taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Petits matins
ressourçants


 

Tartine Tonus

(extrait de mon livre Cuisine nature... en herbe, 1998, épuisé)

Tartinez une belle tranche de pain d'une banane mûre écrasée que vous aurez mélangée à de l'excellent fromage frais fermier, éventuellement à quelques noisettes en pâte : tout y est, vos petits seront vraiment nourris de belles et bonnes saveurs vigoureuses... et y auront retrouvé le goût tout mou qui semble les rassurer.

N.B. un petit suisse ou 3 cuill. s. de fromage frais fermier - 1/2 banane mûre - une cuill. c. de purée d'amandes ou de noisettes - une cuill. c. d'huile de tournesol V.P.P.F. (ou de carthame) pas de cuisson

1.         Fouettez l’huile de tournesol dans le fromage frais. Ajoutez la purée d’amandes ou de noiset­tes. écrasez la banane dans ce mélange. N’ajou­tez du sucre intégral que si vraiment la banane n’est pas assez mûre. La purée de noisettes en boîte est souvent sucrée à la source. Mélangez intimement.

2.         étalez le tout sur une tranche de bon pain (blanc, gris ou bleu pâle, mais idéalement au levain, car bien plus riche en ferments lactiques que le pain à la levure, à la fermentation alcoolique).

3.         Remettez soigneusement l’huile de tournesol ou de carthame au réfrigérateur : les huiles V.P.P.F. (sauf l’olive et la sésame) se gardent impérative­ment au frais. Faute d’être d’une fraîcheur irréprochable, leurs composés ne seraient plus aussi bénéfiques, ils deviendraient même néfastes.

         Une demi-banane mûre écrasée sur du bon pain peut suffire au bonheur : c’est de la confiture minute de fruits, en quelque sorte. La banane est riche en multiples nutriments dont on découvre seulement maintenant la finesse et les atouts santé. Veillez simplement alors à ce que les acides gras essentiels soient apportés par quelques amandes au même repas, par exemple avec un peu de purée d’amandes. Ces dernières, combinées au pain semi-complet et à la banane, apportent les protéines en suffisance : le fromage n’est alors plus nécessaire.

         On pourrait mélanger au petit-suisse des noisettes que l’on moulinerait avec des raisins secs qui auront trempé une nuit dans un fond d’eau.

La recette révisée est désormais dans Petits Déjeuners et collations.