taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

La chrononutrition du docteur Delabos


Lire le pitch

15.7.2017 Ma copine Noémie vient de reprendre plein de poids: elle avait pratiqué la cétogénique pendant six mois, elle a arrêté il y a quatre mois. Elle est désormais bien évidemment plus grosse qu'avant. Je ne suis pas madame soleil, mais je pouvais quasi le lui prédire. On ne garde le poids perdu avec les régimes qui si on les poursuit en permanence. On le reprend si on revient à une alimentation ordinaire. C'est un des dix commandements de la nutri, que peu de conseillers vous transmettent. Et cela se comprend! Ils se tireraient une balle dans le pied...

Noémie veut reperdre cet excès, refaire une cure pauvre en sucres. Halte là, chère amie. Le même phénomène va se répéter... Je réitère: ce ne sera efficace que si elle continue ce système à vie. Choisissons donc le système qui est tenable à vie, pour elle. Elle me dit que la meilleure méthode pour elle est la cure antifatigue. Soit. Analysons avec elle: est-ce le très haut taux de légumes? Oui, me dit-elle, mais elle mange ainsi de toute façon. Est-ce le cru? Non, ça ne lui va pas... Finalement on découvre que c'est le dîner léger et le petit déjeuner dense et lourd qui lui conviennent.

image du site http://www.wijzerweb.be/prague.html

Dans mon topo "une cure antifatigue", j'ai installé le système que recommandait la doctoresse Kousmine sous le libellé du titre de ce billet et j'écrivais: "Nombreux sont ceux qui retrouveraient une taille d’elfe, un teint clair et une vitalité de gamin en inversant simplement les rythmes alimentaires et en mangeant plus gras le matin, plus dense le midi et très léger le soir, ne fut-ce que le temps d’une cure. "

Mangez comme un roi le matin, comme un prince le midi, comme un manant le soir

Noémie peut simplement suivre l'assiette ressourçante de mon livre nourritures vraies, en prévoyant ce rythme particulier. Mais elle aime des grilles et des codages plus précis encore. A qui se référer en français? J'ai déjà transmis mes notes de lecture de la méthode Rapin "Time Nutrition". Je pense aussi au docteur Delabos, qui a valorisé ce système en France, en diététique classique (en alternutrition à la Kousmine, ce système est bien connu des naturopathes). Il l'a testé sur lui-même lorsqu'à la quarantaine, à l'arrêt de la cigarette, il a pris 20 kilos. Le docteur américain Kruse alias "Krazy Kruse" est aussi un fana de la chrono, il a de longs billets très documentés sur le sujet , mais il faut avoir fait bac +10 pour le suivre et bien sûr être anglophone aguerri. Il ajoute un concept: la saisono-nutrition (!).

Malgré mes mises en garde, mon autre copine Roberta essaie toutes mes cures depuis quelques années (Nouvelle flore, Retour au calme, Cure antifatigue...) alors que ses troubles digestifs viennent plus de son cerveau que de son intestin: elle "croit" qu'il faut manger peu de farineux et beaucoup de légumes, comme le serinent tant de conseillers selon la mode actuelle (low-carb ou Seignalet). Dommage, lui seriné-je à mon tour depuis 3 ans, car elle semble avoir le même profil que moi: plus ressourcée et nourrie par de tout bons farineux et un nuage de légumes, ainsi qu'une belle proportion de protéines (pour résumer, c'est plus subtil en réalité mais internet oblige il faut faire court). Sa solution serait bien plus simple qu'une cure: s'éloigner de ces mouvances et s'attacher à ce que son corps demande vraiment. Comme Noémie, elle a besoin d'une voix ferme et de guides. Eh bien ce sera aussi la chrononutrition selon Delabos, car il est médecin. Il existe des groupes de delabosettes à qui Roberta pourra se rattacher quand elle doute.

Ma différence avec ces seigneurs que sont Rapin, Kruse et Delbos? J'extrais le passage ad hoc dans un des mes topos: "Comme chaque facteur détaillé dans ce programme, le choix des rythmes alimentaires après la cure antifatigue sera fonction de votre profil métabolique dès lors que vous serez recentré sur vos besoins propres par une quinzaine de drainage. Il n’existe pas de programme taille unique... Il se peut très bien que vous découvriez que vous vous sentez mieux à ne manger qu’à partir de midi. Combien de mangeurs ne rencontre-t-on pas qui tiennent une forme remarquable en ne mangeant que deux fois par jour ?".

Mon angle de vue est le "devenir soi nutritionnel", j'utilise donc d'autres ressorts que ces conseillers. Je prône l'alimentation intuitive, seule garante de trouver votre mode alimentaire optimal.

Découvrir la méthode Delabos

La méthode Delabos ne sert pas seulement à mincir, elle peut être utile comme repère pour certains profils hyperaériens que je décris ci-dessous.

J'ai résumé les quelques règles communes à Kruse, Rapin, Delabos ici
Pour une découverte plus en profondeur, pour vous faire votre propre avis, commencez par lire les billets sur le sujet par l'excellent Bernard Bel, qui après avoir travaillé en électronique et informatique pour la musicologie expérimentale et la linguistique, puis en archivage de données numériques, est retraité et consacre la majeure partie de son temps à s’informer sur les publications relatives à la santé, dont il met à l’épreuve les recommandations au quotidien. Ses billets sont limpides, touffus et clairs à la fois. L'avantage par rapport aux livres des docteurs Rapin et Delabos: une belle mise en perspective, ce qui permet de réfléchir le sujet.

Puis achetez un livre sur la chrononutrition "normale" du docteur Delabos. Ne le suivez pas dans son régime "starter", qui n'est qu'un hyper-régime sous-calorique sous-glucidique et surdosé en tryptophane. Réduction calorique et réduction glucidique: vous reprendrez du poids, c'est garanti! Et probablement plus que ce que vous avez perdu.

Lire mon regard latéral sur la méthode

Pourquoi CELA marche?

Un des avantages majeur de la méthode, qui est quasi le seul que je retiendrais, pour en avoir vu les effets sur les personnes à qui je donnais cours de nutri, serait le rythme alimentaire: à manger protéiné salé le matin au lieu d'une tartine de confiture, tout le monde s'en sort mieux. La méthode n'autorise pas d'ajout de sucré le matin.

Avantage secondaire, qui en découle: délai de 5 heures entre le petit déjeuner et le déjeuner. C'est normal quand on a bien mangé protéiné/salé, le matin, on n'a peu faim pendant de longues heures alors qu'en commençant avec du sucré, la faim apparaît rapidement. On ne grignote pas. Cela rejoint tous les conseils naturos d'anti-grignotage naturo, conseils dont un des partisans les plus convaincants est Robert Masson (voir son explication du CMI perturbé par le grignotage dans ce billet-ci).

Quelques avantages mineurs: le docteur Delabos prône l'évitement du lactose, mais pas du fromage. Super, car le lactose provoque des fermentations chez beaucoup de mangeurs. Ceci dit, il oublie de préciser qu'on peut faire son propre yaourt, son propre cottage cheese sans lactose.

Il modère les excès français classiques de vouloir manger de tout, tout le temps: " à midi, pas d'entrée, pas de salade, pas de  fromage, pas de dessert, pas de vin, pas de pain". Chouette, un peu de contenance ne fait pas de tort. Les troubles digestifs ne sont souvent que cela: des excès permanents.

Un autre avantage est celui qu'on retrouve dans tous les régimes: des quantités et des grilles horaires. Miam! Je dois pas réfléchir, je suivrai son protocole. Ssi c'est utile au début de la réforme alimentaire, comment imaginer que le monde entier est fait pour manger comme lui et que poursuivre ainsi sera bénéfique? Exemple pour le repas du matin. "En fromage et charcuterie, vous pouvez manger : votre taille en cm - 100 grammes. Par exemple, si vous mesurez 1m60, vous pouvez manger 160 - 100 = 60 grammes de fromage. En pain, vous pouvez manger la moitié de la quantité de fromage/charcuterie. Par exemple, si vous avez le droit de manger 60 grammes de fromage, vous pouvez manger 30 grammes de pain."

On peut regretter le goûter quasi obligatoire. En mangeant selon sa nature et selon sa faim à 13h, la faim ne devrait pas surgir avant 5 heures, ce qui nous mène à 18 heures au bas mot, l'heure idéale pour dîner... si on écoute son corps (et pas si on suit une vie tourbillonnante).

Je regrette aussi les doses de légumes (en gros, ça se limiterait à 3 cuill. s. par jour), car le docteur Delabos ne se rend pas compte qu'il a défini un régime pour les profils qui fermentent trop les légumes. Souvent des vâta déséquilibrés, de groupe sanguin 0, de diathèse 1 ET de type chasseur. Quid de tous les autres? Ce qui fait presque 90% de la population...

Je ne garde de sa méthode (et encore pas pour tout le monde) que le rythme "roi/prince/manant" - voir les 4 règles. Car le reste est un peu fantaisiste et pour le moins militaire. Par exemple:

  • du poisson ou des fruits de mer le soir **tous les jours***?
    Je ne dois pas expliciter, j'ai déjà écrit des tonnes sur le sujet de ce type d'erreur nutritionnelle.
  • des protéines légères comme du poulet le soir?
    Que dire des pauvres profils denses comme les D1 aériens pour qui manger du poulet ou du poisson équivaut à ne rien manger? Laissez alors les animaux tranquilles et ne mangez que des légumes, tant qu'à faire. Ou accompagnez-les d'un petit oeuf à la coque.
  • interdiction des soupes (comme Pierre Pallardy)?
    pourquoi? Si ce n'est qu'avec ce que je suppose être son profil (voir plus haut), le docteur n'est pas attiré ni nourri par les soupes, qui sont source de fermentations chez lui.
  • maximum 3 cuill. s. de légumes par personne le soir?
    Quid des profils très légumiers, des cueilleurs ou des profils pitta qui sont ressourcés/calmés par les légumes?
  • des légumes obligatoirement cuits?
    pas de crudités pour ceux qui aiment les salades croquantes? On revient à l'antienne: c'est selon profil...
  • le midi: 160g de viande pour tout le monde?
    Quid des profils semi végés ou même végés? Des gens qui n'aiment pas la viande, tout simplement...
  • pas de référence à des nourritures vraies ou même simplement de la cuisine nature basique ?
    J'ai vu un reportage YT où une des pratiquantes n'utilisait QUE des aliments de dépannage de resto-snack pas cher. Je ne prédis pas une réussite durable...
  • pain et fromage et tous les matins?
    Je comprends cet attachement pour être une hypervâta moi-même: le blé et les graisses laitières me tiennent verticale, comme s'ils étaient ma colonne vertébrale. Je pourrais survivre en mangeant du pain et du comté, ou même des millefeuilles. Mais quid des autres profils?
    En outre, ils ne spécifient quel pain et quel fromage...
    Et oublient les réactifs aux fructanes du pain...
  • des affirmations non étayées par les études ou le terrain comme "légumes et soupe, lait et yaourt fabriquent de la cellulite"...

En outre, c'est UN REGIME. Ne vous laissez pas tromper par les discours des delabosettes ou du docteur Delabos lui-même, qui prétendent l'inverse. C'est un régime puisqu'il installe la restriction cognitive*: je ne PEUX PAS manger de légumes parce qu'on est à midi, je ne PEUX PAS manger de dessert car il n'est pas seize heures, je DOIS manger le matin, je DOIS en plus manger du pain et du fromage. Et si j'ai envie d'une belle salade folle le midi? Et si j'ai envie d'un jus de légumes le matin? Et si bien sûr je pétille et danse après ces repas. Le fait de nier un appel instinctif du corps EST un régime. Régime = enrégimentement par un colonel. La meilleure preuve: le docteur prévoit des repas jokers, où on est libre. Si on est libre deux fois par semaine (sur 21 à 28 repas!), c'est qu'on n'était pas libre avant, tiens!

Ma conclusion. Noémie est quasi une pro de la nutrition, elle n'a pas besoin de la méthode en soi. Elle utilisera les références scientifiques de la chrononutrition du docteur Delabos ou de Time Nutrition pour se convaincre de tenir le rythme "roi/prince/manant". Elle a d'autant moins besoin de la méthode qu'elle est de groupe sanguin A, D2/roseau, pitta - soit les 3 profils qui sont vraiment légumiers.
Roberta emploiera ces mêmes références pour se persuader que les légumes ne sont pas une mine d'or pour tous, contrairement à la doxa officielle et alternative. Je crains que l'une et l'autre ne pâtiraient plus qu'elles ne bénéficieraient de la méthode telle quelle, tenue en permanence, sans l'adapter et la comprendre. J'ai résumé pour elle les 4 règles à suivre dans son plan alimentaire perso. Voir ici.
Pour une personne qui commence la transition alimentaire, je trouve que ce serait une mise en bouche idéale, un tremplin de découverte. En particulier pour les profils vâta déséquilibré (en excès), de type chasseur et de groupe sanguin 0. En particulier pour quelqu'un qui se serait fourvoyé dans des essais alimentaires préalables (cru, végé, crudivore, dukan etc.). Une transition pour 3 à 4 semaines, pas plus. Délai au-delà duquel on pourra faire un petit travail introspectif pour repérer ce qui a été bénéfique dans la méthode et ce qu'on peut laisser de côté.
retour au blog