taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre Sortir de la
cacophonie gastrique


 

Nouveautés 2017

Ajouts de l'édition 2017. Et omissions (j'ai ôté les schémas selon profil, trop rigides).

Infographies

J'ai intégré les nouvelles infographies:

Voir aussi sur ce blog "le décodage pédagogique des infographies, pour les coachs"

Livres de pros

 

Phases des fibres - le cas des zérocarbers

Jules fait partie des cas rares de mangeurs qui se découvrent adaptés à pratiquer en rythme de croisière ce qu’on appelle du zéro-carb. C’est une phase A des fibres très réduite puisqu’aucun glucide n’est consommé, à l’instar du jeûne au gras que constituait la phase d’induction de la méthode Atkins au tout début. Malgré qu’il se sent rajeuni, qu’il a maigri, que ses selles sont normalisées et qu’il a retrouvé de l’énergie, son entourage le pousse à réintroduire des légumes et des fruits, sources de fibres. Sur la foi d’études cliniques bien connues du grand public... Et si l’on faisait plutôt confiance au microbiote de Jules ? Vérifiez régulièrement avec lui l’état de ses sentinelles perso, analysez ses marqueurs sanguins, déduisez ce qui doit l’être.

NB sur le zero-carb. Les mangeurs fragiles de naissance ou par acquit (canaris sensibles aux salicylates ou aux amines), de groupe sanguin 0, clairement chasseurs ET dysbiotiques (que de critères !) auront peut être envie de creuser la piste. Ou encore les Tarass boulba de nature, qui veulent se la jouer « retour aux sources » . Ce sont ceux qui ne semblent pas prospérer avec des probiotiques ou chez qui la consommation de prébiotiques fait plus de mal que de bien. Je pratique régulièrement des dizaines de jours de zero-carb, car cela semble la diète idéale pour relancer les mécanismes et me drainer tout à la fois — dans mon cas perso, faut-il le rappeler avant que tous ne se lancent dans le zero-carb... Mais je n’arrive pas à pratiquer en permanence. Ce système est excessif à mes yeux dans la mesure où il est peu tenable en société (merci pour ce délicieux repas, chère amie, mais je ne mangerai que le rôti...) et qu’il n’est pas thérapeutique. Il semble que les zero-carbers ne puissent remanger de tout après une passade dans ce système. Qu’elle soit de quelques mois à quelques années.

 Retour au blog