taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Retour aux autres témoignages

Dans la série des témoignages de santé
stretching et hémochromatose ou arthrite/ostéoporose

Améliorer sa santé en prenant conscience de son corps, c’est possible grâce au stretching.

Qui est Jacques Gauthier ?

Un marcheur sexagénaire qui a traversé le Québec en 1997, soit 1800kms.
En 1999, Jacques Gauthier entreprend la traversée du Canada, soit 6500kms.
En 2002, ce Canadien plein de vitalité a, en projet, un tour des Etats-Unis, soit 10000kms. Voilà 10 ans, notre marcheur était voué à la quadriplégie !
A l’âge de 40 ans, sa main gauche se paralyse complètement. Une maladie s’attaque à son système nerveux provoquant des douleurs atroces. Après quelques mois, la maladie s’étend pratiquement à l’ensemble de son corps, il voit la quadriplégie complète se rapprocher rapidement. Afin d’atténuer la douleur et ralentir les crises, les médecins lui prescrivent de la cortisone. Durant des années, la maladie poursuit sournoisement son chemin. Les effets secondaires de la cortisone se manifestent sous forme d’arthrite et d’ostéoporose. Il prend conscience de l’état de son corps et décide d’arrêter toute médication. Il doit cesser toute activité et partage son temps entre le lit et le fauteuil. Quelques mois plus tard, il entend parler des bienfaits des exercices d’étirement. En seulement trois semaines, il retrouve 50% de sa mobilité.

Moi-même, j’ai bénéficié de son expérience. J’étais un marcheur de moyennes randonnées. Avec mon fils Benjamin, nous avons parcouru pas mal de sentiers de moyenne montagne à la découverte de merveilleux paysages et sachant apprécier la quiétude de « Madame Nature ». Un problème chromosomique a causé des dégâts au niveau articulaire et musculaire.
Adieu les belles randonnées en montagnes. Marcher est devenu de plus en plus pénible. Cependant, je m’imposais un parcours de deux kilomètres le dimanche. Le bricolage étant mon passe-temps favori, j’ai dû me résigner à quitter mon atelier pour les fauteuils de mon salon. Dans ces conditions, la déprime gagne vite du terrain ! Mon épouse lit un article dans l’Avenir, « Il s’étire pour pouvoir marcher ». Réaction directe : « Voilà ce qu’il te faut ! »
Le 04 mai, j’assistais à la conférence de Jacques Gauthier à Belgrade, la semaine du 07 au 11 mai, je suivais les cours de stretching. A l’heure actuelle, je parviens à parcourir, en marchant d’une façon continue, des circuits de +/- 8 kilomètres. Des étirements quotidiens me font prendre conscience de mon corps et de ses limites. Durant le mois d’octobre, j’ai suivit un stage de perfectionnement organisé par Jacques et Dorothée afin de partager mon expérience dans la pratique du stretching. Pour moi, le stretching est au Occidentaux ce qu’est le yoga aux Orientaux. Et voilà ma petite histoire en bref!   Depuis 2001, je m'étire pour pouvoir vivre normalement. Des problèmes similaires étaient déjà apparus à l'age de 30 ans.A l'époque, j'ai découvert la macrobiotique grâce à un ami travaillant à la firme Lima. Cette aventure m'a permis de vivre sans trop de problèmes jusqu'à 45 ans. A l'âge de 47 ans, après deux années d'examens cliniques, l'hôpital de Mont-Godinne diagnotique une hémochromatose. En 2002, après la rencontre de Jacques Gauthier, avec une amie j'ai créé un groupe "Etirement-santé".

Retour à la table des matières