taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel
  

"Je suis venu te dire que je m'en vais"

(ou Ce que les GAFAM font à l'homme) - sommaire

25.7.2021 Il était temps que je publie la table des matières de ce dossier de mars 2018. Il est plus valide que jamais! A prendre cependant pour ce qu'il est: une collection de billets d'humeur (ou documentés), sur un sujet précis. Ce sont des premiers jets, que je dois peaufiner pour le livre final. Plutôt que laisser dormir les brouillons dans un tiroir de mon ordi, je préfère les partager. Je vous remercie de votre indulgence.

Répertoire "non-alimentaire" de ce site. Je mets ma casquette de Jiminy Cricket. J'ai amorcé en 2018 les petits billets expliquant pourquoi, après les 9 mois de test que j'ai promis à mon fiston, je quitte l'ambiance FB. Mille et une raisons, parmi lesquelles celle-ci. Mi 2021: je suis revenue pour le dossier covid, mais je maintiens tout ce que j'ai écrit à l'époque.


Par ordre chronologique, débuté en mars 2018 - voir le dernier billet

 Intro et motivations

10.3.18 En mai 2017, alors que j'étais très peu attirée par ce réseau, en partie par ma première expérience, j'ai promis à mon fils de "vivre" facebook pendant un an pour me faire un avis avisé "au lieu de juger à l'emporte-pièce" selon ses termes. Dans le contexte de ma vision du monde, cette expérience ne fait que renforcer mon avis précédent.

Suite

Un ancien courriel 2015

Lire aussi un échange courriel en avril 2015: "16.4.15 Ouvrir une page sur Facebook ? " où j'expose déjà mes doutes sur l'innocence de ce réseau. Cela donne plus de contexte.

Suite

ça casse pas trois pattes à un canard?

De multiples raisons justifient qu'on quitte ce réseau. Vous aurez certainement lu les interviews récentes d'anciens cadres de FB, dont Chamath Palihapitiya : « nous sommes dans une situation très préoccupante (...)  des individus mal intentionnés peuvent manipuler des pans entiers de la population »; ou l'ancien président de Fb Sean Parker: "Dieu seul sait ce qu'ils font aux cerveaux de nos enfants". Vous aurez lu tout ce qu'on peut en dire dans les medias traditionnels.

Je m'attacherai ici à un des arguments pragmatiques qu'on m'oppose au quotidien: « Qu'as-tu contre FB ? On s'y marre et ça ne casse pas trois pattes à un canard".
Le pitch: entretenir l'assuétude ou l'homme désapproprié de lui-même

 

Suite



Lettre à mon fiston hyperconnecté ou Repenser le web libre

12.3.18 Je continue ces billets à l'intention de mon fils au principal. Je ne compte pas arrêter un TGV avec mes petits bras, je ne freinerai donc pas une évolution mondiale avec ces petits écrits.

Alex, tu dois comprendre que pour nous, les geeks connectés de la première heure (1994 dans mon cas), le web est hélas! mort récemment, bouffé de l'intérieur par les géants que sont les gafa, dont la suprématie a été nourrie non seulement par les commerçants (ça ferait sens) mais aussi par les internautes eux-même et, comble des combles, par les media classiques. Ces derniers y ont vu une plate-forme pratique, je ne comprends pas qu'ils n'aient pas anticipé la dérive.

Suite

Eli Pariser et la bulle informationnelle - Perte de profondeur via le net, avec Nicholas Carr

13.3.18 Je profite de cette série pour copier/coller, en le mettant en forme pour le blog, le contenu d'un mail à deux personnes très proches, que j'invitais à se questionner sur leur foi un peu aveugle à misteur googeugle. Et ses amis bien sûr. Je leur citais deux pistes de recherche.

Suite

"J'accuse" FB et les nouvelles technologies du net

14.3.18 Dans le "J'accuse" FB et les nouvelles technologies du net, je ne m'étendrai pas sur ce qui n'est pas relatif à mon travail sur ce blog (le rapport à l'assiette et le travail d'un coach alimentaire envers ses clients). Citons en pagaille tous les défauts dont vous pourrez lire le détail chez des auteurs comme Thierry Crouzet, déjà présenté, ou dans le magazine Usbek et Rica:

Suite



"Bonjour chez vous" ou Le prisonnier de Patrick McGoohan, série-culte des années soixante

 

15.3.18 Je peux comprendre que tous les internautes, facebookiens compris, n'ont pas les mêmes ressorts que moi et ne comprennent peut-être pas le contenu de mes billets. Un de mes critères: libre, autonome, responsable. Pour illustrer cette posture, une série mythique de mes jeunes années: "Le prisonnier".

Suite

Meuh non, quitter les réseaux sociaux ne revient pas à devenir un ermite

15.3.18 Plus de 3 millions de vue à ce jour pour cette vidéo de 2016, par un expert informatique qui vit heureux, connecté, productif mais sans réseau social. Demandez les sous-titres en français, traduction impeccable, réseau TEDX oblige.

Suite

La série des logiciels alternatifs

30.3.18 Vous vous sentez piégés par ces grands services gratuits? Une petite interaction ludique avec le village libre selon degooglisons-internet.org, ces irréductibles qui résistent encore et toujours à l'envahisseur. Cliquez sur l'image pour accéder à leur carte et découvrir les solutions alternatives:

Suite



Jacques Henno

30.3.18 Continuons sur la lancée d'hier: qui peut aider des parents et des enseignants à penser ces "outils"? outils qui sont en fait des mondes nouveaux bien plus que de simples outils; on peut aussi peu gérer le café du commerce du coin que gérer FB, voyons...

Suite

"Comment gagner tout débat sur les réseaux sociaux et ailleurs"

1.4.18 J'aime raisonner, débattre, peaufiner un discours en finesse, m'ouvrir aux visions de mes camarades humains. J'aime pô crier et taper du pied. Or, c'est ce qui fait la loi dans ces cafés du commerce globaux. Démonstration en images drôles chez le Pharmachien québecois. "Les débats sur les réseaux sociaux et le web ne se gagnent pas à coup d’arguments. Ils se gagnent par des assauts répétés sur une personne dans l’espoir qu’elle craque."

Suite

Là où coulent la Haine et la Trouille

3.4.218 Je suis partiale sur le sujet de facebook, c'est clair et je le revendique. Lorsque mon fils m'a proposé de faire l'expérience en mai 2017, j'étais déjà échaudée. A deux reprises, j'ai dû m'inscrire sur ce réseau: pour avoir des nouvelles du gaminou qui bénévolait au Togo (et qui ne voulait communiquer que par ce biais, bon, chéri, comme tu veux, ça m'embête mais bon) et pour suivre un stage de tournage de porcelaine avec une Américaine. A qui j'avais écrit qu'elle aurait pu ouvrir un forum classique, même confidentiel, pour partager en groupe, gratuit aussi. Bref, je crois qu'elle se sentait "dans le coup" en facebookant, je ne la connaissais pas assez pour lui répondre par le "rourourou" classique que j'oppose en direct (le roucoulement du pigeon, quoi).

Suite

Le piège des réseaux même pour des ONGs

Même les media alternatifs ne pensent plus leurs "outils"... et l'hégémonie qu'ils engendrent...

Suite



Mes réponses factuelles aux arguments sur l'utilité d'un réseau comme FB

3.4.2018 J'ai quitté FB le 31 mars comme promis. C'est tout facile, j'ai d'abord téléchargé mes données puis un clic et c'est fini. Ouf! Hegemonix ne m'aura pas. Bénéfice collatéral: en 2 jours, j'ai observé un grand calme des pourriels sur mon adresse liée à Fb (et grand calme après ces insupportables notifications permanentes par mail, de l'ami FB, comme si je n'étais pas assez autonome pour regarder les flux sur mon propre compte). De 100 pourriels environ par jour, je suis à 6 ou 7 par jour. Cela ne m'étonne pas, vu qu'on peut se servir comme on veut de la base de données FB, qui est peu protégée...

Suite

Utiliser qwant (ou duckduckgo ou un autre) à la place de google est un jeu d'enfant, le logiciel fait tout tout seul pour s'installer.

10.4.18 Non, googler n'est pas un verbe. Utilisons d'autres moteurs de recherche.
Chère amie, tu dis: "google est mon ami, j'adore faire des recherches". J'entends "internet est mon ami, j'adore faire des recherches". Google n'est pas incontournable, ne le confonds pas avec l'internet. Il a lu le manuel du parfait petit manipulateur pervers, que nous avons vu agir dans l'un ou l'autre couple de nos amis: il se rend indispensable, gardant l'autre sous sa coupe. Eh non il n'est pas indispensable. Comment le remplacer par qwant, par exemple?

Suite

Même des medias sont entrés tête la première dans le piège

25.4.18 J'aurais pu intituler ma série de billets "Tremble, facebook, je vais parler", ce qui est d'autant plus drôle que même si une véritable personnalité médiatique tenait le même discours, la foule continuerait à se presser sur ce réseau. Il a de beaux jours devant lui!

Suite



Perte de culture générale, de mémoire... et d'intelligence collective

29.4 Dans un de mes livres, j'ai entamé ma bio par « longtemps je me suis levée de mauvaise humeur »... Qui parmi les trentenaires et les plus jeunes sait que je fais référence à Proust (« Longtemps, je me suis couché de bonne heure » ) ? Dans un de mes topos, une page critiquant l'emprise des grandes surfaces s'intitule « Tristes portiques ». Quel gamin sait que je joue sur le titre de Levy Strauss : « Tristes tropiques » ? Sur mon blog, le titre de ce dossier à charge contre ce que facebook fait à nos enfants s'appelle : « Je suis venue te dire que je m'en vais » . Qui parmi eux sait que c'est le début d'une chanson de Gainsbourg ? (et qui se termine par « Ouais je suis au regret de te dire que je m'en vais Car tu m'en as trop fait »).

Suite

"Personne n’avait anticipé la catastrophe historique provoquée par les smartphones" - vraiment?

3.5.18 Réponse avec Nicholas Carr. J'élargis la réflexion à l'internet tel qu'il est devenu. Bien des interlocuteurs confondent ce que je décris des effets de FB avec ceux que produisent la connectivité en général, dont, entraînés par la beauté du nouveau, nous n'avons pas capté les dégâts collatéraux. D'autres de mes camarades n'appréhendent pas à sa juste mesure le fait que nos cerveaux sont malléables et se modifient par l'utilisation des outils technologiques.

Suite

Ce que les réseaux sociaux font à l'homme... Une image vaut mille mots.

21.7.18 Je terminerai ce dossier par une image que je trouve terrifiante mais qui illustre à mes yeux ce que les GAFAM font à l'homme qui n'en prend pas la mesure.

Suite



Romain Gary et les dieux de son enfance

4.10.19 Je reviens après plus d'un an à ce dossier " un autre éclairage envers les Gafam" (dossier à charge).
J'ai retrouvé un texte de l'adoré Romain Gary, texte extrait de son livre « La promesse de l'aube »
Il y parle dieux de son enfance : Totoche, le dieu de la bêtise, Merzavka, le dieu des vérités absolues, Filoche, le dieu de la petitesse, des préjugés, du mépris, de la haine. Si ces dieux sont bien présents chez l'humain depuis toujours, ils sont magnifiés, exaltés, sur-priés par la grâce des régies publicitaires qui se déguisent en réseaux sociaux. Que mon dieu personnel me garde de nourrir cette dérive.

Suite

L'empereur numérique est nu

19.10.19 Au coeur de mon dossier "les régies publicitaires qui se font passer pour des réseaux sociaux font rien qu'à m'énerver" se cache l'envie d'annoncer que le nouvel empereur numérique est nu.

Suite

Colonisés à l'insu de notre plein gré?

23.11.19 Avec Eric Sadin.
Je n'ai pas assez de souffle pour soupirer quand j'entends des amis me rétorquer: "Je sais, les gafam nous pompent nos data, mais je n'ai rien à cacher" ou "je me protège bien". Pourquoi soupirer? Suite de mon dossier de geekette sur l'empereur numérique et ses valets, les gafam. Où je mentionnerai que déjà en 2009, Sadin avait écrit "Surveillance globale : Enquête sur les nouvelles formes de contrôle". Il y a 10 ans, une éternité!

Suite

Nous ne sommes pas des luddites

Face à un reproche courant lorsque l'on se risque à mettre en cause les progrès de l'I.A. comme le fait Eric Sadin, j'ajoute que et non, nous ne sommes pas des luddites, ces briseurs de machine similaires aux Canuts de la Révolte éponyme, à Lyon - lorsque l'introduction des métiers jacquard automatisés mettait leur travail en danger.

Suite



Freedom of speach & freedom of reach

18.1.20 Ecouter ou lire le réquisitoire ex-tra-or-di-naire contre facebook, par Sacha Baron Cohen, le 22 novembre 19, lorsqu'il a reçu le Prix du leadership international décerné par la Ligue anti-diffamation pour son recours à la comédie pour lutter contre le racisme, l'islamophobie et l'antisémitisme

Suite

Pourquoi j'ai quitté mon poste de direction chez google

18.1.20 Ce ne serait pas juste de laisser fakebook tout seul sur la sellette: un petit taillage de costar de misteur googeul.

Suite

La censure en nutrition chez facebook, wikipedia, etc.

16.2.20 J'ai réutilisé facebook récemment pour une petite campagne "le boeuf émissaire", puisque plus personne ne vient visiter les sites de la blogosphère libre, mais je serai contente de quitter ce nid de vipères. Un exemple de leur dictature qui n'en dit pas le nom? Facebook-Instagram censure de plus en plus les sites de nutri qui ne lui conviennent pas, comme les carnivores, qui sont souvent d'anciens véganes si abîmés par cette pratique que leur seule solution est le plan rosbif-mayonnaise.

Suite

Télécharger les données fb de votre compte ou page, pour les consulter chez soi

25.7.21 A ceux qui publient sur ce RS et veulent archiver. Je garde copie de tout ce que je publie sur fb, en copié/collé systématique vers wordpad. Quasi systématique, je peux oublier. J'oublie parfois de dater. En outre, je ne garde pas les commentaires, dont certains sont pourtant utiles au dossier que je rédige. J'ai donc besoin de l'archivage automatique via les robots de fb, bien utile.

Il était temps que j'archive mes données pour la part écrite ici depuis mars 2020. Autant partager la procédure.

Suite

Questionner les technologies délirantes

31.8.2021 Pour comprendre pourquoi le rapport à la technologie - que dis-je? à l'hystérie technologique de nos amis cyberbéats - est indissociable de la structure des pouvoirs que l'on souhaite dans une "démocratie", lire "Les exigences des choses plutôt que les intentions des hommes (par Nicolas Casaux)" (23.8.2021)

Suite



Retour au blog "Articles"