taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Questionner les technologies délirantes

31.8.2021 Pour comprendre pourquoi le rapport à la technologie - que dis-je? à l'hystérie technologique de nos amis cyberbéats - est indissociable de la structure des pouvoirs que l'on souhaite dans une "démocratie", lire "Les exigences des choses plutôt que les intentions des hommes (par Nicolas Casaux)" (23.8.2021)


 


Pour comprendre pourquoi le rapport à la technologie - que dis-je? à l'hystérie technologique de nos amis cyberbéats - est indissociable de la structure des pouvoirs que l'on souhaite dans une "démocratie", lire "Les exigences des choses plutôt que les intentions des hommes (par Nicolas Casaux)" (23.8.2021)

NB. Amis cyberbéats que l'on retrouve, snif et resnif, à foison dans le monde de l'écologie: ils sont ces électrologistes ou ces escrologistes qui applaudissent au nouveaux Pactes Verts de l'industrie 4.0 uniquement parce que le jargon de la comm' comprend des termes comme "vert", "recycler", "planète". Piégés comme des gamins!

"(...)
Mais si nous vivons aujourd’hui dans des sociétés autoritaires, ce n’est pas — pas seulement — la faute de ces individus avides de contrôle, de pouvoir et de richesse. Le caractère autoritaire et inégalitaire de la civilisation industrielle ne résulte pas[3] — pas seulement — des intentions et des agissements de quelques ultra-riches comme Klaus Schwab ou Bill Gates. Il découle des exigences des choses qui la constituent — systèmes techniques, technologies spécifiques, géographies spécifiques, système économique, etc.
C’est-à-dire que si l’on souhaite se débarrasser de l’autoritarisme, des inégalités, fonder de véritables démocraties, il nous faut renoncer à toutes ces choses dont les exigences nous en empêchent — renoncer, notamment, aux technologies modernes."

Casaux est un vrai écolo primitiviste, ce qui peut paraître excessif à certains.

Ne jetez pourtant pas le bébé avec l'eau du bain. Ses propositions sont une grille de lecture latérale, mais très riche, sur notre prison du moment.
Lire la totalité: https://www.partage-le.com/2021/08/23/les-exigences-des-choses-plutot-que-les-intentions-des-hommes-par-nicolas-casaux

 
Merci de votre lecture. Fin provisoire du dossier à ce jour (août 2021). That's all folks! (ou "folk" si une seule personne m'a lue sur ce blog...)

Retour au blog