taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Petits matins
ressourçants


 

Milk-shake de l'athlète

(extrait de mon livre Cuisine nature... en herbe, 1998, épuisé)

Connaissez-vous un enfant qui n'aime pas être en forme ? Sans compter tous les petits garçons qui visent le statut d'Hercule ! Voilà la première pierre : un milk-shake sans lait de vache, à base de lait d'amandes, de jus d'agrumes, de fruits secs et d'une banane écrasée qui tient lieu de sucre. Tout mou, tout doux, plus d'excuses pour ne rien manger avant de partir sur les routes de la vie.

N.B. une banane - eau à volonté - une cuill. c. à une cuill. s. de purée d'amandes  (ou yaourt)-  un filet de jus de citron - 1/2 jus d'orange - 4 abricots secs pré trempés (ou selon votre stock des dattes, des figues ou des raisins secs) - une cuill. c. d'huile de tournesol V.P.P.F.*

Versez dans le bol du robot mélangeur la banane coupée en gros dés, l’eau, la purée d’amandes, les jus de citron et d’orange, les abricots ou fruits secs (qui auront trempé quelques heures dans un peu d’eau et l’huile de tournesol). Cette dernière sera émulsionnée dans le tout : elle ne se goûtera pas, mais apportera tous les bienfaits de la vitamine dite “F”.

2.   Laissez tourner l’appareil jusqu’à ce que le mélange mousse un peu – ben oui, sinon ce n’est pas un milk-shake, Maman !

   Le même milk-shake peut être réalisé avec du lait frais ou du yaourtà la place de purée d’amandes et d’eau.

   En saison, les abricots secs seront remplacés par 100 g de fraises, ou tout autre fruit : cela deviendra une Soupe de fraises ou une Crème de bananes (tome I).

   On peut imaginer y ajouter une cuillérée à café de miel, une cuillérée à café de noisettes râpées ou quelques amandes concassées*.

Ce petit-déjeuner a l’air léger.  Il  est pourtant complet.

Il est évident que le lait de vache est toléré par certains : on aurait pu l’utiliser dans ce milk-shake. Mais nous abusons de toute façon de lait, paraît-il : pourquoi ne pas essayer un peu de lait d’aman­des pour alléger les doses ?

Ce muesli apportera les fibres et bienfaits des amandes et des fruits secs, les acides gras essentiels de l’huile de tournesol V.P.P.F., les nutriments prébiotiques de la banane – dont des amidons qui tiennent un peu au corps lorsque l’enfant en est demandeur – et la vitamine C du jus de citron et du jus d’orange frais.

Presque tout y est cru, si on y met un peu du sien : vous tirerez alors tout bénéfice de tous les ingrédients. C’est une recette qui entretient véritablement des corps d’athlètes… à l’inverse des flocons tout flous ou du sucre blanc.

La recette révisée est partie dans Petits Déjeuners et collations!

Probiotiques et prébiotiques. Comme nous l'avons vu dans le tome II, il existe des aliments qui sont capables de ré-ensemencer à toute allure la flore intestinale détruite : ce sont les probiotiques*. Certains considèrent à l'heure actuelle le côlon comme le siège de cinquante pour cent de nos défenses immunitaires, entre autres par le rôle bénéfique de cette flore. Ce sont le yaourt et tous les autres produits naturellement LACTO-FERMENTES (voir tome II et tome IV), ainsi que les préparations lactées au bifidus récemment apparues sur les marchés (un peu cher, peut-être ?). N'écoutez pas trop les sirènes des forçats du marketing qui vont démontreront que le yaourt n'arrive pas intact jusq'aux intestins... et que seuls arrivent à destination les petits pots de lait fermenté, très chers - tiens, justement, la fin justifie les moyens...

On les accompagne généralement de prébiotiques, ou fibres particulières, qui nourrissent la flore bénéfique du côlon au détriment des bactéries pathogènes qui alors dépérissent. Ces prébiotiques se trouvent dans les bananes, l'ail, l'orge, le miel, l'oignon, le blé, les tomates et tout spécialement dans les topinambours.

Si votre alimentation est riche en ail, bananes, tomates, oignons, vous voilà parés de prébiotiques. Si vous aimez les yaourts, vous voilà équipés en probiotiques. Et si vous servez du yaourt aux bananes... le rêve!

Purée d'amandes. La purée d'amandes s'achète en magasin de produits naturels et se conserve dans un réfrigérateur. L'huile qui surnage dans le bocal est une partie de la purée, ne la laissez pas de côté et incorporez-la dans les préparations, car ses acides gras sont tout bénéf'. La version garantie bio que j'utilise est garantie crue et sans additifs : les amandes sont pelées, puis simplement broyées et additionnées d'un petit peu d'eau. Ajoutée aux plats de céréales, farineux, pommes de terre, la purée d'amandes en facilite la digestion pour nos petits qui ne sont pas toujours de grands mâcheurs. Or, c'est la ptyaline salivaire qui aide à décomposer les amidons de ces aliments. À condition de ne l'ajouter qu'en fin de cuisson, la purée d'amandes contient des enzymes qui, en quelques minutes de repos, peuvent faire le travail à la place de cet enzyme salivaire.

On pourra remplacer le lait de vache par du lait d'amandes : il s'agit de purée d'amandes délayée dans de l'eau, pour une proportion de 4 à 9 volumes d'eau pour 1 volume de purée. Ce substitut de lait peut paraître cher au premier abord comptable. Pensez que vous obtenez PLUS que du lait : les amandes sont devenues un complément de notre alimentation carencée en moult nutriments, elles sont digestes et ne provoquent aucun des troubles annexes à la consommation du lait. Ce lait d'amandes maison n'aura alors rien à voir avec les poudres à reconstituer que l'on trouve dorénavant dans le commerce.