taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

annexes à mon livre
Cinglés de sucres


 

Le site de Barry Groves

Ou LCHF: faire le tri dans la désinformation en nutrition - Notes de préparation 2008 du livre Cinglés de Sucres

Vous mangez trop de féculents et de sucres! Vous ne mangez pas assez gras! Enfin, des bonnes graisses, bien sûr.
Je voudrais tant être plus convaincante. Faute d'être une pro diplômée, je collectionne les plans alimentaires concoctés par des pros, qui font leurs preuves sur la durée. Les médias regorgent déjà des conseils aberrants de nos gouvernants (beaucoup de féculents, des graisses sans nom) ou encore régimes à la mode qui n'ont que le défaut d'être ... des régimes! qui ne sont donc pas tenables sur la durée, qui parfois dénutrissent leurs trop-croyants. Je ne vous bassinerai pas avec ceux-là. L'intérêt de répéter, dites-moi?

Allons donc voir le site Second Opinion de Barry Groves . Je lui dédie une page entière ici. Il publie de nombreux articles sur les bénéfices du low-carb dieting . ça lui réussit individuellement mais cela dépend du profil nutritionnel de chacun.

Ce site très documenté, que nous devons à un autodidacte pointu en nutrition et statistiques, mérite une page entière. J'ai commandé le livre électronique de Barry Groves: Eat Fat, Get Thin (mangez gras, mincissez). J'en ferai une recension ici dès le début août 2006... ou 2016. On se rappellera qu'aucun régime n'est applicable à tous les mangeurs. Il se fait que je suis adaptée au low-carb high-fat, je me suis très bien trouvée sur ce site...

Les anglais-parlants y trouveront des articles sur les sujets suivants. Ce sont des articles pour passionnés. Si vous ne lisez pas l'anglais, il est à gager que votre médecin le lit couramment. Sélectionnez-lui l'un ou l'autre de ces éclairants articles? NB 2017. Un bouton "traduction automatique googlique" a été ajouté 2017. A essayer...

Quelques paragraphes courts repris sur la page index, concernant les graisses, le cholestérol et les maladies cardiaques.

Le mythe du cholestérol.

En plusieurs parties, intitulées
1. introduction; 2. les lipides et les maladies cardiaques 3. Le Bran Wagon? 4. Les dangers d'un taux de cholestérol trop bas 5. Les médicaments anti-cholestérol 6. Quel bénéfice? 7. Que faire alors pour les maladies cardiaques? 8. Question d'éthique 9. Les dangers d'une "alimentation saine" selon le nutritionnellement correct (la fausse diète méditerranéenne: low-fat, high-carb)

Comment tromper le chaland en jouant des statistiques en nutrition

Annonce classique: "Le produit X réduit vos risques de crise cardiaque de 50%". Pour se faire entendre, les firmes pharma et les media affiliés utilisent des statistiques de risque relatif, qui sont sont généralement trompeuses. Les bénéfices réels d'un traitement pour maladie cardiaque sont exposés dans une lettre du docteur Uffe Ravnskov, publiée dans le British Medical Journal. Lire la suite

Le sel et la pression artérielle

Pourquoi la mortalité cardiaque précoce diminue-t-elle en Grande Bretagne?  

L'augmentation impressionnante des maladies cardiaques s'est interrompue soudainement et a même régressé. Les tentatives d'explication (changements diététiques, réductions du cholestérol, moins de fumeurs) ne sont pas convaincantes, ne fût-ce que parce que la diminution a commencé avant que ces paramètres n'interviennent. Lire la suite.

Les graisses ne sont pas coupables

Cette page reprend un article de Gary Taubes, publié dans le magazine Science de mars 2001 sous le titre Une science bien légère en matière de graisses, démontrant qu'un régime riche en graisses ne peut être correlé aux maladies cardiaques. le site de Groves reprend la réponse de l'establishment par la voix du docteur Scott Grundy... (à peu près: Oui, elles sont coupables!) et une contreréponse du dr Uwe Ravnskov, démontant les erreurs de références de Grundy (à peu près: Si c'est vrai, pourquoi devez vous mentir pour le prouver?). Quel combat de coqs! Lire la suite

Quelques mythes du végétarianisme

Le végétarien naïf. Où l'auteur étudie les affirmations classiques de l'école végétarienne (que j'ai soutenues en leur temps dans mes livres) selon lesquelles ce mode alimentaire est plus respectueux des animaux, meilleur pour la planète, meilleur pour la santé. Le soja y reçoit sa petite dose d'esprit critique...
Aussi ce que peuvent produire les régimes excessifs. Un cas de crudivorisme végétal et un cas de végétaliens qui ont vraiment mal tourné. Je n'ai pas le coeur de les reprendre dans mon propre martyrologue sur ce site. Trop triste.

Les graisses animales causent-elles vraiment le cancer?

Deux études scientifiques publiées fin juillet 2003 démontraient que les graisses animales sont liés à de haux taux de cancer. Et ben c'est même pas vrai! l'auteur relit ces études avec bon sens et esprit critique/rationnel. Lire la suite..

Notre histoire d'amour avec le gras: perspective historique

C'est mon article favori. Passons sur les références bibliques. Le reste de l'historique alimentaire est édifiant quant à la passion naturelle de l'homme pour les graisses. L'anecdote qui me plaît le plus: les missionnaires en Australie du Nord avaient toutes les peines du monde à convaincre les aborigènes d'abandonner leurs pratiques cannibales. Un petit rappel à l'ordre suffisait pour les empêcher de manger un homme mince. Si un homme grassouillet venait à mourir, les missionnaires devaient faire le guet au-dessus de la tombe... Quelques paragraphes sur les inuits bien sûr et sur les indiens d'Amérique, mériteraient d'être traduits tout autant que l'expérience perso de Earl Parker Hanson avec le Pemmican (trois variantes: maigre, moyen et gras... devinez lequel l'affaiblissait? et lequel l'énergisait?). 

Commencez au commencement

Comment se nourrir lors d'une grossesse, avant la fécondation? Comment nourrir idéalement les enfants? Dans cet article, j'ai appris une des hypothèses expliquant pourquoi les enfants de mères ayant connu un pic d'insuline lors de leur grossesse peuvent être plus rondouillards que leurs frères (anticorps passant la barrière placentaire). Lire l'article en anglais. .

Pourquoi les régimes low-carb doivent être riches en graisses et non riches en protéines

Où l'auteur rappelle la chimie des hydrates de carbone, protéines et lipides, les sources de glucose, les cétones; où il mentionne le docteur polonais Jan Kwasniewski, qui soigne depuis plus de trente ans des malades (entre autres cardiaques) par un régime très très haut en matières grasses: 10-15% d'hydrates de carbone, 20-30% de protéines et 60-70% de lipides.
Où l'auteur relate entre autres l'expérience dans les années 50 de Vilhjalmur Stefansson, explorateur de l'Arctique, et son collège. Ils ont consommé pendant un an un menu proche de celui des inuits, riche en viande et graisse. Résultats remarquables. Sauf quand les chercheurs leur ont demandé de passer à la viande maigre... : nausées, diarrhées...
Où l'on apprend que les inuits, qui consommaient un régime quasiment no-carb, avaient des taux de cholestérol très élevés, des taux de triglycérides bas  et surtout aucune maladie de type obésité, cardiovasculaire, diabète. Lire la suite.

Le magazine de consommation anglais Which n'a pas testé les régimes low-carb, mais émet un jugement négatif malgré tout

Pour les naïfs qui croient encore à l'objectivité des  "magazines de consommateur", c'est une historiette édifiante. Lire la suite.

Ce sont les hydrates de carbone et non les graisses qui provoquent la prise de poids

Lire la suite.

Les calories comptent-elles vraiment?

Pour les amateurs de régimes amincissants, une vision latérale de la thermodynamique bien comprise. Lire la suite

Le blues de l'index glycémique

Comment ne pas perdre votre temps à apprendre les index glycémiques des aliments que certains régimes à la mode mettent en place. Le respect de ces règles n'a encore pas fait preuve d'efficacité. Lire la suite.

Les arnaques du low-carb

Il fallait que quelqu'un le fasse: dénoncer les sous-produits à la Atkins, qui ne sont plus de la nourriture mais juste du carton, très cher d'ailleurs. L'auteur y calcule le prix que vous payez ces fantômes d'aliments. Les régimes low-carb ne peuvent tout simplement pas être efficace si vous vous fiez à des aliments en plastique... Lire la suite.

William Banting, le père des régimes low-carb

Un autre de mes favoris. Le prix Sophie Coe a été attribué à cet article de Barry Groves par le jury du Symposium d'Historique Alimentaire d'Oxford (2002). Il y raconte le cheminement de William Banting, premier théoricien des régimes low-carb. Lire la suite.

retour page de base