taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Dossier Une Assiette ressourçante
adaptée  et de bon sens
après un traitement anticancer"

page 13

 

Cet automne 2017, je publierai régulièrement des brouillons de mon livret à paraître, comme c'est mon habitude. Si j'écris des âneries, c'est le lot des brouillons. Ils seront relus et corrigés, vous aurez la version épurée dans le livre final. Document à utiliser par les auditeurs en profilage alimentaire. Voir la table des matières.

Les clefs d'une alimentation optimale, tenable sur la durée - p. 13

Que de bon conseils sont exposés dans ce dossier "prévention de cancer"! Mais pourrez-vous les tenir? Ce n'est qu'en développant votre mode alimentaire optimal perso que vous serez capable de tenir cette façon de manger en souplesse et en plaisir.

Souplesse: sans s'enfermer dans des diktats (même autoédictés), en sachant négocier les sorties entre amis. On pensera aussi ici à la souplesse cellulaire: ne vous figez pas dans un mode alimentaire (cétogène, ou "lipidocombustion"), continuez à manger de tout, en variété, selon instinct.

Plaisir: là où règne la gêne, il n'y a pas de plaisir. Là où le plaisir fait défaut, l'assiette devient un pensum, les réunions familiales deviennent des rings de boxe.

Souplesse et plaisir seront des maîtres-mots.

Pour structurer votre quête ultérieure d'une assiette intuitive, la seule qui vaille, voici quelques règles de bon sens d’une alimentation saine. Elles sont valides pour tous les profils de mangeurs. Rien de révolutionnaire là-dedans.

 

Voir l'infographie Au-delà des régimes... Les règles de bon sens d’une alimentation saine

Transcription adaptée aux cas de prévention de rechute:

  1. boire de l’eau, du thé, du café, de l’Hydromel ou des tisanes plutôt que des boissons sucrées
    C'est au travers des boissons sucrées que l'on ingère le max' de sucres ajoutés
  2. sans surboire pour autant
    ... au risque de fatiguer l'organisme, le coeur, les reins (dorlotez-vous!)
  3. manger 2 à 3 fois par jour, sans grignoter entre les repas
    Le dénominateur commun de toutes les recherches anticancer et de toutes les méthodes: la restriction calorique. Arrêter le grignotage est un bon début pour revenir à une ration calorique normale.
  4. à des heures régulières (avec ou sans petit déjeuner, selon nature profonde)
  5. manger des repas simples, sans mélanges excessifs
  6. mâcher chaque bouchée en conscience
    Ce qui non seulement ouvrira à l'assiette intuitive mais vous permettra d'être rassasié plus vite; en mangeant moins vous pratiquez une forme de restriction calorique. Tout simple!
  7. ajouter des graisses de qualité, des protéines de qualité 
    En prévention de récidive il faut absolument aider le corps à détoxifier et oxygéner les cellules, ce qui n'est techniquement possible que grâce aux lipides et aux protides
  8. sans surdoser ni les protéines ni les graisses
    Lipides et protides dont vous n'abuserez pourtant pas, car leur carburation dans l'organisme produit de la rouille (des oxydants), quelle que soit la qualité des aliments (saturées ou pas, bio ou pas). Tant qu'il y a de la rouille, il n'y a pas de grande respiration cellulaire...
  9. 80% de nourritures vraies, 20% d’aliments de dépannage
    Dans votre cas, c'est impératif. Dans le livre papier, ce point sera le numéro 1.
  10. Dormir au moins huit heures au calme, dans le noir absolu, sans wifi ni portable
    On rejoint ici le repos réparateur dont il est question page 3.
  11. Planifier son frichti sain (par exemple via le planning Mini-max)
    Tous les bons conseils de cuisine saine et faite maison de ce dossier n'ont de sens que si vous avez le temps et l'envie de cuisiner. Sinon, un petit coup d'oeil à mon système d'organisation, et vous n'aurez plus aucun frein culinaire: le planning Mini-max
  12. S’écouter, jouer à l’autodétective... pour en arriver à une alimentation intuitive, en toute sérénité

 


 Lire page 13A
ou   retour au blog