taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite


"Pour qui sonne le gras?"
nouvelle édition 2016

Témoin cétogénique sur inflammations

Témoignage d'Isabelle sur l'effet d'une diète cétogénique (à l'occasion de sa demande par mail afin d'avoir le mot de passe pour ouvrir l'article sur les Ketones). Lire la suite

J'ai lu votre plaquette sur le gras...passionnant ! Je suis curieuse de lire celle sur le full ketone.
Merci à vous pour toute cette expéreience partagée !!!!
Avec mon compagnon, nous avons un long parcours nutritionnel. Okinawa, Sans gluten, sans produits laitiers, paléo et actuellement Diète cétogène. Nous avons soigné diverses inflammations ( fybro pour lui, sinus et brinchite pour moi, perte de poids pour moi ( 45kg ), immunité forte, diminution de prise de nutriment, etc...).
Nous sommes suivi par le Dr Jean-Michel Philippart qui est médecin nutritérapeuthe et exerce à Bxl. Nous faisons des prises de sang avec urine 24h pour contrôler.
Depuis le début de cette année 2015 nous avons naturelllement adopté le régime cétogène ce qui a eu pour effet d'éliminer complètement les restes d'inflammations ( ns ne prenons plus aucun médicaments). Par ailleurs ma belle mère a été déclaré Alzheimer, nous avons réduit ses glucids et donné de l'huile de coco de la marque Aman prana, que ns prenons aussi. Retour de cognition, retour de vie, test mms en hausse... Notre toubib était sotché. Bref....encore bcp à dire ;-).
Info. Lire le livre de Dr Mary Newport sur Alzheimer et comment elle soigne son mari à coup de coco !
Merci.

Ps. Une dernière anecdocte: Je suis une grande intolérante au lactose, donc pendant 7 ans adieu les fromages et autres beurres. Il y a 3 mois on découvre les produits laitiers au lait cru. Lait cru qui " mange " ce fameux lactose. On essaie, avec le risque d'un retour d'inflammation violente au sinus , et miracle pas de bobo ! Et donc on remange des fromages et du beurre au lait cru bio, de ferme ( ferme de Champia à Chevetogne, de vaches qui brouttent de l'herbe non traitée, bref nickel ). Et c'est bon !
Jeudi dernier, au resto,  j'ai mangé un fromage de chèvre bio qui n'était pas au lait cru, grosse inflammation. L'horreur. Comme quoi la pasteurisation, les plastilaits comme vs dites, est mauvaise pour l'homme.

NB Taty. Dans ce contexte, j'aime utiliser la métaphore de Nora Gedgaudas: les amidons sont comme des brindilles dans un feu, la graisse (surtout saturée) est comme une bonne bûche bien dense.
Voir en vidéo sa belle et claire explication de l'évolution "sugar burning" pour la survie de l'homme. Clair à l'américaine…

On diffère, elle et moi, sur un point: je précise toujours "pour la survie de ceux qui n'y sont pas adaptés (ou l'inverse)".

Gedgaudas est comme quasi tous les thérapeutes que je connais : elle généralise son cas au monde entier (elle est sortie d'une vie de déprime par la pratique de la paléo en mode gras), elle généralise les résultats observés dans sa pratique de neurospécialiste à tous les humains, sans imaginer qu'elle traite des cas d'Américains dévitalisés par une malbouffe depuis leur enfance ou, à l'inverse, par la tenue d'un régime « sain » surchargé en graisses polyinsaturées ou même trop maigre. Bé oui, sinon ils viendraient pas consulter une alterthérapeute comme elle.

Conclusion : merveilleux témoignage d'Isabelle, mais il ne vaut que pour certains profils, les abonnés à ce site l'auront deviné. La tenue de  la céto peut aggraver certains sujets plutôt que les soulager. Doigté !

Les seules personnes à qui j'oserais conseiller la céto en permanence sont les pôvres petits canaris de la modernité, qui sont nés dotés d'une physiologie particulière, qui ne métabolise que très mal. Faute de trouver le chercheur uniciste ou anthrophosophe génial qui trouvera l'interrupteur métabolique pour améliorer ce défaut de fabrication, il leur faut surdoser en permanence en protéines et/ou en graisses.

Pour les autres, je fais mienne cette formulation du dr Phinney, un chercheur spécialiste du domaine de la céto: "La diète cétogène reste un sujet assez toxique, et seuls les braves et les fous s'y aventurent !" (source).

retour au blog

 


retour aux parcours
de renaissance