taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Paléo: le bon plan


 

 

FAQs p. 4

de "Mon assiette en équilibre, devenu "Paléo: le bon plan"

->


Q. Mon compagnon a une spondylarthrite ankilosante, il apparaît qu'il doit éliminer l'amidon de son alimentation ce qui lui laisse le sarrazin. Les pâtes au sarrazin (SUBA) sont très bonnes mais chères, nous recherchons la recette pour les fabriquer, auriez-vous cela ? Et auriez-vous d'autres informations susceptibles de l'intéresser dans son alimentation ?

R. Je ne connais que les recettes du nord de l'italie, qui intègrent toujours 75% de blé. Et le père Seignalet s'y opposerait certainement! Il ya de l’amidon dans le sarrasin, aussi d’ailleurs.

La méthode Seignalet semble très efficace dans les premiers temps, mais elle est un peu sélective et contient hélas pas mal d'erreurs, son défaut mineur étant qu'elle n'est que symptomatique puisqu'elle ne permet pas de revenir à une alimentation normale par après.

J'ai écrit un long article sur le sujet sur le site. Je propose une méthode alimentaire adoucie inspirée de la doctoresse Kousmine, que j'appelle "Retour au calme" (version adaptée de la paléo).


Q (à propos d'une enfant souffrant de mucoviscidose et de problèmes intestinaux) Pour les produits laitiers, quand elle en mange beaucoup, elle est plus encombrée dans les heures et jours suivants, en fonction de la quantité avalée. Donc, elle en mange peu par précaution. Mais peut-être que le lait cru serait quand même intéressant ?

R Les naturos et Seignalet que vous avez lu aussi confondent tous les laits. Or le lait cru est très digeste et très utile, riche en enzymes et nutriments divers. Sauf cas individuels, bien sûr. A tester. On commence par de toutes petites doses pour réhabituer le corps. Certains ne digèrent que les produits dérivés du lait cru (yaourt maison de fermentation 24h, fromage maison, etc. - toutes recettes sur mon site pour cette raison-là - ou alors le Kphilus, qu'il faut acheter car la recette est secrète ). L a petite doit en tout cas éviter les aliments manipulés industriellement , car il est devenu largement courant d'utiliser des enzymes manipulés génétiquement (depuis les années 90) dans les laitages et pains; on en voit maintenant les dégâts... (surtout fromages, pains, bières).

Une des erreurs chez Seignalet: les personnes en transition passent au lait de soja. Pour six mois, pas de souci. Pour plus longtemps, que de dégâts sur le foie! et le pancréas! Il suffirait donc de s'inspirer des modes alimentaires asiatiques pour être équilibré. Or les asiatiques se nourrissent globalement sans lait: juste. Mais sans soja aussi. En thailande, par exemple, on consomme beaucoup d'huile de coco et lait de coco.

Le lait de soja est promu par l'industrie essentiellement (qui conditionne les médecins et nutritionnistes par une très subtile propagande, je suis tombée dedans moi-même pour mon premier livre en 1996 alors qu'ayant travaillé en lobbying j'aurais dû être plus vigilante que la moyenne).

Q (la même) Quel dessert donner alors ? Pas de lait de vache, pas de yaourt au soja, pas de fruits...Il ne reste plus grand chose !

R Mais pourquoi un dessert? Nos ancêtres et nos voisins asiatiques d'aujourd'hui (et les fameux crétois) ont cette superbe santé SANS sucre.... Quelque dessert que vous preniez, ce sera toujours un choc pour le pancréas et une source de fermentations intestinales et d'inconfort digestif .

D'autre part, je me permets de souligner un point que vous connaissez certainement: la tension parentale à bien faire est parfois un frein que l'enfant sent au delà des mots. Tension bien compréhensible face à de si terribles maladies, mais qui complique la donne. Est-ce que sa maman mange comme cela? Incontournable: l'enfant copie en tout le parent de son sexe.

J'ai la chance d'avoir un mari végétarien et crudivore d'instinct. Mon fils de onze ans se nourrit donc naturellement "sain". Quel drame ç'aurait été s i j'avais eu une fille de cet âge qui copie mes propres pulsions c'est à dire : choco/chips/cacahuètes ...

Faites un tour sur le site www.regimegs.com, Jacqueline Uldry y transmet ses recettes du Régime des Glucides Spécifiques. Pas mal de desserts. Retenez que ce sera "un petit dessert de temps en temps" car le régime faillit si l'on mange trop sucré.


Q J'ai vu votre site sur les régimes alimentaires ancestraux qui m'interesse au + haut point, parralelement à un livre du DR SEIGNALET Existe t-il des menus pour des gens comme moi qui ont des problemes de colliques fréquentes? (maladie de CROHN).

R Je me suis rétablie d'une recto colite sans cru (après avoir essayé seignalet en vain et en m'affaiblissant plus qu'autre chose) mais avec la méthode d'Elaine Gottschall, plus douce que Seignalet & C° le plus formidable pour les colites, à ma connaissance de coliteuse), traduit en français par une suissesse chez Regimegs.com. . NB 2014. Adapté dans mon livre "Du gaz" en cure "Nouvelle Flore".

C'est plus court que les six mois d'adhérence que demande le professeur Seignalet.<>  Un livre de recettes " crues " a été préfacé par Jean Seignalet, " L'alimentation crue en 400 recettes " de Christian Pauthe, et al. Je connais aussi " Tout cru : La cuisine sans four ni casserole"<>  -- de Julie Andrieu (les deux, chercher sur Amazon.fr). J'ai rédigé Le Cru Bien Tempéré, qui va devenir "Mes Recettes Antifatigue" dans la deuxième édition.

Donc: soit la cure de quinze jours pour une version "j'arrache le sparadrap" , ou le regimegs.com pour la version "je le tire doucement, millimètre par millimètre". Le choix est fonction de votre propre tempérament, bien sûr.

Si cela vous semble trop extra-terrestre, cherchez ma prochaine conférence sur ce sujet (" malades chroniques ", conférence nr 3) sur la page de conférences. Si vous êtes encore plus pressé cherchez un des référents sur mon site perso, qui propose des entretiens culinaires où vous créerez ensemble un menu sur mesure pour vous, mais ça coûte plus cher qu'un livre. Cette option est parfois plus efficace, chez ceux qui ont déjà cumulé des mois et des années d'hypersensibilités alimentaires.


Q. J'ai lu votre commentaire sur le régime Seignalet. Je suis cette diète depuis trois mois et cela a considérablement réduit mes symptômes de poly-arthrite. Comme vous ébranlez mes certitudes Seignalet ! Encore plein de choses à lire (je ne lis jamais d'habitude !) Encore obligé de réfléchir, de se documenter ! Ah, qu'il était doux le temps des pilules... Quels livres de Kousmine lire, alors?

R. Quels livres de Kousmine? Cherchez dans une de mes pages FAQ, j'ai déjà répondu à un lecteur pour les livres de Kousmine. Bonne nouvelle: vous n'avez plus rien à lire, puisque Seignalet fait du Kousmine en exagéré, et si vous avez digéré sa brique, vous êtes prêt! 

Pour vous éviter de longues lectures, je résume l'approche alimentaire Kousmine. En gros, elle n'invente pas une nouvelle alimentation. Elle se réfère simplement aux moeurs alimentaires de nos ancêtres d'avant la révolution industrielle (1850) dont on trouvait encore des traces dans des régions reculées d'Europe au début du XXème siècle. Cela a permis à un dentiste américain (dr Weston-Price) d'étudier sur le terrain l'impact de la qualité alimentaire sur la santé. La lecture de son livre est sidérante, photos accompagnant itou, mais il a eu la mauvaise idée de l'intituler "Nutrition et dégénérescence humaine" (juste avant 1933, ça fait un peu mal aux tripes). Si cela vous amuse plus, plongez dans des livres d'histoire et tâchez de manger comme les paysans d'avant 1850. 

L'avantage du système Kousmine par rapport à Seignalet, c'est que c'est aussi efficace et que c'est tout à fait sociable. On mange une assiette classique française - gastronomique quand ça nous amuse. On y ajoute variété, un peu plus de tempérance (plus joli que frugalité, non?) et qualité des aliments. Le seul défaut: son régime est trop réduit en graisses et ne peut être poursuivi tel quel sur la durée.

Le but de mon document de commentaires sur le régime seignalet était de faire comprendre qu'il ne faut pas souffrir pour être beau et de donner quelques pistes. Je pensais qu'à lire les remarques correctives, cela aurait suffi pour continuer son régime en en rabotant les excès. J'ai raté mon objectif puisque je vous lis décontenancé; peut-être à cause du fait que mon premier jet d'écriture est souvent acerbe et coupe les jambes. Je l'avais fait lire à un médecin nutritionniste qui a travaillé avec Kousmine, qui lui avait trouvé comme seule critique cette plume acide.

Voici un addendum. Ce que vous avez suivi comme régime Seignalet jusqu'ici est une excellente cure d'attaque, de désencrassage. A le continuer en permanence, je pense que vous risquez éventuellement (en voilà bien des ronds de jambe...) de vous décourager à la longue, de vous déséquilibrer sur un plan métabolique profond (vous fragiliser, quoi), mais surtout de vous couper du reste du monde (en France, au pays des 365 fromages...) et de perdre vos capacités à digérer certains produits. Un des nutritionnistes à Bruxelles qui pratique Seignalet avec beaucoup de succès impose au moins "une crasse" par semaine à ses patients, pour garder le souvenir... J'ai rencontré des cas de maladie auto-immune grave pratiquant une version seignalet avec du pain d'épeautre ... et spectaculairement remis sur pied, débarrassé de leur chaise roulante, en dix jours aussi... ! 

Le bénéfice que l'on tire du régime Seignalet ne serait-il pas dû essentiellement à un retour à une alimentation non industrialisée, hypotoxique, basée sur des produits de qualité et un équilibre des acides gras, ainsi qu'une réduction considérable et bénéfique des féculents?... Ce qui se retrouve chez Kousmine et Passebecq, et chez les tenants de cette récente mode de la paléonutrition. Qui sait, d'ailleurs, si une partie de la rémission n'a pas sa source dans la satisfaction profonde de se prendre en charge, enfin?  

Dès que les symptômes sont stabilisés, on peut faire le régime Kousmine en croisière. On reste quand même attentif aux doses quotidiennes de sucres et féculents - lire le document joint intitulé régime de croisière". Ce régime n'est pas du Kousmine, mais un "carcan" pour ne pas exagérer. Kousmine et les médecins kousminiens suivent leurs patients de près, ici on travaille à distance! On s'autorise même parfois un excès "grave-grave", comme un spaghetti de blé avec les copains une fois de temps en temps, sans craindre de rechute systématique le lendemain - puisqu'on a stabilisé le terrain. 

Résumé du régime Kousmine (voir aussi un extrait d'un prochain livre: "principes de l'assiette énergétique" et "cuisine nature" en format Acrobat PDF). Je choisis délibérément d'exposer une plate-forme et non des injonctions précises. A détailler plus avant, on tombe dans le défaut de ces régimes "one-size-fits-all". Appliquez ces principes à vos goûts propres, aux limites culinaires que vous vous reconnaissez d'expérience, aux produits que l'on peut trouver facilement chez vous (poissons gras des mers froides dans les Cévennes?).

  *************A.Kousmine Comme Seignalet*************** 

  • 1. qualité des huiles végétales, équilibre en oméga 9, 6 et 3 (elle insiste beaucoup plus sur la compréhension juste de cet équilibre et sur la stabilité des huiles)
  • 2. aliments les plus biologiques pour ingérer le moins de résidus possible 
  • 3. sans additifs 
  • 4. éviter les molécules de Maillard: aliments crus ou cuits à la vapeur douce (pas étouffée, pas pression - mon commentaire: bof, bof, on en revient...) 
  • 5. produits animaux issus d'élevages en plein air, à l'ancienne (pâturages, etc)  

 ************B. Chez Kousmine, différent de Seignalet****************** 

  • 1. Les fromages sont autorisés, mais réduits à la portion congrue: 30 g par jour au grand maximum - en tout cas PAS tous les jours 
  • 2. Réduire les quantités de graisses animales -> manger 70G de viande là où vous consommiez 150g avant, ne pas consommer de fromage après un repas de viande. (mon commentaire: il est des profils qui tirent mieux parti de la viande ou des périodes de la vie où c'est le cas, à individualiser donc).
  • 3. manger du poisson deux fois par semaine (truites de pêche, par exemple; en Cévennes, les sardines et le maquereau en boîte c'est parfait, et c'est mieux que du saumon de grande surface) 
  • 4. Doubler, tripler les doses de végétaux: 800g par jour de légumes, 2 fruits par jour  
  • 5. Consommer des céréales complètes TREMPEES en quantité modérées (le pain peut être cuit à la vapeur, c'est délicieux, et subira une fermentation longue)
  • 6. Varier les céréales de jour en jour, mais pas sur la même journée 
  • 7. Consommer les oléagineuses TREMPEES 
  • 8. Elle limitait la cuisson à la vapeur douce, mais pour certaines pathologies recommandait le tout cru - comme les PCE (poly-arthrite chronique évolutive?). Le tout-cru n'est qu'une option. 
  • 9. Réduire la consommation de sucre blanc ou même complet: desserts de fruits (mousses, pommes au four, etc). Elle était très stricte: zéro virgule zéro chez les plus affaiblis.
  • 10 Limiter café ou thé à une dose minime (soit très léger, soit un seul par jour) 
  • 11. De temps en temps, chez des copains, une tarte au fromage ... ça ne se refuse pas...   

Elle ne comptait pas que sur l'alimentation pour soigner les gens, mais était aussi médecin allopathe.   Les autres piliers de sa méthode : 

1. Combler les carences établies par un équilibrage en vitamines, minéraux en surdosage (ça ne marche vraiment qu'en méga-doses ET en complément d'une alimentation par ailleurs équilibrée). Dans les cas de maladie grave, elle supplémentait en vitamines et minéraux systématiquement (parfois par injection en cas de fragilité excessive). Plus équilibrage des acides essentiels par l'alimentation, parfois par ajout en gélules dans les cas graves 

2. Contrôle et gestion de l'équilibre acide-base, pour monitorer entre autres l'élimination des déchets. Certaines personnes ont une génétique et un historique tel qu'ils stockent mieux les déchets: toxines dues à la consommation excessive de produits animaux ou céréaliers, molécules chimiques comme la dioxine, métaux lourds, restes d'additifs...  (voir ton livre de seignalet). Ces "déchets" tournent dans le corps, il faut contrôler l'efficacité du désencrassage. Pour aider l'élimination, rien de mieux que l'exercice au grand air. 

3. Contrôle strict de l'hygiène intestinale. Vous aurez peut-être lu dans l'un de mes livres les passages où j'indique les critères de Kousmine en matière de selles... :):) 
En cas de déficit (signe d'une toxi-infection selon ses termes, qu'on nomme dorénavant "dysbiose intestinale"), elle préconisait les lavements intestinaux suivis d'instillation d'huile. 

4. Médicaments, bien sûr.   

Moi, pas grand sorcier blanc, moi petit vermisseau du net de la santé, je rajouterais le commentaire sur le repos qu'on peut lire dans la page de FAQ. C'est la clé du succès en cette période d'hyper-interventionnisme et d'agitation généralisée, où on croit qu'on peut faire l'économie de bercer ce corps qui crie...   

Je me répète: l'apport de Seignalet est extraordinaire dans le grand public, car il fait passer le même message que nous tous, amateur d'une nouvelle assiette. C'est un peu le Montignac de la nutrition alternative. Mais j'ai un pincement au coeur quand je pense au merveilleux pont qu'il aurait pu lancer entre nous et la médecine classique. Par sa naïveté, son manque de rigueur et ses erreurs que même une ménagère de cinquante ans peut repérér, il se décrédibilise auprès du monde scientifique. Et hop, encore un coup dans l'eau... C'est dommage.


Q Etant Docteur en Sciences et non en Médecine, un point m'a particulièrement interpellée: le livre de Signalet. Pourriez vous m'en faire connaître lesréfer. exactes et le nom de l'Editeur.

R Vous trouverez les informations dans la page Seignalet  sur mon site perso.

En fin de page, sur la toute dernière ligne, des tableaux de résultats. A noter que ses résultats de 88 - 90 ou 100% de rémission, qui impressionnent au premier abord, concernent des personnes qui ont continué son régime (un peu strict à mon goût) et non pas la totalité de sa patientèle. Or, selonn son témoignage propre, sur dix personnes qui le visit ai ent , en moyenne cinq accept ai ent d'essayer, et deux continu ai ent plus de dix jours. Vous auriez relativisé par vous-même de par votre formation, mais je pense nécessaire d'être rigoureux lorsqu'on s'adresse à des personnes qui souffrent et qui ont peur.  

Mon expérience de contact avec des malades qui ont essayé (sans la pratique directe de Seignalet ou d'un autre médecin au fait de la méthode) est loin d'afficher les mêmes résultats sur la durée. Bonne lecture!


Q je suis un régime type Seignalet qui a déjà produit des effets intéressants depuis 3 mois. Par contre, je consomme d'importantes quantités de riz complet+gomasio+tamari. Mais j'ai aujourd'hui un sacré doute. Se pourrait-il que du riz (complet) en excès soit plus nocif qu'autre chose?

R Le riz complet ne peut être nocif sauf:

  • 1/ si vous en consommez beaucoup sans le faire tremper quelques heures pour en désactiver les phytates (c'est la céréale la moins riche en acide phytique, c'est donc un moindre mal); quand on en mange peu, cela n'importe pas
2/ si vous en consommez beaucoup si vous avez un terrain dit hypoglycémique, dont le pancréas réagit au riz et à tous les féculents comme si c'étaient du sucre.

3/ si vous continuez longtemps, car c'est un programme de drainage intensif...

4/ si vous êtes, cas exceptionnel, réactif aux oxalates

La cure macrobiote consistait en riz uniquement + un peu de gomasio + persil et huile. Et point. Et des personnes s'y tiennent encore après plusieurs années!

  Si, après 6 mois, les effets seignalet ne se maintiennent pas, alors on se pose une question. Avant cela, profitez de vos améliorations.

Certains praticants de Seignalet consomment beaucoup de riz par un réflexe naturel: un excès de cru est parfois dévitalisant, et on recherche naturellement les aliments réchauffés par le souffle du feu! En médecine chinoise, le gomasio est très yangisant et équilibre l'excès de yin du régime Seignalet. Idem le tamari. Le riz est neutre. Si vous trouvez d'autres réponses, merci de me les faire suivre, j'en suis gourmande.


Fin de mes réponses aux mails sur le sujet de la paléonutrition et de l'alimentation anti-inflammatoire.

Le livre sur le sujet est sorti sous le titre initial "Mon assiette en équilibre", renommé depuis 2014 Paléo: le bon plan.

Merci de votre confiance et de votre attention.


retour à la page de base