taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre Sortir de la
cacophonie gastrique


 

Livres annexes, à lire (coachs)

Extrait d'un des ajouts dans l'édition 2017, sous le titre "Comprendre les bases en vision classique - Hors profilage et hors mouvance RGS", pages 21-22

Dans Du gaz dans les neurones, je m'adresse aux mangeurs qui ne veulent pas s'encombrer la tête de théorie: ils veulent tester une cure "Nouvelle flore" pour se guérir des tensions digestives, si pas amorcer une rémission de maladie plus grave (rectocolite et Crohn). Dans ce topo expert-ci, j'expose à l'intention des férus de nutri et des praticiens les tenants et les aboutissants de la mouvance RGS dont je m'inspire pour cette cure. Par quel livre compléter la documentation, pour une vue synthétique de ce que l'on sait aujourd'hui de l'intestin irritable? En cette année 2017 où se publient à foison des livres expliquant comment soigner le colon irritable, on ne sait plus où donner de la tête. Je sors du lot deux ouvrages, dont la lecture me semblent essentielle pour comprendre les enjeux de la dysbiose. Tous les deux se destinent à des profanes passionnés de nutri. Un novice pourra pourtant amorcer son périple par ces deux livres tant ils sont clairs, tout en étant très bien documentés.


Médecin nutritionniste à Liège, le docteur Jacques Médart est l’auteur de Soignez le colon irritable naturellement (chez Thierry Souccar éditions). En termes simples et posés, il explique comment et pourquoi se débarrasser durablement et sans médicament des embarras digestifs. Le docteur Médart offre une approche intégrative, globale en éclairant son propos de quantités d’exemples concrets. De nombreux dessins illustratifs des mécanismes cellulaires. Les causes de l’intestin irritable comme une déficience en acide chlorhydrique, en bile ou en enzymes pancréatiques, un excès de sucres et/ou de protéines dans l’intestin, des séquelles d’infection ou des effets secondaires de médicaments, par exemple. Une mine d’or pour un praticien débutant dans cette approche et pour tout féru de nutrition, qui veut comprendre les nouvelles pistes de diagnostic et de traitement, mais qui n’a pas eu la chance de suivre un cours de physiologie de base en naturologie.

NB. septembre 2017. Il semble épuisé pour l'instant, dépêchez-vous d'acheter les derniers exemplaires. C'est vraiment un must.

Surtout si je le compare aux soupes sans nom que je vois apparaître sur le net depuis peu. Un billet viendra dans quelques jours, sur un exemple particulier.

 


Faut-il présenter notre numéro deux: Le charme discret de l’intestin : Tout sur un organe mal aimé ? Cet ouvrage est un phénomène de librairie depuis deux ans. L’auteur, la jeune doctorante Giulia Enders, expose en termes légers mais très documentés le microbiote, l’intestin comme deuxième cerveau, et l’utilité de le dorloter au lieu de l’ignorer. Ici aussi, quantité de techniques concrètes.

 

Que vous proposé-je de plus dans ce topo expert-ci ? Je me concentre sur l’hypothèse Gottschall. J’exposerai quand, pour qui, pourquoi mettre en place une cure de remise à niveau comme Nouvelle flore. Je me permettrai aussi de remettre en perspective quelques dogmes de la mouvance « microbiote über alles », dans l’angle de mon expertise en profilage. La dysbiose n’est pas toujours la source du désordre (p. 27). On verra que pour certains profils (histaminose, canaris de la modernité, burn-out, etc.) le recours à une cure comme NF est vain — pire il peut être délétère (p. 136); que les nourritures vraies sont incontournables pour un rééquilibrage du tractus digestif (p. 30); que les intolérances alimentaires ne sont probablement que la conséquence de la dysbiose et ne devraient pas être mises au pinacle (p. 31). Et enfin, l’on peut envisager une autre entrée en action alimentaire, comme une cure pour se guérir de l’insulinorésistance (p. 37).

 Retour au blog