taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Tartes végé
pour les Jules


 

Hoummous

(extrait de la première édition 1996 de Cuisine nature... à toute vapeur)

Une mousse de pois chiches cuits avec du cumin, est ‘montée’ à l’huile et à la purée de sésame, avec de l'ail et du jus de citron.

N.B. 200 g de pois chiches pré-trempés  -   1 cuill. c.cumin en poudre - 2 cuill. s. de crème de sésame ou tahin  -  sel marin ( ou 2 cuill. s. de sauce de soja) - (3 tranches de pain sec trempé dans un fond de lait)  -  1 cuill. s. de coriandre - 2 gousses d’ail -  de ½ à 2 jus de citron en fonction de votre goût - 2 cuill. s. d’huile d’olive  -  1 cuill. s. de persil plat haché  -  1 pincée de paprika doux -   Cuisson : de 10 minutes pour les fourmis à 40 minutes pour les cigales

voir aussi: Hoummous en bouchées

ou en falafels

  1. Faites tremper les pois chiches toute une nuit, puis   laissez-les  cuire à la vapeur douce avec le cumin  pendant   30-40  minutes (10 minutes seulement si vous les avez  fait   germer). N’oubliez  pas  de  rajouter  de  l’eau   dans   le   compartiment      inférieur  du  cu it-vapeur   en   cours   de cuisson : 40 minutes c’est long.
  2. Mixez tous les ingrédients finement.

    C'est une plaie de trouver le bon matériel car ces pois chiches, tout germés qu'ils soient, tout cuits à fond, sont coriacissimes! J'utilise un robot ménager à gros couteau et j'ajoute pour faciliter le travail de l'huile ou de l'eau, en fonction de l'âge du capitaine et de la position de Mercure par rapport à la lune.
    NB. Voir ci-dessous, j'ai trouvé la solution récemment! 2003

  3. Présentez  sur  une  assiette  plate,  saupoudré  de   paprika  et  arrosé  d’un filet d’huile d’olive.  Au  Moyen Orient,  les  convives  partagent la  même  assiette  et  y trempent  leur  morceau  de pain. Ou  servez  sur  du  pain   grillé.

Les pois chiches sont surtout connus pour leur participation active et internationale au Couscous et au hoummous méditerranéens. Ils demandent une cuisson longue, mais sont riches en protéines et en minéraux.

 

Réputées flatulogènes, ces légumineuses ne le seraient que lorsqu’elles sont mal cuites ou mal mâchées par le gourmand pressé. Cuites avec des aromates aux propriétés digestives, comme la sarriette, les graines de fenouil, le cumin ou le gingembre, ou une algue laminaire, elles ne devraient plus provoquer aucun trouble.

 

Tahin. C’est une purée de graines de sésame, encore appelée beurre de sésame. Il vous faudra émulsionner quelques cuillerées de tahin avec de l’eau pour l’alléger avant de l’employer dans une sauce, une vinaigrette ou une soupe. Certains l’utilisent au petit déjeuner sur des tartines avec un filet de miel, c’est un excellent départ vitaminé et minéralisé pour la journée.

Il vous reste trop de hoummous? Transformez-le en falafels, ces croquettes de pois chiches qu'en Egypte on déguste dans des pittas. Ajoutez à la pâte de pois chiches un oeuf, parfois un peu de farine selon la texture, encore plus d'ail pour le goût. Cuisez dans de l'huile à l'orientale (beaucoup d'huile, alors!) ou cuisez au four à 180°C pendant un quart d'heure. Je les moule à la cuiller à glace, c'est bien commôôôde.

falafelglace.JPG (134092 bytes)