taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

annexes à mon livre
Quand j'étais
Vieille


 

Se protéger de l'électro-smog en camping-car

Retour au billet d'introduction "e-smog".

Il est impossible d'éviter totalement la pollution EM. J'ai l'impression qu'on me force depuis quelques années à habiter dans un gigantesque micro-ondes ! Essayons au moins d'éviter les sources fortes d'exposition. Je ne suis qu'électrosensible de niveau 2. Nous le sommes tous à des degrés divers puisque nous sommes tous dotés des récepteurs ad hoc, au coeur des cellules, mais je le sens plus que la moyenne.

NB. Les trois niveaux sont, selon le professeur Belpomme:

  1. La phase d’induction : symptômes et électro-sensibilité réversibles
  2. La phase d’état : symptômes réversibles et risque d’électro-sensibilité persistante
  3. L’évolution à distance : irréversible à ce jour

Je suis semi-intolérante, je dirais. Lorsque je dors dans un rayon proche de wifi, je dors certes, je rêve même, mais je me lève comme aux plus belles heures de l'épuisement chronique (que j'ai connu pendant 13 ans): je me lève épuisée! Si je dois "non-dormir" plus de trois jours dans cette atmosphère, je perds la concentration, la mémoire et j'ai un curieux phénomène de vague dans le cerveau, comme s'il s'éteignait. J'appelle cela "faire la pédale wawa" (connue des musiciens). Très désagréable dans la tête!
S'il suffisait de quitter ces zones pour que ça s'arrête. Eh non! Quand c'est enclenché, j'en ai pour de longues semaines à récupérer. Voilà plusieurs fois que ça m'arrive. Donc: je me prémunis désormais soigneusement de l'electrosmog.

Je me déplace désormais en camping-car tant je suis sensible au wifi des hotels et b&b

  • jour 1: je me réveille comme si je n'avais pas dormi;
  • jour 2 si je suis aussi sous wifi toute la journée, comme quand je donnais des séminaires en déplacement: idem + je ne me concentre plus bien, je suis un peu décalée, je mémorise mal
  • jour 3 mêmes circonstances: idem + étau crâne, début de vertiges, vision qui se floute

Les deux fois où je suis restée 3 jours sous wifi, j'ai mis plus de 3 mois à récupérer vertiges/vision/maux de tête au point que je ne pouvais plus rester plus d'une demi heure à la fois devant un ordinateur. Je n'ai jamais testé plus longtemps que 3 jours. Je n'ai pas voulu retester une troisième fois.

Autre signe de fragilité (mon hypothèse): que je conduise ou pas, les trajets en voiture me fatiguent au point que je dois me reposer autant d'heures qu'a duré le trajet

J'évite bien sûr les aires de camping-car équipées d'une antenne de téléphonie (assez fréquent). J'en ai fait ma liste perso, je connais les aires de stationnement selon leur calme EM.

Je suis membre de France Passion, ce qui me permet de loger dans des fermes et des vignobles souvent loin de toute pollution EM, parfois même non connectés à la 3-4-5G.
Sur les aires d'autoroute, c'est râpé à tous les coups : je ne peux pas me garer la nuit entre des camions, car je n'ai encore trouvé en France aucune aire sans antenne de téléphonie.

Il reste les campings autour des grandes villes: il est très difficile d'en trouver sans wifi. Je me suit fait ma liste de campings sans wifi ou avec wifi partiel/faiblard. Au camping de Paris (bois de Boulogne) par exemple, où je m'arrête régulièrement, j'ai repéré quelles zones sont hors wifi à l'intérieur du domaine. Je vérifie à chaque fois, l'ordi allumé. Certains propriétaires de campings-cars allument un wifi perso via leur téléphone portable, je ne sais quelle pollution cela engendre. Pas envie de tester.

Dans les villes, si je ne trouve pas de camping sans wifi, il m'arrive de chercher le cimetière, le lieu idéal pour se garer  une nuit: pas de récriminations des voisins (par ailleurs très peu bruyants…), bel espace pour se garer, eau à disposition (l'eau courante pour arroser les plantes des tombes). Dans une petite ville près de Béziers, l'année passée, mon PC repérait 2 wifis au cimetière ! Drôle non ?

J'écris ce billet depuis mon camping-car, garé en journée près de la digue, dans une petite ville du littoral belge. Mon PC indique douze wifis à proximité, dont la moitié sont très actifs (plus de 3/4 "des barrettes"). Ce soir, je fonce vite loin de là.

Si d'autres ES ou intolérants ont des pistes pour la vie en camping-car, me contacter par le bouton "contact". Je transmettrai ici vos bonnes idées.

NB 2017. Désormais, avant de m'installer, je fais une recherche d'emplacement d'antenne via http://www.sites.ibpt.be/ pour la Belgique. Ou http://www.antennesmobiles.fr/ en France

Retour au billet d'introduction "e-smog".