacré j'ai pas bien lu "the   manual"....pardonnez moi.

J'ai voulu vous écrire essentiellement pour   essayer de faire quelque chose pour G. qui a recommencé à tousser   sérieusement. J'ai 1million d'autres choses à vous dire, mais pour   faire court j'ai pas de mot pour vous féliciter pour ce que vous   faites (et pour comment vous le faite). A presto, spero.

R. Je me rappelle bien de vous, vous pensez que quand un rayon de soleil italien vient nous visiter cela ne s'oublie pas! J'ai transmis sur le blog de Du Gaz (via mon site perso) quelques échanges avec des parents dans le même cas. Je ne peux répondre sans voir ses menus en détail, ses réactions, etc. Je pense que le meilleur plan serait de faire un bilan sur base de ses menus, voir un des référents repris sur mon site.

Il est en effet difficile pour un profane, même averti, de trouver quel plan pratiquer quand, car il se pourrait bien qu'elle ne relève pas de Nouvelle Flore (dans Du Gaz), mais d'un autre plan. Vous pourriez ensuite choisir le suivi/coaching chez l'un ou l'autre des conseilleurs que je liste dans l'analyse. Dans le blog ou les pages du livre sur les allergies vous verrez aussi que le sans gluten/sans lait est un programme de cure et que, tenu sur la durée, il ne donne pas grand chose de réparateur. Un emplâtre sur une jambe de bois, quoi.

Vous pouvez acheter le livre Du Gaz dans les Neurones pour comprendre le topo sur les désordres intestinaux, mais après le bilan le référent envoie toujours les pages utiles par mail (tableaux, etc.).


Q. j'ai juste une petite question, je suis vos recommendations, donc high fat low carb comme indiqué dans mon profil basé sur l'analyse d'un référent, je consomme du beurre cru non pasteurisé très souvent, et très rapidement depuis le début ( ça fait 10 jours que je le suis) j'ai des coups de pompes à pouvoir dormir sur mon bureau (le matin et l'après-midi), est-ce normal et est-ce que ça va passer ?

Les bons points par contre sont un meilleur sommeil et pas d'envie de sucré, c'est top ! Merci d'avance pour votre réponse et meilleures salutations

R. Bonjour, je viens de répondre à un autre lecteur ceci: "le beurre, même de lait cru, même fermier, s'il n'est pas bio de chez bio (biodynamie idéal), provoque des soucis chez beaucoup de personnes SI elle sont fragiles (pas chez tout le monde). C'est une observation répététive de ma part, mais je ne connais pas d'autre observateur puisque soit ils omettent le beurre, soit ils l'incluent sous toutes ses formes. Il se pourrait qu'il s'agisse d'une forme d'allergie croisée à des résidus. Cela s'observe rapidement: arrêtez pendant trois jours le beurre et observez." Continuez avec les autres saturées telles qu'exposées dans les listes.

Par ailleurs, je ne peux préjuger de l'analyse d'un autre référent. Les coups de pompe que vous décrivez, après la première semaine de transition, sont l'indication d'une inadéquation du régime ou d'une partie des aliments à votre profil... Cela demande un nouveau rv chez X.