taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Comment bio-hacker ses petits bobos en approche naturo: page 24

17.9.2022 Je suis motivée à noter les effets du nouveau traitement pour me guérir d'une maladie très invalidante - traitement qui semble bien efficace, afin d'en faire profiter des copains qui disent être victimes du vaccin, comme moi. Ou d'ouvrir de nouveaux horizons pour des médecins et coachs, qui seraient confrontés à des maladies en suite de vaccin ou, pire, au phénomène que j'ai connu probablement: transmission du vaccin à un non-vacciné.



un prochain livre,
à paraître chez Aladdin, par Bibi

 

17.9.2022 Suite de l'épisode 23

 

Je rappelle: ceci n'est que mon choix personnel, ce n'est pas une prescription. Je propose une illustration de posture face à sa propre santé. Je suis de nature "tarass boulba" et les techniques dures comme antibios et cortisone me conviennent mieux que les approches subtiles. Ceci n'est pas à conseiller pour tous. Des pratiques naturo pures sont mieux adaptées à d'autres profils
Je récapitule en un paragraphe les 23 pages précédentes: depuis juin 2021, en PPR très handicappante - depuis septembre, et le diagnostic de la PPR: cortisone: moins douleurs, toujours handicappée - mars 2022: macrolides spécifiques pour mycoplames: mobilité+, douleurs -, blocage nerfs idem - mai 2022: acupressure, effet hyperpositif mais toujours invalide - au passage j'ai essayé une dizaine de protocoles naturo et homéo, sans effet - 4/9/2022: je décide d'arrêter la cortisone (trop d'effets secondaires, à l'inverse des macrolides, qui me réussissent) et de remplacer par ivermectine (IV) et hydroxychloroquine (HCQ), en doses modérées. A ce jour 11 du traitement, je pense être quasi libérée de cette PPR, qui à mes yeux n'était qu'une inflammation conséquence du vaccin covid

Je suis motivée à noter les effets du nouveau traitement, qui semble bien efficace, afin d'en faire profiter des copains qui disent être victimes du vaccin, comme moi. Ou d'ouvrir de nouveaux horizons pour des médecins et coachs, qui seraient confrontés à des maladies en suite de vaccin ou, pire, au phénomène que j'ai connu probablement: transmission du vaccin à un non-vacciné, ce qu'on appelle "shedding" (excrétion) dans la littérature vaccinale et qu'on devrait appeler "transmission". Pfizer-BioNtech utilisent dans leur documentation le terme de exposition environnementale" pour ce mécanisme encore peu expliqué, mais qui semble de plus en plus probable.

Le partage de mon carnet et de mes résultats est une réponse empirique aux négationnistes, càd quasi toute la communauté médicale: le shedding ne surviendrait que dans le cas de virus atténués, ce qui est validé par ma recherche dans la littérature. Mamie Croûton ici présente leur rétorque que personne ne sait où va exactement cette ARNm codée, ce qu'elle fait dans l'organisme, ce qu'il en est de la spike artificielle (durée de vie, localisation, comportement, mutations possibles, etc.). Les inventeurs de ces pseudovaccins n'en savent eux-mêmes rien. Ils ont bricolé ce truc et l'ont jeté sur la population mondiale, sans le tester. Et l'on voudrait qu'ils aient évalué la transmission possible par la peau et les fluides? Pfizer l'a mentionné dans un de ses documents pour sa protection juridique probablement, mais ils devaient l'avoir observé pendant les très maigres tests.

Bref: qu'un scientifique veuille comprendre le mécanisme, c'est son boulot. Le mien est de tenir ma machine de vie en forme, au mieux de ce qu'elle peut faire à 67 ans, après une vie d'épreuves de santé. Peu m'importe le mécanisme exact. The proof is in the pudding: si, en ingérant le protocole anti-dégâts du vaccin (celui de la FLCCC), je redeviens valide, autonome et guillerette, c'est pour moi la meilleure preuve que j'étais contaminée par cet ARNm de cinglé, qui produisait une spike artificielle en boucle dans mon corps. Imaginez qu'ils ont extrait la spike d'un virus dont on sait désormais qu'il s'est échappé d'un laboratoire d'armes biologiques, et que j'essayais de m'en guérir avec des méthodes douces. Eh bien non, à la guerre comme à la guerre. Il semble qu'IV et HCQ sont des armes fatales pour ce virus, j'ai parié sur le fait qu'ils viendraient à bout de la spike artificielle.

Quelques billets ci-dessous, à propos de la "transmission environnementale d'un vaccin"

Je précise que je n'ai suivi aucune des autres recommandations du protocole Kory/FLCCC , à part ivermectine et HCQ (et encore pas aux doses recommandées). Non seulement mon médecin ne l'a pas suggéré, mais aussi je n'ai aucun besoin de leurs petits potiquets (compléments) ou des médicaments suggérés, car j'utilise l'alimentaire et l'hygiène de vie pour obtenir le même effet. La bithérapie est ainsi magnifiée. Celui qui voudrait donner une chance à IV/HCQ pour se guérir du vaccin devrait envisager des techniques annexes pour aider le corps. Et bien sûr, se faire suivre par un médecin aussi bien informé que mon homéo.
Ceci étant posé, quel risque aurait mon copain P. à tester cette bithérapie pendant dix jours, lui qui a connu la même maladie que moi, au même moment, non vax aussi? Ces deux médicaments sont anodins tant qu'on ne les prend pas quotidiennement pendant des mois...

Je complète le tableaudes jours précédents:

 

Cortico en mg

HCQ en mg

IV en mg

Paracétamol en mg

Vitamine E au pif

Vit C en mg

évolution

15/9 J9   200 3 oublié 1 0 ++++
16/9 J10   200 3 0 0 0 +++++
17/9 J11   200 3 0 1 0 *1

*1 J'évalue les codes à N8 M8 et D8 pour le jour 10, quelle prouesse! Encore quelques semaines et je jouerais au tennis? On peut rêver. Je n'ai connu en un an qu'un vague calme, genre N(erfs)6, M(obilité)6 et D(ouleurs)5

Notes

Perdre du poids?

Je reviens pour un éclaircissement au poids et au volume. Je prends les références chaque jour, c'est ma petite ascèse personnelle. Je note mais je n'y porte aucune attention. Sauf pour démontrer à des amateurs de régime ceci: le jour 11, lendemain de mon jour glucidique, j'ai perdu 200g par rapport à la veille, mais j'ai repris tous les centimètres perdus à la taille et aux hanches. C'est normal!!! C'est de la flotte! On gonfle naturellement d'eau avec les glucides. En outre, c'est aussi de l'inflammation chez moi, puisque mon corps n'aime pas du tout les farineux et les sucres. Moi bien, raison d'être de nos négociations ad nauseam.

 

Shedding

Celui qui voudrait découvrir mes premiers brouillons autour de ce thème:

  • Shedding ou contamination par vacciné (9.9.22022)
  • L'avis du CDC sur la possibilité de shedding vaccinal, comment en parler à son médecin (13.9.22022)
  • Dossier shedding vaccinal: durée de vie de la spike après injection (13.9.22022)


  •  Retour au sommaire