taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Dossier "Une Assiette ressourçante
adaptée  et de bon sens
après un traitement anticancer"

page 10

 

Cet automne 2017, je publierai régulièrement des brouillons de mon livret à paraître, comme c'est mon habitude. Si j'écris des âneries, c'est le lot des brouillons. Ils seront relus et corrigés, vous aurez la version épurée dans le livre final. Document à utiliser par les auditeurs en profilage alimentaire. Voir la table des matières.

Libérez-vous l'esprit - p. 10

Libérez-vous l'esprit. Ne vous enfermez pas dans des croyances (la viande va me tuer, le lait m'a donné le cancer, les jus vont me sauver, j'ai besoin des antioxydants des fruits, je dois arrêter le café, etc. la liste n'en finit pas).

Quasi toutes les certitudes en nutrition sont des mantras, des prières de groupe - utiles pour se rattacher à un groupe dans cette période de grande confusion, mais vaines si l'on cherche l'efficacité.  Mon prochain dossier "le dico des idées reçues en nutrition" fourmille d'exemples. Documentés, bien sûr.

J'ai moi-même des certitudes, car nul ne peut vivre sans aucun pilier. Mes certitudes: impact thérapeutique des nourritures vraies ou toxicité des acides gras trans. Je peux pourtant m'auto-contredire par quantité d'exemples concrets, le premier étant le grand Nelsa Mandela qui, pendant ses 27 ans d'incarcération dure, n'a pas mangé très bio ni très "graisses originelles" et a gardé une pêche d'enfer.

Chaque mantra est valide, mais pour certaines personnes seulement. Si vous êtes de ce profil biochimique particulier (peu ressourcé par les viandes ou les farineux), quelle chance! Mais si vous n'en êtes pas, vous vous privez pour ... des prunes. Vérifiez tous ces postulats sur vous-même, le cas échéant en vous inspirant des pistes de profil que je mentionne sur le blog ou dans mes topos. S'il était quasi impossible de pratiquer cette quête de votre identité nutritionnelle lorsque vous soigniez le cancer en face active, cela devient bien plus accessible à quelqu'un qui veut se prémunir d'une rechute. Vous avez le temps!

Dans mes topos, je défends l'un ou l'autre aliment (viande, lait, fruit, graisses etc.) lorsqu'il est consommé dans sa version authentique et vraie. Que cela ne vous pousse pas pour autant à en manger si vous n'aimez pas ou si ça ne vous réussit pas. J'expose les arguments à l'intention de celui qui croirait devoir manger maigre et qui est requinqué par les graisses, par celui que l'on a convaincu de manger végé pour éviter une rechute et qui est précisément un profil plus viandard. Je donne des outils théoriques et documentés pour convaincre le mental que "oui, tiens, je peux me le permettre".

Si vous cherchez une grille fermée, figée, des conseils standard, je suis désolée: vous avez frappé à la mauvaise porte. Dans le livre papier, je citerai les autres livres à consulter. Dans ce dossier-ci, je n'expose des bases synthétiques que comme tremplin, comme piste d'envol pour vos recherches perso.

Rappel. Vérifiez tous ces postulats diététiques sur vous-même.

Le corps humain est prodigieux: il montre des effets positifs ou négatifs dans les quinze premiers jours d'essais. Faites-vous aider d'un ami ou d'un coach, car faute d'avoir été éduqué dans la plus profonde liberté intérieure, il est difficile de se donner la liberté nécessaire.

Voir l'infographie "Quand est dans la bouteille..."

 Lire page 10A
ou   retour au blog