taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

annexes à mon livre
Quand j'étais
Vieille


 

Blog & FAQs

 anciens extraits et inédits ou des extraits longs comme "Lyme"
lire le long chapitre: électrosensibles, des solutions
feuilleter la dernière version
télécharger des extraits et un long dossier inédit: "Naturologie: la voie douce"
voir des vidéos sur ce thème
 commencer page 1 -> page 6 de cette série d'échanges mails depuis 2003
  forum
lire aussi le blog "En finir avec le burn-out" (praticiens)
Le livre en est à sa troisième édition (fin 2016).
Après ces longues pages de FAQs, je marque la fin de mes réponses aux mails à ce sujet. Toutes les réponses sont dans le livre ou dans ces pages. Merci de votre intérêt.

24.4.17 Mes infographies sur l'excès de sucres: explications de texte pédagogiques, pour que les praticiens/férus de nutri puissent utiliser ces images dans un argumentaire suivi - les épuisés chroniques étant quasi toujours plus ou moins intolérants aux sucres/amidons. Lire la suite

12.2016. Témoignage réforme en douceur sur un cas d'épuisement chronique.

15.9 L’épuisement chronique : un syndrome multi­factoriel. Ne vous laissez pas séduire par celui qui vous propose une seule clé pour sortir du burn-out. Ce syndrome d’épuisement chronique est survenu après une série d’évène­ments déclencheurs (petits ou gros coups de stress) qui ont fait basculer votre résistance au stress et entraîné des désordres profonds dans l’organisme, désordres généralement interconnectés. Il est vain... Lire la suite

30.8 La prouesse du mois - une infographie pour illustrer en images un phénomène qui mériterait un livre entier: ce qui se passe lorsque les voies de détoxification sont normales et ce qui se passe lorsque le système de détox’ est compromis (chez beaucoup de cas de burn-out et chez les canaris de la modernité). Lire la suite: "Inégaux face à la détox".

28.8 Suite des infographies dans le contexte du burn-out: Un environnement épuré chez soi. Quelques bons réflexes à la maison, essentiels pour les victimes de burn-out et les canaris de la modernité. Faute de pouvoir éviter les polluants environnementaux partout, veillez à vous prémunir au moins chez vous des contaminants suivants.

24.8 Et hop... Encore une infographie qui peut aider les victimes de burn-out, et qui serait utile pour nous tous, qui vivons désormais dans un micro-ondes! La pollution électromagnétique est une épine dans le pied de tous les humains, fragiles ou pas. La différence avec les épuisés? La grande flanchitude de ces derniers face à cette nouvelle forme de pollution, sans qu'ils le sentent vraiment (sauf APRES avoir éloigné les sources). Dans l'image: les mesures qu’il faudrait instaurer, une par une ou toutes à la fois pour se protéger de cette insidieuse sape quotidienne. Voir "Comment se protéger de l'e-smog".

23.8 Les jours qui suivent, je publierai chaque jour une nouvelle infographie via la nouvelle page FB du portail Greenshop (qui vend mes livres, lorsque vous ne les trouvez pas en librairies ou magasins bio). Le contexte: les épuisés chroniques. Aujourd'hui: la métaphore de l'ampoule pour signifier que la nutrition ne suffit pas...

2016: Avis aux futurs écrivains en nutri: il n'est pas de pire sourd.... Lire la suite

2015: Une détox' digitale avant tout - camping-car et wifis - Lyme - un pupitre pour lire couchée


Q. Jai acheté quelques de vos livres en format ebook et vous remercie qu'ils existent dans ce format. Etant une personne aveugle, je peux les lire. ... Déception tout de même, dans "quand j'étais vieille", il n'y a pas les recettes et les lives qui les proposent ne semblent pas exister en ebook. Est-il possible de trouver les recettes autrement? Avez-vous des projets d'éditer des livrs de recettes en ebook, ou l'un ou l'autre ebook qui les reprend? J'aimerais savoir comment cuisiner les propositions. -) Je vous remercie beaucoup de votre attention! Bonne journée ou bonne soirée, selon l'heure.

bonjour
il n'y a justement pas de recettes dans ce livre là, car l'épuisement chronique ne se règle pas avec l'alimentaire, sauf à choisir des aliments ressourçants (dans la mesure du possibe) et à respecter les règles de bon sens de la plateforme. Les recettes pour burn out ne sont pas particulières, ce sont les choix alimentaires et les proportions de jour en jour qui comptent.
Je n'ai en ebook pdf que les petits déjeuners et les pains
voir http://cuisinenature.com/ebooks.html

Q. J’ai prêté à une personne mon livre « Quand j’étais vieille » version novembre 2009. Elle veut absolument acheter le même car elle trouve que les nouvelles versions sont moins complètes. Est ce qu’il t’en reste ?

bonjour elle a raison, j'ai splitté l'info en "livre du maître" ("En finir avec le burnout", vient de sortir 2015) et "livre de l'élève" ("Quand j'étais vieille" version 2013).
Je n'ai hélas plus de stock de l'ancienne version -> il faut prendre soit les deux, soit le livre du maître seulement!
Rappel: sur www.greenshopbe en juin, pas de frais de port, moins cher qu'amazon


T. Merci mille fois pour ce que vous faites, ce que je suis en train de lire est juste un éclaircissement merveilleux pour moi....après une recherche de 6 années j'ai l'impression que mes efforts et ma foi sont enfin récompensés: oui il y a bien une solution...je sens encore plus de confiance et de foi.... J'ai également envie de vous dire que je vous trouve épatante et pleine de bon sens.  J'aime votre manière d'écrire et votre sens de l'humour. Votre extracteur est sans doute  (avec mon hamac!!!) le meilleur achat que j'ai fait. 


T. Naturopathe (depuis plus de 20 ans,) axée principalement sur les maladies dégénératives, j'adhère complétement à vos observations, Oh!  combien pertinentes ; Avez-vous l'intention de réorganiser des séminaires à l'intention des thérapeutes ?

voir la page Séminaires


Témoignage. Je ne sais si mon expérience peut enrichir les témoignages que vous avez déjà reçus.  J'ose doucement tirer un bilan de mon année 2004, entammée avec enthousiasme par une cure de drainage qui s'est prolongée douze mois d'assiette ressourçante. Les principaux changements sont: + de légumes (surtout cuits pour le moment), une réduction drastique des produits de l'agro-alimentaire, j'ai arrêté les petits-déjeûner Budwig en cours d'année,  plus du tout de pain depuis septembre,plus de yaourt non plus (j'achetais les "bio-pur", mais ils ne passaient pas) + tenue d'un carnet alimentaire pendant plusieurs semaines (fastidieux mais  très éclairant); introduction de la pâte d'amande, du pain essène, des cuissons à four doux, du miso, du beurre au lait cru et de la graisse de palme dans mon alimentation, et partout où je vais, j'emmène mes repas, pour pouvoir toujours manger  frais. 

Peut-on dire que ce qui suit découle de ces changements alimentaires? Sans doute.

Toujours est-il que, depuis six mois, je vis des changements majeurs: licenciement avec simultanément l'obligation de déménager, et la "gestion" d'une relation amoureuse pas facile. Et bien, je suis passée à travers sans un rhume! A peine quelques insomnies, quelques kilos de moins et une seule crise d'anxiété, en septembre. 

La seule chose qui me manque encore, c'est de reconstituer mes réserves d'énergie. Mais ça, vous me l'avez bien expliqué, il faut se re-po-ser, allongée. Au départ, le mot "sereine" dans le titre "la cuisine saine et sereine", ne m'avait pas frappée.  Mais la sérénité est bien au rendez-vous, et c'est bien confortable!


voir aussi les petits déjeuners moins sucrés pour les cas de burn out
T. Je travaille sur un cas et par curiosité je suis allée voir la composition des produits naturo N. qu'une cliente prend. Et en fait je voulais juste partager avec toi que c'est incroyable ce qu'on trouve la-dedans (et j'en ai vu que quelques-uns, car après la dyoxide de titane (en forme nano??) et les arômes naturels j'ai abandonné). De quoi rendre les malades vulnérables...

Et tant que j'y suis à la lecture, je continue. J'ai presque tout lu sur les deux forums et sur les blogs de tes livres. Je crois que je commence à mesurer pourquoi tu aimerais faire de la poterie ou autre au lieu de répéter les mêmes choses tout le temps à différentes personnes...

C'était les deux minutes philosophique de l'après-midi :-)


Témoignage lectrice en préburn-out. Je suis venue vous voir il y a plusieurs mois car j'étais très fatiguée. Selon vos bons conseils, j'ai mangé à nouveau des protéines animales (bio et  lait cru de la ferme Balâtre). Sur une échelle de 1 (le plus bas) à 100 (énergie maximum) j'étais à   30 ou 40. Je sens que je suis aujourd'hui remontée à 75 et je suis super contente.


T. (de la part d’une sophrologue, qui avait essayé toutes les approches pour son épuisement sauf la nourriture ; le nouveau plan était probablement la dernière touche au tableau) Juste en quelques mots : Je suis en super forme et plus encore. La combinaison de ton approche, de la sophro et de mes outils est décapante !!! Je vis cette fois sans lutter (toujours à du 200 à l'heure mais plus  pour longtemps). Comment te remercier ? Je tiens aussi à te préciser que cette "guérison" est formidable car je la vis en "équipe avec mon corps" qui me guide (sens à l'appui et intuition) vers les choix alimentaires et surtout leur justesse. SANS AUCUN EFFORT  NI DIFFICULTE!!!! Nous en reparlerons si tu veux et quand tu veux.


Q. Un grand merci pour ton livre Quand j'étais Vieille, je vais m'y replonger.

Super bonne idée de m'indiquer un coach près de chez moi, ça m'intéresse vraiment parce que je n'y vois plus très clair dans mon alimentation.

R. Relis attentivement le livre pour reprendre des bases, mais sache qu'il n'y a quasi pas de profilage pour les "cryptovieilles" 

C'est le même programme pour quasi tous/toutes les épuisés. Retiens de cette lecture deux tableaux essentiellement:

1/ vérifier qu'on applique bien les 5 formes de repos

2/ vérifier idem les 10 critères alimentaires (tableaux marqués d'une barre noire sur les bords des pages, faciles à repérer, même quand on est épuisé !). ça semble simple et pourtant ça peut prendre trois à six mois à mettre en place.

Dès que c'est fait (les 15 points on va dire...) pendant trois mois, alors et seulement alors, le corps commence à avoir les ressources pour s'en sortir seul... Belle perspective non ? (un peu éloignée par rapport aux promesses de lendemains qui chantent de certains, mais au moins efficace à mille pour cent!).
Au passage, comme je copie/colle pour le site, je précise ceci que tu sais probablement déjà: quand on t'a proposé des évictions (sans gluten sans laitages sans ci sans ça), ce n'était pas ciblé sur la personne; ces évictions difficiles sont alors parfois peu efficaces...

Si et seulement si les laitages par exemple ont un effet inflammatoire chez toi, ça vaut la peine de les éviter - et encore, dans une limite de quelques mois, le temps de se remettre sur pied puisque le corps doit être calmé dè lors qu'on lui ôte les inflammatoires.

Souvent on observe sur le terrain que les pratiquants au long cours de ces évictions se fragilisent au lieu de se renforcer, ce qui semble ton cas si j'en juge par l'effet "agressif" des jus de légumes qui étaient pourtant si utiles au début chez toi.

Même si j'ai quitté la nutrition et que j'arpente d'autres domaines, je continuerai ma croisade: "arrêtez de croire que les évictions alimentaires permanentes sont une solution, ce ne sont que des outils, et encore temporaires...." surtout parce que l'effet de ces évictions n'est absolument pas anodin!


Q. Je voudrais vous remercier pour ce bilan nutritionnel très nuancé.   Ma réponse est un peu  tardive, je dois dire qu'il m'a fallu un peu de temps pour "digérer" (héhé) toutes ces nouvelles informations et les accepter. Réaliser que je ne mangeais pas assez de gras a été un vrai choc!Mais depuis 2 semaines, j' ai commencé à modifier tout çà et à suivre en parrallèle la méthode des bains dérivatifs ( je ne sais pas si vous connaissez, mais je vous la recommande pour le bien être qu'elle apporte et pour le peu d'argent qu'elle coûte en contrepartie!). Merci encore pour tout,

R. Vive les bains dérivatifs en effet, mais ils ne font strictement aucun effet chez moi (six semaines d'essai, deux fois par jour, on peut pas dire que j'ai été limitée...).

J’ai pu entretemps observer que certains profils profitent mieux des lavements intestinaux doux à la Kousmine (mon cas, entre autres). Je conseille les bains dérivatifs surtout aux diathèses II, par expérience.

Vous êtes donc une exception. Tant mieux. Merci du témoignage. J'ai un article sur le site à ce sujet, où j'ai repris la technique initiale de Kuhne.

Q2.Effectivement, 6 semaines, ce n'est pas rien! J'avais aussi essayé les bains dans leur version de base ( un gant et de l'eau froide), mais ma kiné qui travaille les chaînes musculaires a vu une conférence de France Gillain, durant laquelle elle expliquait que les bains pouvaient être réalisé avec des poches de gel à mettre au congélateur ( méthode 100 fois moins contraignante!).
C'est cette méthode que j'applique; surtout que pendant la conférence, elle a également expliqué les bienfaits des poches de gel combinées avec l'emploi des bonnes graisses que vous m'avez recommandé.  Je me suis dit que c'était et signe et voilà.

Ces méthodes naturelles et cette nouvelle façon de me nourrir ont l'air de m'aider, mais je sais que ce sera sur le long terme que je pourrai savoir si tout ceci est bien adapté à moi.

R2. J’apprécie France Guillain pour sa transmission d’anciennes techniques avérées. Mais quand elle passe en approche « créative » de la naturopathie et de la nutrition (en direct, j’utilise un autre mot que « créative »), je ne suivrais pas ses conseils.

La poche de gel : je n’ai pas autant de témoignages positifs que pour la technique à la Kühn. Tant mieux si ça vous réussit, mais techniquement c'est une aberration - je prendrai le temps de l'exposer dans un prochain billet du blog.

Son discours sur la nutrition est totalement biaisé (démonisation des laitages, transformation de la crème Budwig en brouet sans intéret nutritionnel réel, éviction des saturées, etc.).

A vous dire la vérité, j’ai un peu de peine à être mise sur le même pied qu’elle, tant nous sommes sur des planètes à part. Je pense être rigoureuse et cohérente, propager le même discours de manière durable (mon critère : pouvoir être lue dans trente ans sans le sourire en coin) et respecter les textes originaux sans me les approprier en les tronquant.


Q. Je ne sais si vous vous rappelez de moi. Je vous avais contacter en juin dernier sur le conseil de xxx. Vous m'aviez fait un bilan alimentaire pour mes problèmes multiples de santé (hypothyroïdie, diabète insulino-dépendant, dépression, troubles digestifs multiples et fatigue extrême...).

J'ai rencontré X. en août avec ma fille G. à Bruxelles. Et depuis, je n'ai pas redonné de nouvelles. J'en profite donc pour faire juste un petit point pour votre information.

Je crois que je garderai toujours la date du jour où j'ai fait connaissance avec vos travaux et vos différentes expériences comme un déclic ou un virage dans ma vie.

Depuis ce temps, j'ai réussi enfin à reprendre 5 kilos alors que depuis des années, il m'était impossible de prendre 1 gramme. Cela est dû surtout, je crois, à la consommation d'aliment remède comme le beurre de lait cru.

J'ai repris de l'énergie, de la force, de l'entrain. C'est assez spectaculaire pour mes amis et proches qui me voyaient si mal depuis plus de quatre ans.

J'ai lu pratiquement tous vos topos, et bien sûr, le dernier sur les canaris de la modernité puisqu'il me concerne précisément. Je suis toujours bien sûr une analyse jungienne qui m'aide bien.

Tout ceci fait que des personnes autour de moi naviguent sur votre site maintenant et ont acheté certains de vos livres que l'on trouve maintenent en Bretagne. Bref, cela va beaucoup mieux mais... car il y a un mais.

Je peine un peu à trouver une alimentation sur la durée. J'ai encore des troubles digestifs mais sans plus de douleurs. J'ai toujours des pics glycémiques et un diabète dure à gérer au quotidien, surtout les deux jours où je travaille en classe maternelle. Je sais que mon milieu intérieur reste trop acide.

En fait, il est difficile, sans coach de rester toujours objectif, concentrée et lucide. Bref, qu'en est -il des coach en France? Des formations se mettent -elles en place pour que l'on soit moins seul avec nos maux.

Il est tellement plus facile de savoir ce que l'on devrait faire que de le faire vraiment au quotidien. Enfin merci merci pour tout en tous les cas. Je revis doucement. J'ai mis tant et tant d'années pour détraquer tout cela qu'il doit falloir être patiente... A bientôt, j'espère.

Bonjour et merci de ce témoignage, qui poussera peut être d'autres personnes à entamer cette longue route (longue car on compte en général, pour se rétablir, 1/4 à 1/5ème du temps passé à se fragiliser).

Le travail est possible et même agréable avec des coachs à distance comme x ou y sur Bruxelles, par téléphone, sous forme d'abonnement.

Accessoirement, il est beaucoup trop tôt en France pour ce type d'approche. Vous commencez seulement à vous ouvrir à l'alimentation saine autre que le simple "terroir". Le profilage et le choix d'un régime individualisé: j'estime qu'on y sera dans cinq ans à dix ans, chez vous. Il sera encore temps d'organiser de nouveaux stages. Bonne route.


voir page 1