taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

  L'avis des scientifiques de l'INRA sur une des légendes véganes


Pâturage et stockage de carbone, © INRA
11.12 "Même lorsqu’ils ont des bases scientifiques, la plupart des arguments avancés pour s’opposer à la viande font la part belle aux généralisations abusives, aux simplifications et aux fausses bonnes idées ". Tel est le constat dressé par une récente revue scientifique dont Jean-François Hocquette et Jean-Louis Peyraud, tous deux chercheurs à l’Inra, sont coauteurs.
 

On sait que la secte végane joue de leviers émotionnels et irrationnels, qu'il est vain de vouloir opposer des arguments logiques à celui qui n'a ni la maturité ni le bon sens de mettre ses convictions en question. "Maturité": je pense avec émotion à ces centaines de milliers d'adolescents et de préadolescents qui sont marqués au fer rouge par les mantras de leur croisade "plus de souffrance sur terre" et qui se lancent dans le véganisme sans se douter qu'ils mettent en péril leur santé adulte - tout ça pour avoir écouté les discours d'une secte.

Je transmets malgré tout ces infos documentées, vérifiées, provenant de cercles scientifiques français, pour que les parents ou enseignants de ces adolescents meurtris puissent la décoder pour eux et la transmettre avec les mots qu'il faut.

L'INRA propose un dossier fourni, où ils démontent un à un, documentation à l'appui, toutes les affirmations de nos nouveaux gourous .

Lire par exemple Quelques idées fausses sur la viande et l’élevage: généralisations abusives, simplifications, fausses bonnes idées ou La viande in vitro, une fausse bonne idée ?

Voir aussi les infographies, comme Les aliments des animaux d’élevage sont en majorité non consommables par l’homme ou L'élevage occupe surtout des terres non cultivables, qui seront publiées sur ce blog sous peu.

 

 

 



retour au blog