taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Comment bio-hacker ses petits bobos en approche naturo: sommaire

14.7.2021 Je commence une série sous ce titre*, que j'illustrerai par une récente épreuve de santé et ce qu'une personne libre, responsable peut entamer comme approche naturelle, parfois avec des traitements lourds mais toujours autonome et consciente.




un prochain livre,
à paraître chez Aladdin, par Bibi

Ce site est un compte orienté nutrition. Et pourtant j'y parlerai de médecine. On entre ici là où le rayon nutrition touche un peu le royaume d'Hegemonix, ce maître à penser la médecine qui veut désormais qu'un seul traitement vaille pour tout le bétail (c'est pour la rime) que nous sommes désormais aux yeux des labos - Hegemonix qui prétend que les statistiques priment sur le réel, qui survalorise des outils technologiques au détriment du tact thérapeutique, etc.

Depuis fin juin je consigne en quelques billets mon périple autour d'une nouvelle maladie (tiens, encore une!). J'étais au calme de maladies invalidantes depuis 2000, ça rafraîchit. J'illustre là ce qu'une personne autonome, libre, responsable peut entamer comme approche naturelle en cas d'épreuve de santé. Comme si Ivan Illich vivait encore... Approche diamétralement opposée à la surconsommation médicale que je vois depuis quelques années.

La jeune génération de patients et de médecins semble très conditionnée primo par une gouvernance des chiffres et secundo par la primauté d'autorité du médecin, qui ne dialogue pas avec le patient et oublie que la médecine est un art et non une science. Quand on intègre l'art médical dans le champ scientifique, on y voit tant de biais cognitifs (et corruptifs, pardon d'être grossière) qu'on a peine à valider l'appartenance à "la science". Par exemple on ne mesure pas tout, le choix de ce qu'on mesure est orienté par des indications qualitatives, des opinions et ce qui est réellement accessible à la mesure dans l'état de la technologie. Même une médecine qui se voudrait "scientifique" est traversée par des préjugés et des limites intrinsèques à ses méthodes. J'ai un autre petit paquet d'arguments dans ce contexte, ça fera 125 grammes, je vous les mettrai de côté pour demain, madame Michu.

Je garde de ce qu'on appelle "scientifique" l'impératif de rigueur et de reproductibilité (sur moi en tout cas!).





Cliquer sur les chiffres ci-dessous pour voir les billets
1/ 10.7.2021 Nouvelle série. Ne lisez la suite du chapitre que si vous pouvez entendre ce qui suit sur la notion d'émerveillement.
Sous la forme d'une transcription que j'ai faite en 2001 d'une entrevue avec mon grand oncle, le père Georges Passelecq, à la radio belge, en 1993.
Le pitch: l'émerveillement de l'enfant ne serait-il pas le chemin pour accepter de se re-naturer? Scientistes s'abstenir.
NB. "Biohacker": anglicisme qui sera exposé plus tard.
2/    13.7.2021 Si vous êtes capable d'émerveillement , il reste une deuxième haie à sauter avant de comprendre le reste de ma série: être en état de s'écouter.

3/    14.7.2021 J'ai commencé une série sur les Biohackers à la faveur d'une petite épreuve que je vis pour l'instant: j'ai les hanches bloquées.
Oui, les deux! Je viens de découvrir ce que sont les trochanters: quand je me lève, j'ai l'impression qu'ils sont cassés (en tout cas c'était l'impression avant que je ne commence ma série "mon petit docteur", sujet du prochain billet).

4/    15.7.2021 Forces et limites de "mon petit docteur" familial. Ou comment utiliser sa petite trousse familiale "mon bon docteur à la maison". Qui comprend pour ma part, dans l'ordre: cure alimentaire, repos régulier, argile, huiles essentielles et quelques postures de yoga, qu'on peut appeler stretching si on a peur du mot yoga. Aujourd'hui, l'argile et la cure alimentaire.
5/    18.7.2021 Aujourd'hui on rend visite à un camarade du net: Bernard Bel, qui est une forme de bio-hacker à sa façon.

6/   24.7.2021 Quelques réflexions. Faire des sorties de route controlées en cure? Adapter une cure? Relativiser l'alimentaire. Les outils pour paramétrer une cure

7/    25.7 Mon programme quotidien et "mon petit yoga" - aperçu de la dystonie neurovégétative - quelques apartés de Bernard Bel.

8/    25.7 Echanges autour de "mes petits docteurs maison" avec Bernard Bel: la marche portante, l'ostéopathie, etc

9/    23.8 Compte-rendu mi-août: "pourquoi tu tousses tatie?" - hypothèse d'une PPR et sortie de cure carnivore - quelques réflexions sur le rapport du patient à la médecine en général. Tu manges bio et tu es malade? - Limites des tests sanguins et imagerie médicale - L'empereur est nu

10/    24.8 Hypothèse PPR: comment tester?

11/    25.8 Investigations autour de la PPR

12/    27.8 Carnet profilage et écoute de soi "quand le corps change" + changement de mon programme corticoïde/huiles essentielles
13/    28.8 Le protocole corticoïde du moment - cortisone comme coup de pouce - Effets indésirables des corticoïdes (EI)
14/    7.9 Doses cortico - Glycémie et corticoïdes - Choc au cerveau? - Yoga/stretching
15/    17.9.21 Diverticulite - antibios - post-covid?
16/ 24.9.21 Antibios, chirurgie diverticulite et difficulté de discerner parmi trop de variables
17/ 5.3.22 Diverticulite - Bromélaïne ou antibios? - Cortisone - Biclar, macrolides - Cure carni à ma façon
18/ 20.6.22 Antibios - cure carni - acupressure
19/ 6.9.2022 Nouvelle stratégie, j'arrête la cortisone
20/ 10.9.2022 J'arrête la cortisone et je teste un nouveau traitement ("dévacciner"). A l'occasion je rappelle le parcours de recherche et les essais de médocs/compléments.
21/ 12.9.2022 Je nike la spike - enfin j'espère. Il se pourrait que mon hypothèse sur l'orgine de la PPR, qui a dicté le nouveau traitement, soit la bonne (shedding vaccinal, voir dernier billet)
22/ 14.9.2022 Tout compte fait, je vais amorcer ma cure de regénération dès ce lundi plutôt que dans quinze jours. J'explicite ici le traitement que
je prends depuis quelques jours et comment je vais l'ajuster - comment j'en évalue les effets selon mon "carnet de sentinelles", l'outil du biohacker à ma façon.
23/ 15.9.2022 Dans le dernier billet, j''explicitais le nouveau traitement et mon "carnet de sentinelles". Je promettais de gloser sur l'utilité d'une cure dans sa version thérapeutique, ce qui semble peu compris du grand public, et de détailler ma propre cure et le budget de la cure que je vais pratiquer, réputée chère (quasi carnivore). Nous y voici, je fais l'impasse sur la première promesse, sinon le billet devient trop long. On est au J8 de mes nouvelles médications pour "me dévacciner" (ivermectine/HCQ).
24/ 17.9.2022 - Y a quelque chose à ramasser? Je suis motivée à noter les effets du nouveau traitement, qui semble bien efficace, afin d'en faire profiter des copains qui disent être victimes du vaccin, comme moi. Ou d'ouvrir de nouveaux horizons pour des médecins et coachs, qui seraient confrontés à des maladies en suite de vaccin ou, pire, au phénomène que j'ai connu probablement: transmission du vaccin à un non-vacciné.
25/9 Suite du nouveau traitement, tableau et commentaires, suite cure alimentaire. Proposition de conclusion.
1.10.22 suite de mon carnet de route: montagnes russes - le pitch de ma stratégie - PPR et vaccins - tableau d'évolution

 

 



 

Titre

En matière de titre, vous avez échappé à diverses provocations autour d'Hegemonix, comme "Illich*, reviens, ils sont devenus fous". Je garde la plus sage.

Si vous ne connaissez pas Ivan Illich, recopie ici mon encart sur "Illich et Elli Lilly".

Plus jeune, j'avais deux maîtres: Jean Ziegler et Ivan Illich.

Ecouter ce dernier en audio sur France culture (1972)

Si l'on veut penser un autre monde, il faut remonter à la racine de la perversion de la société d'aujourd'hui et relire Jacques Ellul et Illich, pour les pionniers de la critique d'une techno-hygiénocratie (et plus) - ou Roland Gori pour une version plus récente.

Illich était visionnaire sur la technicisation, la déshumanisation, y compris dans le monde médical. Il a parlé et écrit dans le vide, de toute évidence si l'on juge l'état de notre Monde actuel de la Norme Froide. Intro de l'émission ci-dessus: "L'école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès qui consistent à produire des élèves dociles, prêts à consommer des programmes préparés par les "auto rités" et à obéir aux institutions. Alors, comment la changer cette école ? Réponse d'Ivan Illich en 1972."

Je l'adorais aussi pour sa cohérence - grand pourfendeur de l'hypermédicalisation, il a soigné son cancer (gorge je crois) avec des techniques alternatives, refusant les chimios si mes souvenirs sont bons. La tumeur a tenu longtemps, mais lui aussi! En souffrant, mais sans être diminué par le traitement.
J'admire cette cohérence, car en cas de crise nous sommes tous plutôt Elli Lilly qu'Illich par trouille de la douleur
(pour l'allitération: Elli Lilly est un grand labo pharma)
Anecdote: je le lisais alors mais je crois que je ne comprenais rien. Maintenant c'est plus clair 😉

J'ai aussi mieux pigé "Libres Enfants de Summerhill" lu à la même époque, plus pragmatique



 Retour au blog