taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

annexes à mon livre
Quand j'étais
Vieille


 

Petits déjeuners "Quand j'étais vieille"

Petits déjeuners

 Comment faire sans pain? Et sans confiture? entends-je souvent. Il y a mille et trois idées. Citons-en quelques unes.

Le principal frein n'est pas le manque d'offre, mais le frein mental qui nous empêche de nous ouvrir à d'autres perspectives que... ce que maman nous préparait. Allons-y.

Version salée ou version sucrée. Rappelons qu'il ne faut pas manger au lever, mais le matin, au moins avant onze heures. Ah, ah, je comprends enfin pourquoi je me forçais en ingurgitant sucre sur sirop sur miel pour me motiver.... 

Version salée

 

Certaines personnes commencent mieux la journée avec un petit déjeuner "gras" et consistant, l'équivalent en "sain" du Full English Breakfast qui est servi dans les chambres d'hôtes en Albion.

On peut douter que vous gardiez une forme d'enfer en commençant tous les jours par ce que l'on trouve sur la photo ci-dessous: oeuf poché, tomate grillée, champignons fondus au beurre, haricots sauce tomate, saucisse-que-je-n'ose-imaginer-la-composition cuite aussi au beurre si pas à la margarine. Vu l'état dans lequel j'étais après six jours de ces délicieux en-cas, ça devait être de la margarine...

Imaginons plutôt une version originelle et sans graisses cuites de ce même début de journée, à l'intention des personnes plus fragiles que la moyenne. La moyenne continuera comme avant, au gré du vent et en cumulant les écarts.

Les plus fragiles d'entre vous ne peuvent tout simplement plus se permettre des additifs en pagaille (la saucisse de la photo ci-dessus, j'y étais, je peux témoigner qu'il n'y avait presque plus de viande dedans, rien que du "pas-viande") ou des graisses cuites (la saucisse toujours, ou les champignons fondus, le beurre pasteurisé/chimiqué qui accompagnait les toasts).

  • deux oeufs à la coque et une à deux tranches de pain d'épeautre;
  • deux oeufs sur le plat, cuits à tout petit feu, il faut presque pouvoir mettre son doigt sans se brûler;
  • du fromage frais avec ciboulette, petits oignons et radis roses en tranches
  • un toast au saumon fumé, ou tout autre solution poissonnée, y compris le maquereau en boîte (et même le foie de maquereau en boîte!);
  • pain et saucisson si vous êtes inconditionnel, mais alors ce doit être du saucisson sec à l'ancienne, sans additifs et en fermentation longue (riche en ferments lactiques)
  • du jus de légumes amélioré: une carotte, deux branches de céleri (PAS les feuilles, c'est trop amer, vous les utiliserez dans le potage de midi) dont vous extrayez le jus. Ajoutez un jaune d'oeuf et fouettez. C'est nourrissant, rapide, délicieux. L'oeuf tempère un peu l'amertume du céleri.
  • toute reste de plat salé, dont vous accommodez les restes comme un peu de poulet cuit avec des chicons (endives) crus, de la salade de blé, une cuiller de choucroute crue et de l'huile d'olive;
  • du bouillon de volaille maison à l'ancienne et un filet de jus de citron;
  • du bouillon de volaille et une courgette crue râpée, cuite deux minutes dans ce bouillon;
  • des galettes de flocons d'avoine ou un porridge salé (voir ci-dessous);
  • du Caviar de Tournesol sur des biscottes d'avoine (pain azyme)

Version sucrée

Voilà qui devient fort difficile, car à commencer une journée par un petit déjeuner majoritairement sucré vous risquez d'amorcer la chaudière à sucre. Ce petit appel de sucre qui devient parfois rage de sucre ne vous quittera plus jusqu'au soir, se faisant parfois terroriste vers 17h: on ira jusqu'à subtiliser les oeufs en chocolat du petit dernier. J'y étais aussi, je connais. 

On va ruser: si vous voulez du sucré, il faut qu'il soit cru et accompagné de graisses et de glucides nourrissants. Cela ne PEUT pas être un yaourt maigre tout seul... car vous vous abîmez la digestion: il faut soit du consistant (pain) soit du gras (yaourt entier + huile de tournesol et autres petites choses denses). Voir les explications techniques dans l'article sur le livre du docteur Pourtalet.

  • pas de galettes de riz soufflé (qui sont cuites à très hautes températures, les acides gras je vous dis pas, laissez ces aliments aux champions de ski, vous n'en êtes plus un );
  • du pain d'épeautre avec du beurre de lait cru et du miel 'de qualité, donc cru)
  • du pain d'épeautre avec du beurre de lait cru et une banane mûre écrasée;
  • du pain d'épeautre avec fromage frais de lait cru et sucanat*;
  • la sempiternelle Crème Budwig avec du fromage frais de lait cru (si vous avez du fromage frais de brebis au lait cru, c'est encore mieux);
  • une salade de fruits frais avec des oléagineuses (germées);
  • une compote maison à la cannelle/vanille avec des oléagineuses et des raisins secs si vous avez besoin d'un goût sucré;
  • un Milk Shake de l'athlète (recette complète dans "En Herbe": mixez dans un shaker une banane, 1 cuill.s. de purée d'amandes et 1/4 l d'eau (ou 1/4 litre de yaourt entier), un filet de jus de citron, 1/2 jus d'orange, 5 abricots secs trempés la nuit, 1 cuill. s. d'huile de tournesol VPPF)
  • du Riz au lait à condition qu'il soit réalisé avec du lait cru à la base (avec vanille, cannelle, noisettes, voir recette dans "En Herbe" - aussi au lait d'amandes, mais c'est vraiment pas la même chose)
  • une Crème de flocons d'avoine (ou Porridge, recette de En herbe) au lait entier ou au lait d'amandes (recette avec commentaires sur les intolérances au lactose)
  • une Crêpe du Boddhisatva
  • une Crêpe "normale" avec de la compote de fruits maison (vapeur douce) et du miel ou du sucanat
  • une Crêpe "normale" avec du fromage frais et des raisins secs