taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

annexes à mon livre
Quand j'étais
Vieille


 

FAQs p 1


Q1. J'ai fait mes recherches sur la thyroïde, j'ai commencé à apprendre plein de choses. mais je suis exténuée et surtout j'ai mal partout.

J'ai commencé de la T3 mais je pense que je suis trop dosée: je suis encore plus fatiguée, j'ai des diarrhées, des insomnies, je vis un véritable enfer et je doute sérieusement, parfois, de revenir un jour à un état de santé.

En tous cas, il est clair que ces hormones influent beaucoup sur la digestion. Mon endocrino me dit que peut-être mes pbs digestifs ont un dysfonctionnement thyroïdien pour origine.

J'ai fait quelques recherches et j'ai remarqué, dans mes analyses de sang que je suis aux limites inférieures pour le calcium, la vitamine D, et même en dessous des normes pour le cholésterol. Je crois que tout cela est lié.

Le fait est que quand je suis mal supplémentée en hormones, comme en ce moment, le moindre geste est douloureux.

Mon endocrino veut m'envoyer chez un rhumatologue. Je ne comprends pas ce qui m'arrive: avant j'avais certe mal au vntre mais je ne me sentais pas comme une mamie dès qu'il s'agissait de faire un effort.

R1. Bonjour, voici quelques réponses dans l'espoir de vous tenir la main à distance dans ce moment si difficile.
Quand on commence une supplémentation forte (de type hormones), surtout chez les "mutants" (les pauvres comme vous qui ont eu la flore intestinale probablement radicalement modifiée par la voie du vaccin hépatite B comme vous- je n'attaque personne ici, j'observe ...), on doit passer par cinq à dix jours de nettoyage profond de je ne sais quels circuits.
C'est très dur à vivre. On patiente.
Si ça dure plus de dix jours, c'est une erreur de dosage claire, il me semble. 

Que dieu préserve les endocrinos, mais c'est bien pour ces difficultés de dosage que je mets en garde les utilisateurs de produits aussi puissants et que je fais confiance aux aliments-remèdes, si indulgents.

J'ai observé que, surtout chez les victimes d'épuisement chronique (quel que soit le nom qu'on leur donne: mononucélose chronique, fibromyalgie, etc.), ces supplémentations en hormones sont trop délicates et n'ont pas les mêmes effets que chez les autres sujets.

Je ne suis que consultante alimentaire, je ne peux hélas vous aider comme thérapeute. En particulier chez les personnes de votre profil que je surnomme les "canaris », il est flagrant que leurs "allergies" miment tout à fait bien les signes de souffrance de la thyroïde.

Les nutrithérapeutes se trompent régulièrement chez eux, supplémentent en Armour Thyroïd ou autre.... et c'est la cata ou rien, mais pas l'amélioration prévue.

Parfois, la souffrance de la thyroïde est due à une carence en progestérone, aussi. Allez vous en vous y retrouver..

Q2. (suite de la précédente intervention)

Et mon entourage qui me dit que c'est à cause de mon régime: je finis par douter. Il me semble pourtant que maintenant que j'ai réintroduit 2 cuillères à soupe de céréales dans le bouillon du soir, je suis plutôt une diète équilibrée, non? Voilà, c'est un soir sans énergie.

J'étais bien naïve de penser que mon changement d'alimentation et de soin de moi allait me faire retrouver la santé.

J'avais même secrètement éspéré que cela remettrait ma thyroïde en route ou que cela la ferait fonctionner correctement avec les hormones de substitution.

R2. En tant que consultante culinaire, je peux en tout cas affirmer que, le connaissant en détail, votre régime est tout à fait équilibré pour votre cas, mais qu'il y manque une plus haute dose de graisses, en particulier animales. Votre entourage ne peut bien sûr pas imaginer que des grands prêtres puissent se tromper, alors on cible le plan "mémé" puisqu'il faut bien trouver un coupable.


Q. Je voulais vous remercier, quoique tardivement, pour votre réponse concernant mes problèmes de candidoses.
Ces derniers temps j'ai un peu déprimé du fait l'existence de tant et tant de doctrines diététiques : chinoise, Kousmine, Seinelet, Adamo j'en passe et des meilleurs (différentes, contraires...) et pour couronner le tout après avoir pendant 5 semaines suivi un régime sans céréales, sans produits laitiers sans sucres ni fruits puis ré-introduit pendant 2 mois les fruit et un peu de céréales me voilà atteinte de boulimie de sucre et céréales.
Régulièrement une à deux fois par semaine je m'empiffre de tartines au vrai beurre et à la confiture. Ces compulsions sont sans doute dues au régime ou peut être aux champignons mais en tout cas ce n'est pas le pied. 
Quoiqu'il en soit je remarque qu'il ne m'est pas possible de faire une compulsion à la viande ou même à la charcuterie. A bientôt sur votre site.

R. L'approche de ces troubles dits "candidose" est très complexe et ne se limite pas au régime. Il en est une base essentielle, mais l'on ne se sort de tout envahissement bactérien/fongique, etc. que par une approche multientrées (dont traitement antiparasitaire + sophrologie + repos couché, etc.). J'ai publié en clair l'article de Quand j'étais vieille édition 2010 sur la "candidose" xx.


Q. Pourquoi conseille-t-on le trampoline dans les cas de maladies chroniques?

R. C'est un massage de la lymphe, un auto-drainage lymphatique! Qui permet de décrasser dans la joie... Si l'on considère que la plupart de nos maladies de société sont des maladies de déchetterie... Voir des exemples d'exercices sur la page d'un distributeur.

Lors de la cure, on ne nettoye pas que le sang, on nettoie aussi la lymphe, ce liquide nutritionnel dont le système lymphatique véhicule de 2 à 3 litres par jour. Elle accumule les toxines et la fontaine de sève qu'elle devrait être est parfois moins efficiente pour aider nos cellules, tissus et muscles à se construire.

Vous connaissez les drainages lymphatiques chez un thérapeute, mais la balançoire, le trampoline, la marche soutenue font aussi le même effet! Ainsi que le sauna bien conduit. On choisit selon ses horaires, son option de vie et ... son budget. 


Q. je lisais sur internet les pages du "thedoctorwithin" que tu recommandes dans un de tes précieux bouquins comme lecture pour approfondir nos connaissances sur le sujet de la medicine alternative. Les points de vues exprimés dans ces pages me parraissent tellement intéressants- et tellement méconnus de la populatiuon en général, dommage!
Les explications sur les allergies alimentaires, dont je souffre beucoup, sont "very enlightening". Une des méthodes conseillé dans "thedoctorwithin" , chapitre "un voyage au centre de votre colon" est le nettoyage en profondeur,soit par des irrigations coloniques , soit par des herbes { lesquelles? il ne dit rein la dessus, il faut simplement les commander via internet :( }
Ma question est: as-tu déjà commandé et essayé ces herbes magiques qui semblent desencrasser même les résidus de 25 ans d'excès? S'agirait-il de la publicité pour vendre son dada, simplement, et alors mieux vaut pour moi faire plusieurs séances d'iirigation colonique et basta? La méthode des pilules d'herbes est tellement plus facile pour continuer avec un rythme de vie professionelle "full time", tandis que pour l'irrigation colonique il me faut presque prendre trois jours de congé, question de bien suivre le régime fruits-légumes qu'ils conseillent avant l'irrigation et ne pas mourir de faim!
D'un autre cotè, je ne veux pas acheter un autre produit miracle bidon, si tu me comprends ... Pourrais-tu me donner un conseil, s.t.p.? Merci, et à bientôt,

R. Bonjour Je n'ai pas de témoignage de la part de thérapeutes que tout autre nettoyage du côlon que les lavements soit efficace (ou les vrais bains dérivatifs originaux à la Kuhne).
Sauf bien sûr la cure anti-fatigue, mais elle est autrement plus lourde à mettre en place!

L'irrigation colonique se pratique chez un thérapeute spécialisé, demande beaucoup de temps, coûte la peau des fesses (c'est le cas de le dire) et semble, à l'expérience de quantités de praticants, une technique trop brusque. ET ils ne sont pas plus efficaces que les lavements intestinaux au calme, à la maison, contrairement à ce que proclament les hydrothérapeutes -- dont c'est le fond de commerce, bien sûr.

Ma conclusion: lavements hebdomadaires à la Kousmine (la fréquence dépend de la gravité de la maladie ou du stade d'encrassage), ça prend dix minutes à la maison, on les fait quand on veut, ça ne coûte rien que l'investissement minime d'une poche à lavement, ils ne provoquent aucun chamboulement profond, mais apportent une jubilation cellulaire que l'on peut à peine traduire en mots.

Et il ne faut PAS faire un régime spécial avant chaque lavement maison. Bien sûr, il vaut mieux manger léger la veille, la choucroute-cochonnaille c'est pour après! Pour une première approche de cette technique ancestrale oubliée, que nos grands mères ont oublié de nous apprendre, je peux conseiller une dame à Uccle qui donne un cours (individuel, bien sûr!) pour faire son premier lavement en toute sécurité.


Q. je suis en train de lire "quand j'étais vieille". Ttroubles hormonaux : j'ai ceux de la ménopause (forcée suite à opération endométriose avec ablation des ovaires) : les fortes bouffées de chaleur qu im'envahissaient se sont transformées en inflammation quasi-constante : eczema, mal de gorge qui n'en est pas un, ....

Vous dites qu'à ce stade; il est capital de se faire suivre par un médecin spécialisé. SOit, mais comment on le trouve ??

depuis mon opération il y a 2 ans (j'étais déjà fatiguée depuis 3-4 ans, et là j'ai subi un stress ++++ avec une énorme peur et surtout une remontée de toutes les mémoires de mon accident de voiture à l'age de 4 ans) , je ne rêve que de ne rien faire et pouvoir me reposer : je n'y arrive pas. je n'arrive pas à poser mes fesses. 

mon toubib ne comprend pas et ne sait pas quoi faire (comme vous dites, j'ai "une dépression cachée", ..; caprice de riche qui a une maison et n'arrive pas à s'y reposer : il y a tjs qqchose à faire !)

COMMENT troiuve-t'on un médecin spécialiste de la fatigue chronique et compétent ????

 Avez-vous des pistes à me donner ?? Avez-vous des adresses où on peut aller pour se reposer et où on mange correctement, dans la nature et des beaux endroits calmes ???

J'ai suivi le régime d'éviction des amines avec bonheur pendant 3 jours. Mais je crois que j'ai exagèré la crême et le beurre cru (j'ai trouvé qqun qui a une ferme et m'en vend, et je suis trop gourmande / j'aime trop ça) + j'ai dû manger qqchose qui ne convient pas (tournesol/sésame/lin, ou chou rouge, ou fromage frais et cru de chèvre, ou tartare bio d'algues (pas maison) ????) : mon eczema a reflambé avec démangeaisons +++ et squames et peau de crocodile (+ brulures et piqures) . De plus je me sens irritée et enflammée : j'en ai mal à la gorge.

Quelle suite je donne ? merci de vos réponses et pistes éventuelles

R. Bonjour, je viens de vous envoyer le livre sur les canaris, que vous avez commandé. Vous comprendrez mieux votre cas, ce livre complète dans certains cas "Quand j'étais Vieille" xx.

Votre médecin y trouvera des pistes, s'il veut bien le lire. Aucun médecin naturo ou classique ne peut encore suivre cela ici en Europe, sans avoir d'ouvertures via mes livres (où je traduis surtout l'expérience des anglophones, en avance sur nous sur la recherche mais aussi sur la .... dégénerescence), mais xxx connaît (+ quelques autres coachs que j'ai formés).

La plupart des naturos ne comprennent tout simplement pas les personnes épuisées, en dominance oestrogénique ou carencées en hormones thyroïdiennes depuis longtemps.

XX, lors du prochain entretien, vous dira peut être qu'il faudrait pratiquer à la lettre la cure Mes nerfs en paix, (voir dans le livre que vous avez acheté). Suivez le plan avec bon sens.

Je demande un mois dans le livre, mais en dix jours généralement on voit déjà clair.

J'y précise qu'après de longs mois sans gluten sans laitages il ne faut pas les réintroduire lors de la cure, car cela fausse les résultats. Pour vous, il me semble qu'il faudra continuer sans laitages un moment...

Pour l'eczéma, cela pourrait être la crème ou tout laitage, même de lait cru. Si vous etes un canari, il faut au contraire du pasteurisé (je suppose à cause des sulfites, entre autres).

Pour remplacer le beurre, auquel tant de fragilisés réagissent sans vraie raison, il faut cuire avec de la graisse de palme non hydrogénée (marque Vigean, en magasins bio, ou Bonneterre). Ou prendre des produits de chèvre et brebis (mais pas de beurre possible là).

Pour votre questions sur "quel médecin ?", je ferais confiance à X, qui est naturopathe bien formée et la tête bien faite, car dans ce domaine les médecins ne connaissent pas encore grand chose à ce sujet délicat.

Dans un livre, je me dois d'être prudente dans mes termes. Elle vous aidera peut être avec des soutiens hépatiques comme le chardon-marie.

Pour les lieux, je n'ai que les fermes des Rythmes de la Terre via mon site, en Belgique. Il faut alors leur préciser vos particularités.

La "candidose" s'installe quasi toujours sur des terrains épuisés. La meilleure stratégie est donc de se ressourcer, entre autres en arrêtant de cravacher.

Je suis presque la seule à représenter cette piste en Europe, mais les résultats sont probants: le repos couché est le premier médicament!

Mais vous aurez eu la première piste dans le livre.


Q. Je suis désolée d'avance pour ce mail un peu particulier... J'ai déjà demandé chez vous un audit alimentaire qui m'a bien aidé d'ailleurs!

Et je sais que vous êtes sensible à la santé même si vous n'êtes pas médecin! Je suis sensible de corps depuis toujours et c'est pour cette raison en autre que je me soigne de façon la plus naturelle possible! J'ai besoin d'un petit éclaircissement et je risque de vous le demander...

Dernièrement mon gynéco m'a détecté une endométriose suite à des douleurs et retards de règles. Il m'a prescrits du "Lutényl" et m'a dit on voit dans trois mois si les douleurs sont parties...

Après 4 jours de Lutényl je me rends compte que je supporte pas du tout ce médicament! C'est décourageant...

Et les médecins traditionnels n'ont pas de solutions naturelles... Alors on ne sait jamais... que vous ayez déjà entendu parlé de cela et que vous puissiez m"aider? Merci d'avance et je sais que c'est un peu cavalier de débarquer comme ça avec ce genre de question mais je ne sais pas trop vers qui me tourner!

R. ça va c'est pas trop cavalier entre potières... qu'y a t il exactement dans le lutenyl? le meilleur gynéco allopathe mais orientation naturo que je connaisse: le docteur xx.

Endométriose: c'est souvent le signe d'une dominance oestrogénique, si on rajoute des précurseurs de progestérone dans l'alimentation ça aide. xx pourra vous aider pour cela.

Q2. Merci beaucoup de votre réponse rapide! Je termine une journée de stage et suis ravie de vous lire! Merci d'avoir pris le temps...

Dans le Lutényl il y a de l'acétate de nomégestrol(5mg), lactose, cellulose microcristalline, palmitostéarate de glycérol, silice (aerosil 200) Tout ça ne me dit rien qui vaille ;-) et le principal effet secondaire est la nausée (très fort) et tube digestif tout barbouillé!

Comme dirait mon mari... tu devrais faire les effets secondaires des médicaments! En attendant j'essaie de rester calme et me reposer! Merciiiiiiii encore et encore!

R2. j'ai revu l'audit, où il était déjà question de progestérone et thyroïde; si vous allez chez le dr xx je le lui ferai suivre mon analyse "profilage" si ça l'aide...

Q3. Waouww merci! J'ai 39 ans et pas de gros problèmes dans mon analyse de sang! pas de règles pendant 3 mois puis réglée il y a 15 jours et là aujourd'hui denouveau du sang.... 

J'ai pris le Lutényl! Pas un générique... Je suis hyper sensible malheureusement (ou heureusement...) aux médicaments! 

Je me soigne avec l'homéopathie. J'ai essayé d'appeler à la permanence du dr xx. mais occupé tout le temps :-( la prochaine c'est lundi et si je ne sais pas l'avoir après je pars en vacances pour 5 semaines et j'ai vraiment envie d'être plus en forme pour ces vacances que nous attendons avec impatience :-)

En faisant des recherches je voyais qu'il existait justement un précurseur de progestérone qui s'appel "wild yam" vous connaissez? Plante mexicaine... Merci pour tout ça! Je me sens moins seule purée!

R3. bonjour, je reprendrai ces échanges anonymes sur le site, pour qu'ils soient utiles à d'autres

"Précurseur de progestérone": je parlais des vrais précurseurs alimentaires, pas des propositions de complément ; c'est la foire aux sousous en naturoland puisqu'il y a tant de demandes à l'heure actuelle, vu le chambard hormonal dû à l'environnement et à notre mode de vie.

Le wild yam et ses associés n'est métabolisé que par Lance Amstrong et ses semblables, pas par des femmes actives avec enfants, à l'organisme plus épuisé (et dans votre cas, probablement intoxiqué par produits divers, puisque céramiste).

Prudence, donc! Vous risquez de dépenser 20 euros et de l'espoir pour rien. Je sais qu'il est promu par les naturopathes et les nutrithérapeutes, mais je ne suis pas sur la même longueur d'onde: je ne propage pas d'info avant d'avoir vérifié qu'elle soit vraiment efficace.

Il n'y a qu'une forme de progestérone "bioidentique" qui soit véritablement efficace, selon mes observations. Toutes ces pubs ne sont que cela: des annonces... Il faut vérifier sur le terrain.

 J'avais commencé un livre sur le sujet, orienté ménopause, intitulé "Danse avec ta Couette" (vous comprendrez quand ça commencera...); mais j'ai décidé de ne pas le publier car je rentre alors trop dans le domaine de Big Pharma. Si vous promettez de le garder confidentiel, je peux vous envoyer le pdf.

En gros: avant cinquante ans, on ne prend pas d'hormones même en cas de carence, car on se fragilise; on se met plutôt en position de les produire correctement:

1/ pharmacopée (votre homéo mais aussi des gélules d'onagre par exemple)

2/ exercice physique régulier, oxygénation

3/ calme, sophrologie, repos couché – on ne se rend pas compte à quel point la vie moderne entrave les capacités naturelles du corps de s'autoréguler, y compris au plan hormonal

NB: l'esmog est aussi actif dans ce cas... long discours!

4/ alimentation saine, riche en minéraux et vitamines (la cuisine nature ou même ressourçante, en particulier le bouillon de poule maison qui est un remède en soi), en portant attention aux graisses de qualité au quotidien, qui sont les véritables précurseurs; en particulier les graisses saturées si démonisées aujourd'hui (beurre & Cie). Ce sont les véritables précurseurs de progestérone!

Tout ça est détaillé dans mon topo Quand j'étais Vieille. Je relis au passage l'audit que j'avais fait, je vous plaçais selon vos questionnaires en "préburnout", chaos organique tel que même la production interne d'hormones a lâché.

Les analyses de sang ne pointent pas les débuts de problèmes, mais quand les soucis sont vraiment là, moment où en naturo il est difficile d'être efficace... je comprends votre position: vous ne vous sentez pas en préburnout tel que je le décèle (raison du libellé "cryptovieille" dans mes livres, car vous vous le cachez), vous ne vous traitez donc pas comme le petit nourrisson que vous êtes devenue... enfin, probablement...

Pour terminer, la mauvaise nouvelle: je ne connais rien qui puisse vous aider à court terme, avant les vacances, car le plan ci-dessus met trois mois à stabiliser l'état organique...

Même en rajoutant de la progestérone bioidentique, ce serait une béquille. Et à 39 ans, c'est un peu tôt, je pense. A défaut de B, vous pourriez peut être essayer un rendez-vous chez le docteur xx.


Seignalet et les fibromyalgies

Aujourd'hui cette page est tout acide. Sans amertume, mais acide. Je publie cette semaine un courriel pour les fibromyalgiques et autres victimes d'épuisement chronique ( chronic fatigue syndrome), les engageant à lire les témoignages d'ex-malades sur le site AnciensFM.com. Une série de ces personnes s'est remis sur pied en utilisant l'alimentation hypotoxique de Seignalet. Je publierai bientôt leurs réponses au questionnaire que je leur envoie en demandant quelle version de l'hypotoxique exactement ils ont pratiquée, mais leurs témoignages suffisent malgré tout à vous motiver.  Un petit bémol? Un très intéressant article à télécharger, (NB 2013: site disparu) signé du même Seignalet et publié sur ce site, présente sa théorie appliquée aux fibromyalgiques. C'est un texte pour les spécialistes, pas pour les profanes.

Je voudrais préciser que, sans nier l'intérêt de sa théorie:

  • sa méthode doit être appliquée avec un suivi spécialiste, car elle est trop floue; à la prendre à la lettre, certains vont manger tout cru, alors que cela les dévitalise,  certains vont consommer trop des féculents autorisés (riz et sarrasin); la plupart vont pratiquer cette méthode à vie, or elle est déséquilibrée; je ne retrouve pas dans les témoignages que je reçois les mêmes taux de résultats que ceux qu'il annonce 
  • l'explication des raisons du succès peuvent être bien plus simples que les interactions dans vos myocytes et tendinocytes, qui ne sont jamais qu'un effet secondaire du problème principal
Je résume en quelques lignes le problème principal tel que présenté par la majorité des thérapeutes aujourd'hui, tel qu'initié par Kousmine & C° il y a quarante ans. C'est résumé à la louche puisque ce sujet fait l'objet de livres entiers, par des cerveaux autrement bien aménagés que le mien. Résumé à l'intention des profanes pour qu'on comprenne au moins ce qu'on fait avec ces régimes.

Votre écologie intérieure est perturbée par une série de polluants divers (environnementaux, médicamenteux, alimentaires ET stress!) qui ont un impact particulièrement nocif sur le système digestif et par le système digestif. Quel impact?

La faune et flore intestinale sont perturbées, des putréfactions remplacent les normales fermentations, des populations microbiennes pathogènes sont favorisées au détriment des bactéries saprophytes naturelles et la muqueuse intestinale devient une passoire à micro-trous. La perméabilité naturelle qui protège le sang de tous ces intrus (" protéines entières", débris bactériens, déchets environnementaux) est mise à mal, la filtration ne se fait plus. Ces intrus choisissent, dès qu'ils se retrouvent dans le corps, des sites favoris de dépot et y enflamment les tissus (par toutes les voies que signale justement Seignalet): les articulations pour les uns, les muscles et tendons pour les autres, le cerveau pour encore d'autres.  Ce qui explique pourquoi votre déprime vient de votre intestin. 

L'intrus qui fait problème dépend de chaque individu, et non de chaque maladie.La méthode Seignalet se limite à éviter les intrus sans restaurer ni l'équilibre hormonal global, ni les réserves en nutriments, ni la flore et la muqueuse (sauf par chance), sans évaluer l'impact des champignons et bactéries installées, qui vont jusqu'à paralyser le système immunitaire, rendant bien vains les essais de reprise en mains. Voilà pourquoi il affirme que vous devez tenir le régime à vie.

Si j'éduque mon fils dans un placard pour lui éviter la société moderne et toutes ses agressions, je pense que je ne pourrai jamais le sortir de son placard, bien sûr. Si je lui apprends à relativiser et à se protéger, n'est-ce pas plus payant?  

Conclusion: Seignalet cent jours, seignalet pas toujours! Vive l'hypotoxique et merci à Jean Seignalet (paix à son âme) pour son apport. Son régime est une étape, et non un but. 

 


 

 retour page de base - voir page 2