taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

  Sur la diète cétogènique suggérée de manière universelle


Voici un long échange mail avec une copine, illustratif pour comprendre ma posture en nutrition. TL et FN sont les initiales pour nous deux.

TL Je dois remettre la main sur un dossier en pdf qui t'aidera dans ton prosélytisme "cétogénique". C'est ma cure "Full Ketone", parue dans "pour qui sonne le gras" édition 2009, avec des infos pratiques pour entrer en action (pour les NON-hauts potentiels comme toi et moi, qui fonçons avec trois mots et un résumé).

Je dois la retravailler pour la nouvelle édition du livre, j'en profiterai pour publier nos échanges sur le site.

Pour ton prosélytisme "cétogénique", n'oublie pas quelques éléments:
1/ tu es un haut potentiel, les autres ne captent pas si vite
2/ tu es une diathèse 1 (un chêne), les autres (roseaux) ne peuvent assumer des virages à 180° comme tu l'as négocié avec la cétogène
3/ tu es à mes yeux un canari de naissance, dont la biochimie est perturbée depuis le début
l'input fonctionne, c'est le processing qui défaille (je peux le décrire, je l'ai vécu). Ces biochimies particulières (assez courantes aujourd'hui, rarissime pour les générations > 50ans) ont besoin d'un input laaaargement supérieur à la moyenne en graisses (chez moi, rare: les protéines), puisqu'elles ne captent presque rien de la riche source nutrimentaire
je pense que c'est ça le succès de la cétogène chez toi. Si je t'avais eu en audit, lorsque j'auditais, tu aurais tiqué comme la plupart des canaris adultes que j'ai rencontrés: je t'aurais conseillé ma cure "rosbif/mayonnaise" pendant 6 semaines, car ce sont les seuls profils dont je sais presque à coup sûr (toujours vérifier oeuf corse) qu'ils profiteront à plein de cet excès. Seule une dame de mon âge a bien voulu la faire: prodigieux effets!
Après six mois de "recharge" tu vas voir que tu pourras diminuer les doses

Si la cure Stop & go (régime alterné) est perturbante chez toi, c'est que tu n'as pas encore saturé les circuits nutrimentaires. Il faudra le faire plus tard. Tu le verras vite, puisque le jour maigre tu aurais à nouveau des tremblements ou des coups de moral/fatigue, mais c'est bizarre, car si tu es cétoadaptée, tu produis assez de cétones pour même jeûner sans aucun désagrément. Quelque chose d'autre doit faire blocage.

Réponse FN. (Après la lecture de la cure « Full Ketone » ). Je relirais encore mais le point qui m'embête c'est lorsque tu écris que les personne peuvent ne faire que 7 jours de diète, alors que c'est juste le temps à l'organisme pour pour passer en cétose et que le foie ai vidé ces resserves en glucose. bref c'est le temps ou on est pas très bien , le bien être arrivant après, un peu comme dans un jeune. sinon je le trouve très bien t'inquiète et j'aime bien comment tu écris.
TL. Je te réponds, je vais copier/coller sur le site ou en faire une petite vidéo. Tu n'es pas la seule à faire la remarque.

1/ Je me protège les fesses sur le plan juridique
2/ Tu dois comprendre le contexte de mes cures: elles sont conçues afin que les gens puissent ressentir dans le corps ce que leur cerveau leur interdit de s'autoriser - elles sont généralement proposées et suivies par les coachs que je forme (qui peuvent la prolonger, selon…).
La notion de cure très courte est aussi utile pour ces coachs qui auraient peur de se tromper dans leur audit de la personne (ils vont pas provoquer une surréaction métabolique en quelques jours, ni augmenter le cholestérol et autres fantaisies).

Cette cure-ci est le rêve pour les canaris de naissance, dénutris, dévitalisés depuis tout petits mais ils ont tellement peur de tout essayer (puisque tant de contreréactions depuis si longtemps) qu'ils n'osent pas s'octroyer triple dose de gras. Avec cette "cure", au moins ils ressentent l'effet et commencent à avoir confiance. Ils pourront alors poursuivre avec de justes doses de gras, en alimentation normale.

Principe de mes cures:
-> 7 jours max pour les cures durissimes comme celle ci ou détox' flash (pur végétalien)
-> 1 mois max pour les autres
Mais certains mangeurs les pratiquent à temps plein. Ben oui, c'est leur corps, ils font ce qu'ils veulent.

3/ J'écris des livres, je ne peux pas gérer les gens à distance. Imagine un ahuri qui ferait la diète cétogénique sans réfléchir, tout seul dans son coin, sans accompagnement? Ou pire, sans la comprendre et qui finirait en déshydratation ou en choc rénal.
Mes topos sont écrits comme outils pour les thérapeutes, qui peuvent gérer leurs patients en douceur, ils ne sont pas vraiment conçus pour des profanes..

Tu verras dans les autres cures, il y a bien plus d'outils: des "entrées en cure" progressives, des listes d'achats, des menus, des grilles, etc.

Il y aura toujours des pionniers comme toi (et moi)  qui font de toute façon ce qu'ils veulent avec mes textes.. mais au moins il sera écrit dedans "je l'avais dit!" ciao

NB Je pense que la cétose à long terme ou chez certains peut être toxique, je t'expliquerai plus tard.

FN Oui je comprends que tu te protège les fesses juridiquement, la cétose étant perçu comme une maladie depuis pas mal de temps. Mais certains commence de vrais travaux sur le sujet comme l'hopital Necker, et pas que pour l'épilepsie. http://meetochondrie.ibgc.cnrs.fr/colloques/colloque4/presentations_colloque/physio/delonlay.pd
Pour ma part, je pense que l'être humain est fait pour fonctionner comme ça une bonne partie de l'année, certaines peuplades nordiques fonctionnaient comme ça le plus clair de leur temps et je remarque (par exemple sur les Manouche qui sont proches de moi), que l'abandon de phases de cétose fait qu'ils sont très nombreux avec des pathologies diabétiques et cardio-vasculaire et ce, à des âges très jeunes (25 ans). Bref ce sont des observations.

J'ai observé aussi que la guerre contre le gras est récente, 40 ans au plus, avant, dans les livres de médecine, on ne conseillait pas aux malades (athéro scléreux, diabétiques, arthrosiques et autres) de réduire le gras mais les glucides >à maximum 100gr par jour! comme j'ai fait des récups chez un ami médecin qui est décédé, je peux lire les différentes théories qui passent le temps et j'ai pas l'impression que la compréhension des phénomènes métaboliques évolue très favorablement...

J'ai l'exemple d'un de mes amis de 66 ans qui avait été amoché salement par les statines, avait des tas de problèmes inflamatoires (poumon , gouttes et autres) et glycémique qui a repris vie en a peine 8 mois passé sous cétose. Aux analyses de sang, son médecin se tire les cheveux, taux choléstérol est redevenu normal, glucide aussi et toute les analyses bio sont parfaites et lui a repris force et vigueur comme un jeune! Il en est émerveillé et le prends comme une seconde jeunesse, du coup il fait plein de clôture sur sa propriété, planter des piquets le mets en forme! Une amie hypersomniaque narcoleptique s'est trouvée équilibrée en peu de jour, elle abandonne progressivement ses traitements neuro très lourds.

Si tu sais quelque chose sur la toxicité de la cétose, je veux bien savoir car pour le moment, pour moi c'est l'inverse, dès que je dépasse mon quota glucidique , je suis malade, lakyrielle de symptômes remontent à vitesse grand.

Mais je pense que je couvais une saloperie que mon corps ne compense plus car je vieillis forcément.

TL Pour ta dernière remarque : je ne crois pas que tu couvais qqc, nécessairement. Je sais que mon histoire de canari dénutri cellulairement de naissance ne fait pas évidence, je devrais faire un petit dessin, mais je continue à penser que mon hypothèse est la bonne pour toi, PAS nécessairement pour les autres.

J'ai lu tes deux histoires, merci, je reprends sur le site, je suis très amateur de témoignages mais on aurait eu très probablement le même résultat sans cétose, en simple lowcarb highfat sans provoquer la cétose; ce que fait knawsieski que j'adapte dans Full Ketone, ce que j'ai observé des dizaines de fois autour de moi quand j'auditais encore.

NB. Ton ami de 66 ans : il s'est bousillé le circuit des hormones stéroidiennes avec les statines, avec la cétogénique il a rétabli l'équilibre, ce n'est pas un cas ordinaire

Chasse aux infos : tu vas aimer le blog de Peter, le véto - cherche sur hyperlipid.
Il est très documenté sur le sujet, il fait LCHF depuis plus de dix ans (sans gluten en plus). Il cherche pas nécessairement la "cétose".
NB. les vétos et les culturistes: les plus pointus en nutrition, à mon expérience

Cétose et "danger": on ne joue pas impunément avec son organisme, les multirécidivistes de régime comme moi le savent bien.
Dans ton cas, de "canari dénutri de naissance", tu peux le faire un an sans souci, tu en as même besoin pour resaturer les circuits en nutriments, surtout avec le choc du décès de ta soeur l'année passée, c'est très récent
Mais pour les autres, je serais bien plus prudente -- malgré les beaux discours des Américains cétophiles depuis peu. Ce ne sont que ça: des "discours"!!! Et malgré toutes les études Necker & Cie que je connais et que tu brandiras: prudence! contexte! relativiser!
Je n'ai pas affirmé que c'est dangereux, j'ai énoncé :"je pense que"
Ou tu te dis que tu ne reviens jamais à autre chose, tu restes en cétose toute ta vie. Good for you, moi je ne supporterais pas de m'enfermer dans un seul système toute ma vie. Déjà la terre me semble une prison, tu penses!

Qui te dit que, le jour où tu veux revenir à une alimentation classique, ton corps va accepter de brûler du sucre à nouveau? que tu ne vas pas vivre les troubles métaboliques des Amérindiens, trop vite passés à la combustion de caramel (avec diabète et alcoolisme comme résultats..., je fais vite pour aller vite)? Regarde les dégâts métaboliques des gars et des filles qui ont fait les cures protéinées en sachets, jouant avec la cétose! Je dois pas faire la liste, c'est tout sur internet.
ciao, joyeuses recherches

PS tu comprendras mieux ma posture de « courtière en régimes » si tu regardes le catalogue http://www.editionsaladdin.com/presse/aladdin_catal_topos.pdf
ou le résumé d'une vidéo http://www.taty.be/articles/TScuresessence.html
Continue à faire ce que tu sens pour toi même, mais gaffe aux autres...

FN. Je suis en train de lire tranquillement le blog de Peter, je le trouve très bien malgré la traduction pourrie... De plus il travaille visiblement aussi avec Phinney de qui j'ai lu aussi des choses intéressantes.
Je suis bien consciente pour moi des problèmes que pourrait engendrer éventuellement mon état de cétose, rien que dans un contexte d'urgence hospitalière avec leur perfs de glucose.
Le métabolisme ne doit pas être brutalement changé, je ne le sais que trop pour avoir fait de l'élevage de mouton longtemps.
Cela s'est avéré être une vraie cata sur mon ami récemment mort d'un cancer des os, il a littéralement flambé et fermenté après 3 semaines de glucose par perf. Il a suivi pourtant une naturo qui pour moi l'a un peu fait crever de faim, il avait envie de viandes de toute sortes et elle le lui interdisait, il n'était qu'au cru,légume et fruits, riz, miel, fruits secs et compagnie et bien sur il craquait sans arrêt sur du pain et sucrerie car le régime n'était pas tenable. Ensuite il a fait tout juste 3 semaines de diète non céto véritable mais très bas de glucide, mangeant de nouveau les protéines et lipide comme il voulait mais ayant supprimé les céréales et sucres divers,  et c'est le seul moment ou j'ai vu son teint s'éclaircir et les douleurs se calmer, l'énergie remonter et ce malgré la chimio qui fout à plat (nous pouvions de nouveau aller faire des ballades dans la nature, il semblait serein).
J'aurais tant aimé qu'il monte à Necker  pour cela. Malheureusement, une goinfrerie de pruneaux et fruits secs (conseillé par la naturo pour combattre la constipation induite par la morphine alors que les épinards marchaient très bien) d'une semaine  ont fait tout reflamber  et il est décédé quelque temps plus tard. son haleine sentait la levure et c'est pas la première fois que je sens cette odeur chez un cancéreux, le corps entier semble être en fermentation. Or seul les glucides sont utilisés par les levures et autres bactéries de fermentation et putréfaction, c'est pourquoi je me pose des questions sur les phénomènes de fermentation dans les pathologies diverses.
Pauvre G.  coincé entre les différentes paroisses toutes autant extrémistes les unes que les autres, mais je pressens que les solutions sont plus simples que tout ça. Peut-être que je délire...
Pour les autres, ils sont grands et ont pris les renseignements (articles et thèses), de toute façon ils étaient coincé eux aussi, ne sachant plus quoi faire avec pleins de régimes et traitements sans résultat, aussi. Honnêtement je ne donnait pas cher de leur peau vu l'état de délabrement dont ils étaient victimes (l'un était vide d'énergie et en pneumonie souvent et l'autre n'arrivait plus à se tenir éveillée longtemps dans la journée), ils ont un peu fait le régime de la dernière chance en quelque sorte.
De plus, ils font cétogène alterné avec "bas de glucide", ils font un peu moins extrême que moi car ils s'autorisent parfois des petits écarts en petites quantité.
Remarque moi aussi je tente parfois et si je le sens pas bien je reviens dans ma zone de bien être.


3/9/16 suite des échanges (j'ai ôté la partie trop privée)

TL. En attendant mon suivi à ton mail, je t'orienterais vers une Irlandaise assez bien informée sur la cétogène, dont le site a le grand avantage d'avoir un  bouton jaune en bas à gauche de l'écran "translate" - traduction automatique mais suivable: Patriciadaly.com
Une survivante du cancer via céto entre autres, devenue nutritionniste. Elle propose des cours en ligne et des livres de recettes dont tu n'as pas besoin vu tes connaissances.

Quant au fait que ni toi ni moi ne perdons de poids en cétogène (pourtant bien menée de mon côté, j'imagine du tien aussi; je suis la "well formulated ketogenic diet" de Phinney/Volek), elle est la seule que j'aie entendue en interview radio confirmer mon observation: chez ses clientEs amateurs de minceur, elle ne peut conseiller libéralement des graisses comme elle le fait pour d'autres, comme les hommes qui veulent mincir ou les femmes cancéreuses. Sinon, pas de perte de poids en vue. Confirmé par les filles que je suis sur le net et qui en sont arrivées à du zéro-carb-moyen gras pour perdre du poids.

Quoiqu'on veuille chanter, depuis 2003 que je suis cette piste, je n'ai pas vu en direct les mêmes résultats minceur flagrants de ces plans high-fat sur les femmes. Lors de mes premiers tests (vains), j'avais interrogé sur ce sujet plusieurs gourous. Seul le génial Petro Dobromylskyj de high-fat-nutrition.blogspot.com a eu l'humilité d'écrire qu'il n'y comprenait rien et m'a lancée sur la piste de la leptine (que mes élèves connaissent, via la cure Retour à soi qui est encore non publiée). Piste qui n'a rien donné de fameux chez mon groupe de testeuses non plus, question poids; en revanche, d'autres résultats mirifiques qui font oublier qu'on a des bouées sur les hanches. Seule la cure Stop & go semble efficace pour les filles.

Je  suis la tête dans le guidon sur 3 rééditions de livres, dont celui sur les cinglés de sucres, j'y inclurai mention de la pure cétogène, mais celle ci fera l'objet d'un cahier séparé (car tous les mangeurs n'y sont pas adaptés ou n'ont pas besoin de tant de révolution, 50gr d'hc est déjà suffisant comme palier), je t'enverrai le brouillon si ça t'intéresse. J'ai décidé de tout de même publier officiellement cette cure, car elle devient à la mode. Or, en France vous n'avez pas beaucoup de ressources fiables, si j'en crois mes recherches sur youtube. Soit des sportifs ahuris, soit une orthorexique, très sympathique, courageuse et généreuse (Johanne Cammarata, je ferai un billet plus détaillé sous peu), qui s'expose en vidéos mais qui fait des amalgames scientifiques et techniques, plein d'erreurs nutritionnelles. Si on la suit, quel désastre en vue! Amusant d'ailleurs d'entendre qu'elle a fait la céto pour maigrir, alors qu'elle pèse 50 kgs...

Et puis des livres de recettes en français, qui me semblent curieusement mal informés sur les réactivités modernes (surutilisation des laitages ou du soja). Echecs en vue, aussi. Non?
retour au blog