taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

FAQs p. 5




"Nourritures vraies"
nouvelle édition 2018

Q. Je suis très intéressé par les sujets que vous traitez.  Je suis néerlandophone, j’essaye de lire vos livres en français mais ce n’est pas toujours évident.  Existe-t-il un projet de traduction de vos livres vers le néerlandais ?  Ou alors connaîtriez-vous par hasard un auteur néerlandophone qui écrit sur le même sujet ?  

R. Merci de votre intérêt. Traduction NL: lors de mes stages en céramique à Anvers ou à Gand, je vois tant de personnes NL intéressées par le discours que je tiens que j'ai ce projet sous le bras depuis longtemps. Mais les choses étant ce qu'elles sont dans le monde de l'édition, il me faudrait des subventions à cause du prix de la traduction... Long périple, que je n'ai pas encore entamé. Je connais pas mal d'autres auteurs en natuurvoeding, mais hélas aucun qui représente le même courant que moi, c'est-à-dire l'oecuménisme en cuisine + la cuisine  nature pour les personnes pressées. Même pas en anglais non plus. Désolée!


Q. Je voudrais vous remercier pour tous les livres ou "topos" que vous avez réalisés. Ils allient à la fois simplicité et rigueur scientifique (Campbell et autres...) qui me sont d'un très grand secours pour expliquer aux patients leurs problèmes.
Peut-être un petit bémol : il faut parfois consulter plusieurs de vos livres pour trouver une explication ; un petit résumé serait parfois bien utile mais il n'en reste pas moins qu'un renvoi "gluten" ou neurones" ou "canaris en attendant " le lait" ou "sonne le gras" ou autre
Madame , encore toutes mes félicitations pour votre réalisation; je vous lis avec grand enthousiasme moi qui pendant 39 ans a  exercé l'anesthésie et qui maintenant découvre ce que j'appelle " l'autre médecine".    
Bien certain que pratiquer les deux est un véritable plaisir. Dr FPL  

R. Bonjour et merci pour vos mots d'encouragement. Les sujets que j' aborde sont en effets complexes et tenaient au départ en un grand livre de plus de 800 pages, que bien peu de lecteurs même curieux auraient eu envie de parcourir, surtout signé d'une profane. J'ai donc sérié en plusieurs petits livres de Topos dont vous avez la majorité parue à ce jour. 


Témoignage. Chère "Dolto de l'alimentaire", Voilà une dénomination  qui te va à ravir. 
Je n'arriverai pas à lire tout le livre d'ici jeudi soir, car j'ai envie de prendre mon temps et de le savourer. Je le trouve magnifique pour plusieurs raisons : les explications sont très faciles à lire et intéressantes. Pour les cas d'urgence il y a les synthèses: extra. Je pense que tu fais le tour de la problématique en restant très abordable. Bravo aussi sur l'ajout des images de cristallisations. Ce livre est un  soutien indispensable pour notre projet de ressourcement en fermes, car c'est vraiment dans cette direction que les personnes ont envie d'aller. Tu leur donnes la pratique qui complète la leur et en plus les références théoriques, les expériences observées sur le terrain.
C'est vraiment "le" livre que nous attendions.
Merci pour l'itinéraire en page 1 : Geneviève qui est agricultrice. Celà ne peut qu'encourager celles qui comme les Peuls à côté des farines de légumes résistent avec leur seule intuition mais sont parfois fragilisées tant l'impact de tout ce que l'on dit et présente sur le sujet est immense.
Ce que je constate, c'est qu'elles ont le goût de l'alimentation vraie dans" les tripes", et c'est celà qu'il faut sauvegarder. En celà tu les soutiens vraiment par ce livre.
Note Taty mai 2008. Hélas, l'auteur de ce gentil mot a été licenciée de son poste de responsable dans une fédération agricole, au prétexte qu'elle a fait la promotion de mon livre... Prétexte, bien entendu. Mais c'est édifiant pour un profane d'apprendre que les fédérations agricoles ne défendent pas du tout les nourritures vraies sauf lorsqu'elles ont été dénaturées par l'agriculture intensive et l'industrie au passage.

janvier 2014. Pour mettre en pratique nos bonnes résolutions de nourritures vraies, des ateliers au Grain de Senevé près de Charleroi, chez Jean Claude Beguin en 2014
'Fabrication de petites charcuteries saines et naturelles'
« Faire son fromage, c'est facile »
« Découverte des légumes d'hiver et légumineuses »
Atelier « (Re)Faire son pain »
« Savons, parfums et produits de beauté »
« Saveurs chocolat »
« Fabriquer ses propres produits d'entretien »
Atelier "Brasseur d'un jour, brasseur pour toujours"
Info : www.seneve.be  ou Tél. 071/45.91.50  gsm 0495/70.30.80


Un long témoignage, de la part d'une autre autonome en recherche de santé

Je profite de votre message au sujet de ma commande de livres pour vous écrire quelques mots si vous avez quelques minutes pour me lire.
Je voudrais  vous raconter une petite histoire (en fait un peu longue mais vous comprendrez grâce à elle à quel point j'ai pu me réjouir d'être "tombée" sur votre site ! Une telle adéquation dans la recherche me console de tous mes maux actuels et ravive ma ténacité parfois affaiblie...):
J'ai découvert providentiellement votre site le 22 mars dernier en "googlant" sur la toile, cela fait donc environ 3 semaines que je dévore, en y passant un certain nombre d'heures, tout ce que vous écrivez sur les sujets sur lesquels je m'interroge actuellement.
Or voici dans quel état d'esprit je suis tombée sur votre site: petit retour en arrière de quelques mois:
J'ai ressenti voici quelques mois (début décembre 2012) le besoin de créer un petit blog privé parce que je dialoguais régulièrement par mail avec une de mes amies qui a, tout comme moi, voire plus que moi, pas mal de soucis de plus en plus compliqués pour s'alimenter et être en forme... Du coup j'ai pensé que ce serait plus simple si nous échangions nos infos grâce à un blog auquel chacune aurait accès et où nous pourrions créer des rubriques par thème. Aussitôt dit, aussitôt fait !
Ma soeur et ma fille (toutes deux concernées de près par le sujet) m'ont aidée lors d'un brainstorming "skypien" (ou skypesque ?) à baptiser notre blog: il s'appelle "7UPP" (oui, petit clin d'oeil à "7Up"...), ce qui signifie: "C'est Utile Pour la Population". Y ont été inclues tout de suite ces 3 personnes précitées plus ma belle-fille que nous avons invitée ensuite (chacune ayant sa problématique personelle autour de la santé et de l'alimentation, avec beaucoup de points communs...).
Nous nous appelons depuis, et cela nous fait beaucoup de bien: "les Super Utiles"...
Pourquoi ?

En fait notre initiative est née d'un sentiment commun de grande solitude par rapport au "commun des mortels" et surtout de la gent médicale généralement peu disposée à sortir de sa "spécialité", en quelque sorte manquant totalement d'ouverture d'esprit et de l'humilité la plus élémentaire pour répondre à nos demandes réitérées et observations personnelles sur nos troubles (allant plutôt en s'aggravant évidemment...) autrement qu'avec une simple granule, si homéopathiquement correcte soit-elle, accompagnée le cas échéant d'un regard se voulant rassurant, ou, pire, suspicieux quant à notre santé psychique. Ou alors se tirant du problème avec une pirouette telle que "mais cessez donc de mettre de l'huile d'olive partout si vous ne la supportez pas !" (oui, c'est bien, c'est un bon début, mais qu'est-ce que je fais ? Je ne consomme plus aucune graisse ? Est-ce que ce n'est pas dangereux à terme pour ma santé de supprimer peu à peu tout ce qui est "censé" être bon? Qu'est-ce que je prends à la place ? " "Et j'ai aussi visiblement et depuis longtemps un problème d'hypoglycémie..." Comment est-ce que je m'en occupe ?".......bip bip bip..."le temps de la consultation est écoulé"...
A ce titre, j'ai beaucoup aimé lire (je ne sais plus où ? Seígnalet ?) cette expression: "et si nous parlions de temps en temps maladies "somato-psychiques" au lieu de "psycho-somatiques"? Bref un renversement du regard, un élargissement des points de vue manquaient cruellement...
Nous nous sommes dit que nos faiblesses, peut-être la délicatesse de notre système (pour le regarder en l'estimant ! ) étaient une chance, une invitation, pour nous-mêmes mais aussi au-delà pour bien d'autres concernés à plus ou moins brève échéance, à essayer de comprendre ce qui se passait en nous et à devenir des "chercheuses intégrales" (bon nous nous sommes ensuite recadrées plus homoristiquement en "Super Utiles pour la Population"...).
Je vous copie ci-dessous une partie du mail que j'ai envoyé le 7 décembre 2012 à mon amie Brigitte, tout sera dit sur ma joie actuelle de vous lire: "enfin plus seules !!!!!!!!!!!!!!!!"

"Je viens d'avoir une idée qui me plaît, peut-être va-t-elle te plaire aussi:

j'ai décidé de nous ouvrir - oui, pour nous deux ! - un forum (ou alors je ferai un blog privé, qu'est-ce qui est le plus "confidentiel", le mail ou un blog ? C'est kifkif ?) auquel nous pourrions donner un nom exaltant, du genre:

"chercheuses d'intégralité" ? Ou cherchons un nom avec un peu d'humour dedans mais qui exprime tout de même ce que je veux dire: nous nous mettons en marche pour chercher (et trouver !) des chemins qui aident à considérer la personne dans son intégralité, à l'aider à réunir les "morceaux du puzzle", à respecter sa spécificité dans toutes ses dimensions... et donc nous sommes à l'affût de tout ce qui peut nous aider à mieux vivre en harmonie et en adéquation avec nous-mêmes et avec la nature et les personnes qui nous entourent !? Cela me fait penser à Sainte Hildegarde de Bingen qui, pourtant à une époque reculée du MOyen-Age, a énormément expérimenté et observé pour le bien de beaucoup !)

... en nous gardant de tous les absolutismes, diabolisations etc car nous savons bien que nous ne comprendrons jamais tout et que tout n'est pas valable pour tout le monde et que nous devons rester prudentes et circonspectes par rapport à ce que nous trouvons.

Qu'en dis-tu ?

Je te propose ainsi de t'envoyer (de mettre à ta disposition) chaque fois que j'ai des infos intéressantes sur ces sujets qui dépassent largement la médecine classique.

Un nouvel exemple: il y a un point important à considérer aussi dans l'apparition de pathologies: les dents, les amalgames que l'on a dans la bouche et qui font que l'on avale par la salive des micro-éléments indésirables et non neutres sur notre organisme. Cela fait un bout de temps aussi que je veux faire changer plusieurs plombages. On ne doit jamais le faire d'un coup car justement on risque d'avaler d'un coup trop d'éléments toxiques. Cela se fait sur plusieurs mois.

Je suis de plus en plus persuadée que les gens comme toi et moi, qui peuvent apparaître aux yeux du monde comme compliquées et fragiles, sont en fait hyper utiles pour le reste de la population. En effet, nous avons, par notre nature (ou par acquisition du fait de l'accumulation de divers facteurs, ou les deux le plus souvent !) une sensibilité / vulnérabilité plus grande aux éléments nuisibles. Il nous en faut moins pour tomber malades. Mais du coup notre observation (parce qu'en général nous savons mieux observer que la plupart des gens, et ce n'est pas psychologique!) permet de sensibiliser l'ensemble des gens à des éléments de notre mode de vie en réalité délétères pour tous à hautes doses.
Nous cherchons à comprendre et du coup nous découvrons pas mal de relations entre les différents domaines (ex:alimentation /santé / matériaux dans lesquelles on cuisine etc).Ce n'est pas de la peur, c'est le désir de vivre plus en harmonie avec notre vocation première qui nous pousse, et la constatation du décalage qui existe entre l'idéal et la réalité qui n'est pas toujours une fatalité. Justement c'est peut-être l'intuition profonde qu'il doit y avoir moyen d'être mieux et de ne pas attendre que cela ne fasse que s'aggraver qui nous donne l'énergie d'aller de l'avant, tu ne crois pas ?"

Voilà pour l'histoire... désolée pour la longueur, je ne pouvais pas ne pas vous raconter combien le "hasard" fait bien les choses !
Depuis, tout est allé très vite: notre blog bat plus que jamais son plein, une de nos filles, âgée de 26 ans depuis hier, et atteinte de recto-colite hémorragique depuis bientôt 10 ans, celle qui nous a aidées à trouver ce pétillant nom de "7UUP", m'envoie il y a peu un lien pour le "paleo diet" qu'elle a trouvé elle dans un contexte de programme sportif, musculation etc..! Pour moi qui il y a 5 ans ou à peu près avais acheté le livre d'Elaine Gottschall en allemand et essayé un peu sur moi de le mettre en pratique car j'en espérais du bien pour elle, je me réjouis qu'elle s'en approche par son côté à elle aujourd'hui (à l'époque le fait que Elaine utilise tellement d'amandes et autres que je ne digérais absolument pas m'avait poussée à laisser tomber la piste). Et voilà que je découvre votre site et vos livres dans lesquels vous imaginez que je me retrouve complètement !
Donc je fais passer au fur et à mesure sur notre blog les infos que je trouve chez vous et qui peuvent être utiles à mes "consoeurs". Nous avons du coup le projet de nous organiser une petite cure commune de quelques jours cet été, je leur ai suggéré de peut-être d'abord cerner leur profil biologique avec une thérapeuthe pour que nous puissions vraiment mettre en place une cure individuelle adaptée à chacune par ses menus, même si nous comptons bien la vivre et l'aménager ensemble !
Depuis, tout s'enchaîne:
j'ai mis en place un "plan d'attaque du taureau par les cornes" car je file un mauvais coton:
- j'ai commandé certains de vos livres
- vais en commander d'autres pour avoir des recettes mais aussi des éléments complémentaires
- ai pris rv avec votre soeur pour ce jeudi pour un "audit nutritionnel" dont j'ai besoin en urgence. Je suis ravie.
-me suis inscrite à votre module de formation numéro 1 car je m'intéresse beaucoup à toutes ces questions depuis longtemps (ai eu aussi ma "période Kousmine" etc ) et suis sensibilisée à l'écoute depuis que je suis accompagnatrice spirituelle.
-me suis demandé si vous pratiquiez encore à l'occasion ici ou là un audit nutritionnel et suivi: simplement parce qu'en lisant votre biographie évidemment j'ai pensé à notre fille, à sa RCUH, au fait que vous seriez sans doute à même de comprendre de l'intérieur son "monde" ? Je ne me lance pas dans son histoire sinon nous en aurions pour un moment, j'ai déjà beaucoup sollicité votre patience: mais en bref elle habite Dubai quand elle ne vole pas car depuis 6 mois elle est hôtesse de l'air chez Emirates Airlines (certes, pas le top théoriquement ni pour bien s'alimenter ni pour l'hygiène de vie, en tout cas pas sur la durée, mais en fait, chaque cas étant passionnant et unique, il se trouve que justement ce projet est en train de la "ressusciter" !). Or, comme elle commence à vraiment s'intéresser de plus près à ce qu'elle mange, en particulier à la faveur de cette découverte "paleo diet", et qu'elle est membre actif de notre blog, je pensais lui offrir un "audit" et un suivi de quelques séances, chez vous ou chez votre soeur ou chez toute personne que vous pourrez me recommander dans son cas précis. Car je vois bien sur moi-même que se lancer sans suivi au moins au début peut remettre en cause un équilibre déjà bien fragile...
Il se trouve qu'elle vient passer 4 jours chez nous à Bonn à partir de demain matin jusqu'á ce jeudi après-midi.
Si jamais vous voyez une possibilité j'en serais très heureuse.
Sinon elle peut de toute facon communiquer par skype depuis chez elle, lorsqu'elle y est.
J'arrête là ma prose.
Merci beaucoup de votre patience et j'espère à bientôt, je serai heureuse de vous rencontrer, au moins pour le module !

Bien cordialement et "en union de recherche".


Q. Bonjour, après maintes réflexions je me décide à vous écrire pour vous poser 2 questions qui me taraudes particulièrement :
La première est que plusieurs personnes issu de votre formation et qui tr         vail dans votre esprit utilisent du tofu soyeux ?! Est-ce un aliment "valable" et "ressourcant" ?!
L'autre un peu du même ordre est qu'en France nous avos un lait d'amande tout près de la marque "la mandorle" sans sucre ni tout le tralala habituel ajouté, peux-t-il alors être ressourcant ? (pour étudiante pressée qui n'a pas le temps de tout faire en cuisine !! :p) Merci de votre réponse .

R. Vous avez raison, je ne mets pas le tofu dans les nourritures vraies, surtout pas le tofu soyeux qui vient de sortir (utilisation historique ? retour sur des dizaines d'années d'utilisation ?) mais:
1/ le recours aux nourritures vraies à 100% n'est indispensable qu'en cas de maladie
2/ je n'impose pas mes propres vues sur la nutrition aux participants à mes formations, chacun les intègre à sa mode
Pour le lait d'amandes, désolée, je ne connais pas cette marque.


Je  vous remercie d'avoir été et d'être encore une guide en cuisine aussi savante, joyeuse et drôle

Q. Ne pouvant participer aux week-ends de formation organisés en Belgique, j'ai commandé les 2 premiers ouvrages parus en édition électronique. J'attends impatiemment les suivants ... J'apprécie énormément le caractère ouvert de votre démarche. On sent que celle-ci est nourrie d'une expérience personnelle très riche, mais également de nombreuses recherches documentées par le travail de nombreux médecins et spécialistes de la nutrition. Une ouvert ure passionnante... J'apprécie aussi l'approche pragmatique d'une femme qui a l'habitude de jongler avec un agenda chargé, les instruments pratiques mis à disposition comme le carnet d'auto-évaluation, les fiches, ...

Super! Un grand merci! Si je pouvais participer aux formations, j'aurais la chance de pouvoir poser quelques questions. Je me permets de le faire par mail...

A la lecture de Nourritures Vraies, me sont venues les questions suivantes:
- Lorsque nous sommes formés comme naturopathes à Milan, nous sommes fortement sensibilisés à la problématique de l'acidose tissutaire et à l'excès des protéines consommées dans la société occidentale (cfr le docteur Kousmine à laquelle vous faites si souvent référence). Hors, si je comprends bien votre approche, vous proposez des protéines à 2, voire aux 3 repas par jour. N'est-ce pas un peu trop?
- Si les protéines du jour sont des oeufs, il y a des oeufs à midi et au soir? Le jour du poisson, du poisson à midi et au soir? ...
- De meme, nous jouons sur la dissociation des protéines et des hydrates de carbone pour épargner un travail enzymatique trop lourd de l'appareil digestif. Nous proposons les hydrates de carbone et les légumes à midi, les hydrates de carbone ayant la mission de nous délivrer le carburant nécessaire pour accomplir notre activité de la journée. Nous proposons les protéines et les légumes en soirée, car la synthèse protéique (anticorps, hormones, reconstruction des tissus, ...) est à son apogée durant la nuit. Qu'en pensez-vous?
- Enfin, vous condamnez les pates intégrales. Pourquoi?
Voilà, j'espère ne pas trop vous ennuyer avec ces questions, j'imagine que vous n'aurez pas le temps de répondre de façon personnalisée à tous vos lecteurs... Mais, j'imagine aussi qu'ils ne prendront pas tous la peine de vous poser des questions... En vous remerciant de tout coeur pour ces informations complémentaires et dans la joie d'avancer dans ma lecture du second volume, bonne fin de semaine,

R. Vous aurez peut être compris avec les livres reçus entretemps, mais je résume .

1. Question protéines.

En plan de croisière, on ne prend que 60g de protéines par jour si on le souhaite, cela suffit souvent,  mais pour l'Assiette Ressourçante dont l'objectif est de requinquer des personnes épuisées et/ou stressées, il faut passer par plus de protéines et de graisses. Lorsqu'il y a stress organique, il faut des protéines…

Certains profils ont même besoin de protéines en permanence, même hors stress (assez rare).

Vous verrez dans les autres tomes qu'une des cures demande de consommer 300g de viande par jour + beaucoup de graisses. Et le résultat est fabuleux! En "cure" bien sûr.  

Dame Kousmine est un de mes piliers en nutrition, mais elle n'est plus de ce monde et se serait certainement adaptée à la fragilisation accrue de la population (par abus d'additifs, de polymédication, mais aussi de par tél. portable interposé etc)

2. Question rotation.

Théoriquement, les livres de la collection Les Topos sont plus destinés aux thérapeutes et aux personnes suivies par des thérapeutes qu'aux autonomes, mais j'ai prévu par sécurité un système de rotation de bon sens car tant de gens aujourd'hui ont développé des allergies retardées. Donc: jour oeuf =  oeufs tout le temps! Ce n'est quasi pas praticable, bien sûr, mais c'est une piste

3. Dissociation alimentaire.

Vous aurez lu dans le premier livre les désordres que peut provoquer sur la durée la dissociation alimentaire, sauf chez les très bien portants comme Michel Montignac lui même.

Sur le terrain, observez attentivement. Les personnes qui tiennent ce programme plus de quelques mois perdent les capacités digestives!! au lieu de les "épargner" selon votre terme.

4. Pâtes intégrales:

ça doit être expliqué dans Vapeur ou dans Tartes, mais en gros les phytates ne peuvent pas être désactivés dans les pâtes complètes (sauf à vouloir les faire tremper une nuit... bleurks), c'est désolant d'absorber des sources de minéraux pour se faire voler ses minéraux non?

En plus, question goût, c'est vraiment très médiocre. On comprend le rejet de la plupart des mangeurs...



T. J'ai lu les derniers témoignages que tu as ajouté sur ton site. Je voudrais juste ajouter (pour toi ou pour publier sur ton site, si tu veux) qu'en ce qui me concerne, j'ai pris l'habitude de manger un jaune d'oeuf (cru) régulièrement (parfois plusieurs par jour et plusieurs fois par semaine) et que ma dernière prise de sang a montré que mon taux de fer était 'nickel' (mon taux de fer sérique est supérieur à la valeur de référence : 181, alors qu'il était de 97 en janvier 06 et que la valeur de référence est entre 55 et 170 microgrammes/dL).
Acide folique :
- nov 06 : 1,8 ng/ml
- fév 09 : 8,5 ng/ml
Tu avais recommandé cette façon de faire pour remonter son taux de fer, et j'ai vraiment pris goût à ça, avec une tartine bien beurrée que je touille dans le jaune!

 


Fin de mes réponses aux mails sur le sujet des nourritures vraies et de l'assiette ressourçante. Le livre sur le sujet est sorti sous le titre Nourritures vraies. Merci de votre confiance et de votre attention.
 retour page de base