taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Regenuary késako?

4.2.20 Dans la foulée des résolutions de l’année nouvelle: et si on se soutenait en groupe? En Belgique, nous avons le mois de février sans alcool. Dans les pays anglophones, on connaît depuis peu le Veganuary, ou mois de janvier où l'on apprend à manger sans viande et sans produits animaux (vegan-January).




"Nourritures vraies"
nouvelle édition 2018


L e contrepoint à cette ahurissante proposition de Veganuary est venu  récemment, ouf! On promeut désormais le  Februdairy en février (February – dairy pour “produits laitiers”), où l’on encourage les mangeurs à tester toutes sortes de laitages. Des créatifs proposent pour l’année prochaine un Regenuary (janvier de l’agriculture regénératrice), où l’on se nourrirait de produits locaux, de saison, provenant de terres sur lesquelles ont userait de pratiques agricoles regénératrices. Un tweet comparait les deux approches : l’un (Veganuary) veut interdire une denrée, les autres (Februdairy ou Regenuary) veulent promouvoir la découverte. Vous préférez la prohibition ou la promotion ?  

Ceci dit, parlant de Veganuary, je suis choquée depuis que j’ai appris son existence.  Pourquoi pas le Anomarch ? ou le mois de mars où on s’amuse à devenir anorexique ? Ou le Beuvril? càd le mois d'avril où on teste la beu? Il y a peu de différence en essence: dans les trois cas, il s'agit d'offres à risques qui toucheront les 16-30 ans, car à cet âge on adore tout tester, de préférence aux marges des propositinos conventionnelles - querelle des générations oblige. Ne laissez pas vos gamins tester le mode végane! Je martèlerai chaque jour : le véganisme est une aberration, portée par des mensonges organisés et filtrés, la marque d’une secte de fous de dieu. La plupart s'en sortent et en reviennent, mais un petit pourcentage y restera enfermé. La pratique végane désorganise la biochimie rapidement, en quelques semaines chez les plus fragiles. Elle provoque une disperception corporelle telle que le rationnel n'a plus cours lorsque l'on veut ramener les pratiquants au réel. Espérons que vos ados auront un réflexe de survie et seront des véganes ordinaires- comme ceux que j'ai connus pendant 20 ans en nutri et qui trichent, mangeant de la viande, des oeufs ou des fromages en cachette. Ce n'est que dans ces cas qu'on ne souffre pas de cette disperception.

Tant qu'à nourrir la voie "prohibition", soyons au moins efficace : organisez un mois sans sucre ajouté, vous serez ébahi du résultat. Je ne participerai pas, car je suis désormais libérée de cette assuétude et je peux me régaler de mes propres pâtisseries sans y retomber, mais je vous invite à le tester, c'est un éveil des sens hors pair. J'adore la photo partagée par ce site (Yulia Reznikov/Getty Images), qui signifie bien le cercle vertueux du sucre (par opposition à cercle vicieux). Pas à pas, on arrive à... 1 petit cube.

 

Lire l'article d'Olivia Judson, dans The Guardian: My Life Without Sugar. My plan was to have a sugar-free month. But now I feel so much better that I can’t imagine going back.


Retour aux articles