taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel
  

On est enrolés dans une secte médicale

Page 23 du dossier "Le circus virule (ou ce que le covid-19 est venu nous dire"), début 2020. Depuis mars, j'ai l'impression de faire un stage dans une secte, où le gourou impose certains termes, certains phrasés et surtout certains rituels. On ne peut même plus penser ce que l'on veut, se gérer comme on veut. Ce qui était désiré par certaines élites auparavant est désormais devenu un mot d'ordre, enfin dévoilé: tout le monde au pas, qu'aucune tête ne dépasse. Le vaccin est notre graal.

Répertoire "non-food" de ce site. Je mets ma casquette de Jiminy Cricket, comme pour le dossier à charge contre les Gafam. Je transfère certains des billets écrits en brouillon sur fb pendant le confinement.


 

  • Nous sommes les otages d’une secte médicale, sauvez-nous! (8/8/2020)
    Nous sommes les otages d’une secte médicale, sauvez-nous! Si vous aimez l’approche classique, interventionniste, du monde médical «je sais mieux pour vous», ne lisez pas la suite. Vous seriez perturbé. Restez dans cette approche, qui vous a convenu jusqu’ici. Si en revanche vous préférez vous réapproprier votre santé, vos sensations, avec l’aide des médecins classiques ou homéo, mais en toute autonomie et en conscience, en étant maître de vos rouages personnels, ce billet est pour vous. Si vous voulez savoir comment faire, lors de la prochaine épidémie pour vous protéger, je soulève quelques pistes. J'expose comment, physiquement, on peut calmer des troubles issus d'une somatisation.

 

Avis au lecteur, 22/7/23: ce sont encore des billets collés les uns derrière les autres.

Les liens seront établis sous peu, pour un texte suivi.

Sciento-suprémacistes

Nous sommes beaucoup à être choqués face aux «white supremacists». Pourquoi accepter avec tant de facilité les sciento-suprémacistes?

L’apport de la science remplit UNE facette du réel, merci aux scientifiques de contribuer ainsi à la connaissance du monde.

En faire TOUT le réel revient à pratiquer de l’hégémonie.

Le druide Panoramix de nos bandes dessinées s’appellerait aujourd’hui Hégémonix.

Depuis mars, j’ai l’impression encore bien plus forte qu’avant de faire un stage dans une secte, où le gourou impose certains termes, certains phrasés et surtout certains rituels. On ne peut même plus penser ce que l’on veut, se gérer comme on veut.

Ce qui était désiré par certaines élites auparavant est désormais devenu un mot d’ordre, enfin dévoilé: tout le monde au pas, qu’aucune tête ne dépasse. Le vaccin est notre graal.

Je propose qu’on utilise ce nouveau terme de sciento-suprémacistes. Ce billet n’est qu’un premier jet, mais déjà je me sens en amour avec ce nouveau mot.

Le docteur Knock serait aux anges

Le dialogue qui suit est extrait de «Knock ou le Triomphe de la médecine», de Jules Romains - bien connu par l’interprétation de Louis Jouvet. Je l’ai vu passer dans un article de Jean-Paul Brighelli et je lui trouve très bonne figure dans le contexte actuel: «tremblez, bonnes gens, le circus virule et vous n’êtes que des fétus de paille, il ne fera qu’une bouchée de vous».

«KNOCK : Ce que je n’aime pas, c’est que la santé prenne des airs de provocation, car alors vous avouerez que c’est excessif. Nous fermons les yeux sur un certain nombre de cas, nous laissons à un certain nombre de gens leur masque de prospérité. Mais s’ils viennent ensuite se pavaner devant nous et nous faire la nique, je me fâche. C’est arrivé ici pour M. Raffalens.

LE DOCTEUR : Ah ! le colosse ? Celui qui se vante de porter sa belle-mère à bras tendu ?

KNOCK : Oui, il m’a défié près de trois mois… Mais ça y est.

LE DOCTEUR : Quoi ?

KNOCK : Il est au lit. Ses vantardises commençaient à affaiblir l’esprit médical de la population. «

Le film de Guy Lefranc (1951), avec Louis Jouvet, est en vision gratuite. Faites-vous plaisir!

J’ai extrait quelques instants savoureux du film en vision libre: https://www.youtube.com/watch?v=F0LTkqgctFA. Extraits que j'ai publiés ici:

 

Hospitalisation inéluctable?

On n’oserait pas, en pleine crise hospitalière, et pourtant j’ose. Sur base d’un cas célèbre:

«Boris Johnson, 55 ans, a été admis à l’hôpital St Thomas de l’autre côté de la Tamise, venant de la Chambre des communes dimanche soir, après avoir souffert de symptômes persistants de coronavirus, y compris une température élevée et une toux, pendant plus de 10 jours. Mais son état s’est rapidement détérioré au cours des 24 heures suivantes, et il a été transféré lundi dans une unité de soins intensifs, où les cas les plus graves sont traités, au cas où il aurait dû être mis sous ventilateur. Il était toujours conscient, a déclaré son bureau

Vous avez noté comme moi que, similaire à tant et tant d’autres cas, le patient s’est aggravé dès lors qu’il est entré à l’hopital? Attendons quelques mois qu’on puisse analyser les circonstances, qu’on découvre quel traitement quel pays a favorisé en hopital, quel environnement électromagnétique était actif, etc. Je gage que si Johnson était resté chez lui, avait laissé la fièvre faire son travail, avait jeûné (eh oui, la ringarde avec ses remèdes de grand mère) et arrêté de bosser, ou avait pris de la chloroquine et un antibiotique, il s’en serait sorti sans hospitalisation. Comme nous le faisons tous avec les grippes saisonnières. Mais les circonstances... mais la surmédicalisation...

Je n’ai rien à dire sur Johnson en particulier, mais cela défie mon entendement que, d’un même coeur, TOUS les medias répercutent cette chanson de l’hospitalisation inéluctable. Sans mentionner l'immunité naturelle, le fait que le gars est probablement en syndrome métabolique (forme de prédiabète) si l'on en juge par quelques critères extérieurs, etc. Enfin, le contexte, quoi!

TrustWHO

Culture générale du dimanche: une journaliste allemande enquête sur l’OMS et ses décideurs (en partie basé sur l’après première «campagne médiatique» ratée pour nous faire paniquer sur la grippe 2009). Ceci est le trailer, en sous-titres français: https://www.youtube.com/watch?v=fB-VQ-dNxxs. Quel courage elle a, voir les menaces même pas voilées du fonctionnaire mafieux à la minute 1.19

J’ai trouvé la version française sur primevideo.com, je regarde en filant la laine et «je vous dis quoi»

 

 

Film pour enfants sur Netflix 2016: le virus qui tue mais le vaccin qui sauve

Dites, m'sieur, nous, on veut vraiment ne pas y croire, vous savez. Croire à quoi? Ben, à une forme de préméditation...

Le film «Hérissons» a été publié en 2016 par des réalisateurs chinois et parle d’un virus respiratoire chez les humains.... pensé initialement avoir commencé chez les animaux.

Citation exacte de la fin :

«Je suis heureux d’annoncer que nous avons découvert un vaccin ! Nous n’avons plus à vivre dans la peur ; chacun peut revenir à sa vie normale.» Littéralement. Un film pour enfants. A propos des vaccins qui sauvent l’humanité.

Capture d’écran: tout le monde enlève ses masques en annonçant qu’un vaccin a été découvert:

J'ai aussi en stock une bd financée par la bureaucratie européenne, qui montre une pandémie, grrrraaaave, et le sauvetage parce que nous agirons tous ensemble, unis (sous-entendu accueillant ainsi la gouvernance mondiale). Me rappelle plus: vaccin, traçage, etc. J'ai retrouvé le lien, je ne le vois qu'en anglais: https://op.europa.eu/en/publication-detail/-/publication/4cc2ea93-d003-417e-9294-1103a6ee877d<

Nous vivons une dérive sectaire par gouvernement interposé

Ecouter la vidéo ci-contre https://www.youtube.com/watch?v=ejqgV0Vzryk ou faire soi-même le petit travail extrêmement rigolo de cocher les cases sur la dérive sectaire que pointe Céline Rouge: les récentes mesures arbitraires de nos élus font-elles de chaque gouvernement une secte? En utilisant les principes que je copie ci-dessous.

J’aime particulièrement quand dans la vidéo l’animatrice rappelle que les sectes commencent leur emprise en imposant des rituels qui semblent anodins, souvent absurdes.

Merci à Jorge d’avoir relayé. J’avais entamé un chapitre «On est enrolés de force dans une secte médicale» dans mon dossier "Le circus virule" (https://taty.be/articles/CVD_blog.html#tdm). Voici qui le nourrira bien!

Le document original, commenté dans la vidéo, est ici: https://www.unadfi.org/rubrique/cles-pour-comprendre/la-notion-de-derive-sectaire

«Les dérives sectaires se caractérisent par la mise en œuvre de techniques d’emprise, de pressions ou de menaces, ou par des pratiques favorisant le contrôle sur les personnes et les privant d’une partie de leur libre arbitre. Elles ont pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter, chez une personne, un état de sujétion psychologique ou physique ayant des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage voire pour la société.

Pour définir la dérive sectaire et apprécier sa dangerosité, des critères ont été établis sur la base de différents travaux d’experts et des différentes commissions d’enquête parlementaire.

Le détail (https://www.unadfi.org/cles-pour-comprendre/la-notion-de-derive-sectaire/caracteristiques-des-sectes-selon-l-unadfi/):

Pour qualifier un groupe de « secte », on retiendra le critère de la nocivité ou de l’extrême dangerosité du groupe par la conjonction de trois caractéristiques : la manipulation mentale, une triple destruction, et une triple escroquerie.

La manipulation mentale

– Endoctrinement.

– Contrôle de la pensée.

– Mise sous dépendance

– Pressions

Cette manipulation utilise trois registres de techniques :

– la technique cognitive : à partir d’un message séducteur mais réducteur, l’adepte est soumis à un véritable bourrage de crâne, (multiples réunions, cours, stages, séminaires, études, lectures, auditions de cassettes, prières) qui vont lui faire perdre progressivement son esprit critique en ce qui concerne les théories, méthodes et pratiques de la secte.

– la technique comportementale, bien connue des psychologues ou des psychiatres, qui consiste à faire accomplir des actes anodins au départ, mais de plus en plus accaparants, qui provoquent une soumission et une dépendance, entraînant une perte du libre arbitre.

– la technique affective : les adeptes passent par trois phases, – la séduction par le message, le leader, le groupe, – la destruction psychologique, – la reconstruction selon les normes du groupe.

Une triple destruction

Une destruction de la personne, sur les plans :

– Physique : alimentation carencée, manque de sommeil, travail intensif, traitements médicaux dangereux …,

– Psychique : altération de la personnalité, du comportement et de l’esprit critique,

– Intellectuel : rétrécissement des champs de connaissances extérieures à la secte,

– Relationnel : régression des capacités de communication, coupures avec les proches,

– Social : rupture avec la société,

Une destruction de la famille :

– Attaques, injures, calomnies.

– Eloignement imposé ou suggéré, rupture de la relation parents-enfants.

– Séparations, divorces induits.

– Embrigadement des enfants et obstacles à leur socialisation.

Une destruction de la société :

par une stratégie d’ingérence, d’infiltration, soit par une stratégie du désert :

– Soit en demandant à des adeptes d’infiltrer tous les réseaux de la vie économique, politique…

– Soit en pratiquant diverses illégalités pour l’expansion du groupe.

– Soit en empêchant les adeptes d’exercer leur citoyenneté en participant à la vie sociale, culturelle et civique de leur pays.

Avec à la base, une triple escroquerie

– L’escroquerie intellectuelle : l’adepte est littéralement trompé sur la qualité de la marchandise qu’il venait chercher. Le message séducteur de la secte se révèle réducteur et destructeur.

– L’escroquerie morale : si elle n’est pas générale dans toutes les sectes, de nombreux adeptes ont été ou sont victimes d’abus en tous genres.

– L’escroquerie financière : par leurs manoeuvres frauduleuses, les sectes parviennent à constituer de véritables empires financiers.

 

On en appelle au code de Nuremberg

Je partage ci-dessous un relais fb d'Isa Joffre, en appelant au code de Nurenberg pour nous protéger d'une éventuelle vaccination obligatoire "pour notre bien".

Contraire aussi au code de Nuremberg, outre les vaccins discutés ci-dessous, les deux initiatives d'apprenti sorcier:

1/ le récent déploiement de la 5G sans évaluation biologique sur le vivant

2/ et le largage prochain de Frank-insectes dans notre environnement, aussi sans évaluation biologique préalable ni consultation publique (bioingénierie OGM voir ici: https://www.pollinis.org/publications/insectes-ogm-issus-du-forcage-genetique-pollinis-pointe-de-graves-lacunes// - Des laboratoires envisagent de lâcher dans les champs des insectes OGM issus du forçage génétique, conçus pour imposer leurs modifications à toute une population, voire une espèce. Dans le cadre d’une consultation publique lancée par l’EFSA, POLLINIS s’alarme des risques démesurés et demande un débat public. L’association réclame par ailleurs un moratoire d’urgence.)

NB: et qui trouve-t-on dans le lobbying du forçage génétique? Vil gates soi-même! La preuve que c'est pour votre bien...

NB2. Ben oui on dégaine notre Nurenberg, c'est pas excessif si l'on juge "qu'en face" la méthode est lourdingue et vicieuse en même temps

Isa Joffre:

« La vaccination obligatoire, qui revient à une expérimentation humaine sans consentement, est contraire au Code de Nuremberg », expliquait Mary Holland, docteur en droit et professeur d’Université à la tribune des Nations Unies, le 4 mai 2016.

En effet, à la suite des atrocités médicales nazies, le monde a adopté le Code de Nuremberg qui affirme que « le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel ».

Le pacte international relatif aux droits civils et politiques souligne également l’interdiction de l’expérimentation dans son texte de 1966.

Il stipule : « Nul ne peut être soumis sans son libre consentement à une expérience médicale ou scientifique. »

Opposer le Code de Nuremberg et le pacte des droits civils et politiques à la vaccination de force est parfaitement approprié.

Nous sommes bien confrontés à une expérimentation humaine de génie génétique d’ampleur mondiale qui comprend deux volets :

1°) le volet chimico-biologique puisque les vaccins contiennent du Phénol, Thimerosal, Mercure, Aluminium, Ethylène Glycol, Formol, Benzetonium, Squalène, SV40, cellules cancérisées, Benzonase, ADN et ARN viraux, Edulcorants, OGM, albumine humaine, antibiotiques sous forme de trace de néomycine, polymyxine B, kanamycine, gentamycine, streptomycine, trométamol.

Ces éléments combinés sont mutagènes et à une certaines doses mortels.

2°) le volet nanométrique puisque les vaccins contiennent des nano-composants de tungstène, titane, zirconium, hafnium, strontium, aluminium, nickel, fer, antimoine, chrome, or, zinc, platine, argent, bismuth, cérium, cuivre, plomb, étain, baryum, vanadium, magnésium, souffre, silicium, calcium, sodium, manganèse…

Les preuves de la présence de ces nanocomposants vaccinaux ont été apportées par les docteurs Antonietta M Gatti et Stefano Montanari pour le Conseil National de Recherche d’Italie.

Les résultats de leurs nano-diagnostics ont été publiés dans l’International Journal of Vaccines le 23 Janvier 2017. (voir Morphéus n°81).

Les résultats de ce nano-diagnostic sur 44 vaccins dont les onze obligatoires sont sur les bureaux de tous les fabricants de vaccins.

Ces derniers, n’ayant aucune réponse scientifique à apporter, s’empressent de mettre leurs sbires aux postes des ministères de santé publique.

Ils entendent tuer dans l’œuf cette information et prendre des mesures très coercitives pour imposer leurs vaccins.

Protections juridiques. Il existe d’autres protections juridiques par exemple : l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme, le nouveau Code civil qui reconnaît le principe du respect à l’intégrité du corps humain, l’article 36 du code de déontologie médicale, les différents arrêts de la Cour sur l’information transparente due au patient.

Citons aussi la loi Kouchner disant qu’aucun acte médical ne peut être pratiqué sans consentement libre et éclairé du patient. Enfin, l’article 1111 de la santé publique dit que tout citoyen a le droit à la liberté d’accepter ou de refuser un acte médical, et la vaccination est un acte médical.

Cependant, la preuve est faite qu’il s’agit d’une expérimentation vaccinale nano-chimico-biologique sans le consentement des populations, cela relève bien du Code de Nuremberg et du pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Il s’agit donc bien de traduire tous les acteurs de cette folie vaccinale expérimentale devant une Cour de Justice Internationale qu’ils aient réussi ou non à imposer leurs soupes vaccinales…"

Commentaire internaute.

-- "Très intéressant, je n'avais jamais entendu parler de cette technologie de forçage génétique. Voici un article plus nuancé qui parle des applications possibles, limites de la technologie et implications éthiques. Tout n'est pas noir ou blanc et il faut éviter de verser dans le luddisme ;) https://www.nature.com/articles/d41586-019-02087-5"

à quoi je réponds:

-- " Je refuse "la nuance" quand on joue avec la santé de mes enfants, de mes petits enfants et de la vie sur terre. Je respecte votre message, mais c'est grâce à de tels commentaires que les OGMs se sont installés, très rapidement, dès 1996 si ma mémoire est bonne. J'ai lancé à l'époque une campagne d'info. Je parle des vrais manipulations interespèces, pas des hybridations.

Les arguments sont toujours nobles, comme "On luttera contre la famine, etc" pour les OGMs. Résultat en Inde par exemple: des centaines de milliers d'agriculteurs suicidés (oui! centaines de milliers!), après avoir perdu leurs récoltes.

Pour votre gouverne et votre réflexion, le virus qui met nos démocraties à sang pourrait bien s'avérer issu de forçage génétique (essai de vaccin corona sur fond de vih, échappé de labo). Voilà ce que peut produire le largage dans l'inconscient collectif de ces inventions d'apprenti sorciers.

J'assume ma posture de néo-luddite (selon le terme de Roszac: "Cult of information"). Je suis une geek, une fana de nouveautés, fan de biochimie depuis l'adolescence: mais je refuse qu'on joue au petit chimiste avec le vivant.

 

 

 

$$

 

Covid: l’occasion pour chaque petit Duce en puissance de se révéler enfin

Extase mystique du moment, illogique et irrationnel, on n’est pas sortis de l’auberge. Je relaye ici le touitte d’un médecin qui oublie la réflexion, le respect de chacun, l’étude factuelle des raisons d’agir et qui envoie ses clients chez des druides. Mais c’est toi le druide, mon chéri! On est dans le degré zéro de la démarche scientifique ici.

Je réfléchis tout haut, petit exercice de style pour démontrer que nos élus ne sont pas seuls à cacher un joli petit facho sous leur vernis bien éduqué:

1/ efficacité du masque quand on n’est pas malade? qu’on ne tousse pas?

1a/ quel type de masque? porté comment dans les heures qui précèdent? probablement n’importe comment et donc plus toxique que rien

2/ les personnes à risque portant un masque dans la salle d’attente sont protégées, quel intérêt de forcer les autres non malades à en porter?

Où sont les raisons de virer des patients?

J’ai fréquenté les médecins et les salles d’attente de mes six mois à mes 50 ans. Assidûment. J’étais souvent contagieuse, car j’attrapais tout ce qui passait. On ne m’a jamais accusée de contaminer quelqu’un dans une salle d’attente. Oups, j’ai tué sans savoir, pardon mon père? On ne m’a jamais demandé de mettre un masque, ni des gants.

Et tout soudain....

Cette comédie n’est que l’occasion pour chaque petit Duce en puissance de se révéler enfin.

NB. Depuis mes 50 ans, merci, je ne prends plus de médocs, je ne vois quasi plus de médecin (une consult’ tous les 4 ans). La réforme d’hygiène de vie dès mes 40 ans a mis 10 ans à installer ses effets positifs, ce qui confirme l’adage qui veut que l’on consacre à se requinquer 1/4 à 1/5 du temps passé à se déglinguer.

 

 

Un documentaire sur le méga-scandale sanitaire 2020

8.12.2020 En temps de corona, la doxa sanitaire des 4 D du gouvernement français: Doliprane, Dodo, Domicile, Décès*.

* la formule est du dr Erbstein

Ou comment le gouvernement français a indirectement tué une partie de sa population. Le terme fort est le mien, le documentaire dont je traiterai ici est bien plus subtil, plus doux.

***Pour accéder gratuitement au film en intégralité, rendez-vous sur https://www.revelation-covid.com/ ***

Tué? Comment qualifier autrement le fait qu’on a interdit des traitements efficaces, ce qui a généré des aggravations de santé et des décès qui étaient parfaitement évitables? Et qu’on n’a jamais médiatisé ou officialisé les indispensables réformes d’hygiène de vie, qui permettent de résister à de tels virus?

Pendant quelques jours, le tout nouveau documentaire sur le méga-scandale sanitaire de 2020 est disponible gratuitement: «MAL TRAITÉS - Covid-19 : comment les patients ont été privés de remèdes efficaces». Ou la face noire de notre système de santé, décortiquée en images qui bougent.
1h 30. Réalisation: Alexandre Chavouet.

Les sceptiques du récit corona n’y apprendront peut-être rien sur la puisssance de marketing d’un Gilead, sur la compromission des élites. Peut-être découvriront-ils les extraordinaires résultats anticovid de certains traitements tout à fait naturels: la vitamine C, la vitamine D, le zinc, les huiles essentielles.

Pour la forme, on est dans le documentaire type 2020 avec musique tintouin. Qu’on oublie vite tant le contenu est passionnant.

Formidable idée de la Fondation Hippocrate** (CH) de faire réaliser un documentaire anti-amnésie, afin que l’on n’oublie pas que notre système de santé préfère désormais les fluctuations boursières des grands labos à notre bien-être. Au passage, l’auteur du documentaire, Alexandre Chavouet et la Fondation Hippocrate (CH) sont amateurs de dons pour tourner la suite.

Ce documentaire est aussi à la gloire d’une autre médecine, de terrain, diverse et respectueuse. Les médecins interrogés présentent les autres solutions intégratives qui auraient pu être proposées.

On y écoutera avec plaisir des praticiens comme les docteurs Erbstein (généraliste), Eric Menat (normal, il est président de la fondation Hippocrate à ce que j’ai vu sur le net - généraliste nutritionniste), Cédric Annweiler (gérontologue), Dominique Baudoux (pharmacien, spécialiste des huiles essentielles), Claude Lagarde (pharmacien, micronutrition), Christian Perronne (infectiologie), Pierre Kory (pneumologie, Wisconsin, vitamine C), Michael Hollick (vitamine D, Boston), etc. Toutes des voix absolument tues dans les media classiques. Hélas! Leur apport est tellement pointu, tellement bien argumenté.

J’ai aimé en particulier la conclusion par chaque intervenant, qui explicite pourquoi, même si je ne rechigne pas à prendre des antibios ou de l’aspirine quand les huiles essentielles ne suffisent pas, je promeus les médecines intégratives de toutes mes forces: j’y trouve un respect de l’autre, des choix thérapeutiques de l’autre, qui est bien manquant dans le domaine de la médecine classique. J’y trouve une ouverture à la biodiversité, une humilité que je rencontre peu dans le monde classique.

Pour accéder gratuitement au film en intégralité, rendez-vous sur https://www.revelation-covid.com/

Vous donnerez une de vos adresses mail (les pourries qui ne servent que pour ce genre d’opération). Vous aurez ainsi accès au film pendant dix jours.

** J’ai dû un peu chercher ceci, qui n’est pas clair sur leur site. «La fondation Hippocrate est une fondation d’utilité publique en Suisse fondée le 26.08.2020 et domiciliée à 1003 Lausanne. Elle a pour buts: promouvoir et soutenir la médecine naturelle et intégrative, préventive et d’accompagnement, ainsi que les thérapeutiques holistiques; de soutenir financièrement les projets de recherche scientifique relatifs à ces thérapies ainsi que les médecins et acteurs qui appliquent et défendent ce type d’approche thérapeutique «.

 



 Page 23a ou voir la table des matières du dossier
Retour au blog "Articles"